Partagez | .
 

 Achat & Rp libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Achat & Rp libre   Dim 13 Nov - 11:53

Lentement mais surement le jeune homme entra dans le village, après tout il n'était pas venue ici pour causer des ennuis, même en temps que vagabond. Il voulait seulement prendre le temps de se reposer dans ce village ainsi que de faire quelques achats qui pourrait l'aider dans les prochains jours. Oui, il voulait commencer son premier examen, il avait envie d'évaluer son niveau, d'obtenir un grade bien plus prestigieux que celui de simple genin. C'est ainsi qu'il passa les portes du village caché de la foudre. Kumo. Un village qui n'avait jamais eu une immense réputation mais qui jouissait aujourd'hui d'une popularité étonnante, comme il ne semblait représenter aucun danger et ne possédait aucune arme sur lui, les deux gardes qui venaient de faire barrière devant lui dès sont arrivée au village le laissèrent entrer tout en continuant de le suivre du regard, ce genre de regard qui veut dire beaucoup de choses, mais la phrase la plus simple pour comprendre ces regards était: " Va mais sache que si tu fais la moindre connerie, tu finiras au trou ". Oh, il avait déjà finit au trou alors il pouvait y retourner. Il était maintenant habitué, il avait faillit perdre la vie une fois, maintenant la crainte avait disparue, chaque nouveau jour était une aubaine. Sans plus attendre, il arriva dans le centre ville de Kumo, assez peuplé et bruyant, les commerçants cherchant à vendre leur produits de contrefaçon mieux que son voisin, les arnaques étaient présentes et pas mal de nigauds semblaient se faire piéger, marrant comme une personne pouvait perdre la notion de l'argent lorsqu'on lui faisait croire que l'objet avait de la valeur. Stupide mais normal, la vie était ainsi après tout.

Puis, il aperçut une boutique qui semblait fort sympathique, la décoration extérieure donnait l'envie d'y entrer et de regarder les objets présent. Enfin, il allait se faire avoir surement et acheter beaucoup plus qu'il ne le souhaitait mais tant pis. Il poussa la porte en chêne massif et commença à visiter l'endroit, son regard se porta sur les armes, après tout en tant que ninja, il se devait de posséder des armes afin de combattre dans toute circonstance. Son regard passa de vitrine en vitrine, puis au dehors il se posa sur un homme le visage camouflé, qui le fixait. Oh, juste une seconde, quand il cligna des yeux l'homme semblait avoir disparue, un rêve ? Surement, du moins il devait faire attention, les brigands, voleurs se trouvaient partout. Rapidement il prit au passage quelques objets et les posa sur le comptoir tout en observant le vendeur, hum je ne pense pas que négocier soit possible avec lui, sa tête n'est pas aussi charmante que sa boutique. Sans plus attendre, il demanda:


"Donc le Katana a 55 ryos, les 10shurikens, l'etui a shuriken et les 30sembons, cela fait... "

" 88ryos "

OK, il n'avait même pas eut le temps de fausser le prix que l'homme lui avait déjà annoncé la couleur, dommage. Toutefois il tendit l'argent sans s’énerver, respectant la fermeté de l'homme, il avait le talent pour vendre, il en était sur. Maintenant il ne lui restait que 12ryos, oh rage, oh désespoir. Il devrait trouver quelqu'un pour l'engager dans une mission. Mais il avait le temps, sortant du magasin, il prit une ruelle et reprit sa route vers le centre ville, il allait se reposer en cet endroit quelques temps avant de repartir. Puis il fut prit d'un doute, un gros doute. Il composa rapidement dans dès qu'il quitta l'allée vide ses mudras. De type sensorielle, il pouvait capter par cette technique les ninjas présent aux alentours, et il sentit au bout de la rue, une personne qui le suivait. Rapidement, il se plaqua contre le mur et attendit que celui ci passe devant lui. Un coup de sandale au cul et l'homme se retrouva à terre.
Un sac dans sa main, des objets, de l'argent. Un vulgaire voleur qui ne méritait même pas qu'on s'occupe de lui, il siffla rapidement un ANBU au loin et s'esquiva sans dire un mot, celui ci finirait au trou cette nuit et bien d'autres encore. Il arriva au centre ville ou la foule était encore présente. Puis se posa dans un bar, fermant les yeux et se reposant.


~~~~

Techniques apprise:

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Achat & Rp libre   Lun 21 Nov - 1:30




La veille, Takara était sortie après avoir longuement travaillé à la ferme toute la journée. Il était quelques heures après le dernier repas de la journée où elle s’était régalée avec de la bonne viande saignante, des patates et des légumes du jardin. Le soleil commençait à se coucher alors que la jeune femme à la chevelure rouge arrivait aux portes du village. Elle passa entre elles faisant un petit signe de la main aux gardes. Fatiguée de sa journée de dur labeur, celle-ci avait envie d’une bonne bouteille de ruou sochu ou une cannette d’happoshu, de quoi pour la désaltérer et lui faire passée une belle fin de soirée. Celle-ci prit une bonne marche dans le village pour se rendre au bar le plus réputé de Kumo. Un joli petit endroit bien tranquille où elle aimait passée quelques bonnes heures avec une canette d’Asahi. Elle y avait passée bien des moments où elle avait même chantée au karaoké et où elle avait également eu quelques petites engueulades ici et là avant que Chujô, son tuteur ne vienne la chercher pour la ramener à la maison. Même encore à l’âge de vingt-deux ans, celle-ci était toujours chez son tuteur pour l’aider à s’occuper de la ferme et de la maison de laquelle elle héritera un jour. Un jour qu’elle espère bien loin du moment présent dalleur.

La kunoichi entra dans le bar. Celle-ci s’assit au bar et commanda une bonne bouteille bien froide de ruou sochu. Le serveur lui amena et la fit payer quelque ryos en lui demandant s’il devait faire un compte pour la soirée. Un compte étant une longue facture avec le coût de tout l’alcool consommé lors de la nuit qu’elle devra payer avant de partir. Elle accepta vivement avant de lui faire dos et de poser ses bras sur le bar en savourant son alcool en la délectant. La jeune femme observait les gens autour d’elle et écoutait la musique que le jeune musicien qui commençait sa carrière en jouant d’un drôle d’instrument en chantant. Rapidement, elle eut terminée sa bouteille et en commandant un autre. Celle-ci quitta le bar pour aller s’assoir à une table avec une petite poignée d’ami avec qui elle avait passé des moments assez hilarants et sympathique. Ils se mirent à jouer à des jeux à boire. Des questions d’un jeu « J’ai jamais » et des jeux de cartes avec des défis. Ils passèrent des heures à boire à cette table. Certains quittèrent avant d’être trop saouls mais les plus fous restèrent dont Takara.

Lors de l’un de ses vingtièmes services ou plus, celle-ci marchait en posant ses pieds de façon aléatoire au sol avec la vision troublée. Elle avait légèrement abusée cette fois mais l’envie de tant consommer lui avait prit alors elle se permit une fois de plus de boire d’avantage. En route pour rejoindre ses amis à sa table, une jeune femme la poussa parce qu’elle voulait passée. En se reculant, le ninja renversa sa bouteille au sol. Elle fixait les bouts de vitres vertes au sol et l’alcool frais qui rendait le sol collant. Avec frustration, la membre du clan Hazu pointa la fille en titubant et l’accusa d’avoir fait tomber sa bouteille. Sa voix était étouffée par l’alcool et quelques mots manquaient à sa phrase. Cependant, l’autre femme avait comprit ce qu’elle venait de dire et se mit à crier que ce n’était de sa faute. Elles se mirent à s’insulter et à cracher comme des chats. Celles-ci n’allaient pas tarder à faire sortir les griffes. Les gens se regroupèrent autour des deux femmes demandant une bagarre. L’estrogène était élevé dans la place et l’adrénaline de la situation montait. Ça allait brasser.

Pour les rares fois qu’il y avait de l’action dans ce bar, cette fois, il allait y en avoir pour en satisfaire quelques uns. Takara commença alors. Elle la poussa violement, la deuxième femme tomba au sol. La kunoichi la saisit par sa tignasse blonde pour la lever. Se sentant obliger de suivre, celle-ci se redressant en serrant entre ses main le poignet de la ninja qui la jeta sur une table. Mais lorsqu’elle s’approcha d’elle, la blonde lui balança un coup de pied dans le thorax pour la faire reculer. D’abord, elle maqua de respiration et s’adossa violement au bar en cherchant son air pour respirer. L’autre se leva s’élançant vers elle comme une déchaînée avec le poing en charge. Lorsqu’elle était assez près, Takara se pencha pour esquiver le coup et la saisit par le ventre en commençant à courir pour la pousser. Rapidement elle la fracassa brutalement contre la vitrine de devant ce qui la brisa. La blonde était couchée sur la vitre, ses coudes, ses avant bras et à quelques endroit dans son dos et son visage elle était écorchée par le verre de la vitrine. Par-dessus, la kumojin la frappait au visage sans arrêter.

Deux hommes assez costaux les séparèrent. Un amena la blonde à l’hôpital et l’autre tentait de retenir le dernier membre du clan Hazu qui tentait de le frapper lui aussi. Chujô arriva en courant avec un jeune homme qui l’avait prévenue de ce terrible incident. Il arriva près de sa jeune fille en même temps que le propriétaire du bar. Les deux hommes étaient très furieux envers elle qui allait recevoir de bonnes conséquences pour ses actes. Chujô paya la note, ramena Takara qui s’était endormit dans les bras de l’homme qui l’avait écartée de la bagarre suivit du propriétaire du bar. Il coucha la jeune femme dans son lit avant de rejoindre l’homme dans la cuisine. Incapable de vraiment dormir, celle-ci se trouvait en confrontation avec Ichibi. Ce dernier lui reprocha son comportement et elle, elle l’ignorait assise dans un coin dans ses pensées. Elle pouvait voir la géante cage de son démon et lui à l’intérieur. Cette horrible bête qui l’empêchait de fermer l’œil chaque nuit, enfin de prendre quelques heures de sommeille.

La jeune femme ouvrit les yeux et entendait de l’autre côté de la porte, la voix de Chujô et d’un autre homme assez furieux. Ceux-ci parlèrent de Takara et de la vitrine. Selon ce qu’elle avait entendue, le lendemain elle devra se présenter au bar pour y travailler afin de rembourser les bris qu’elle avait fait. En soupirant, la jeune femme prit son oreiller et la posa désespérément sur son visage. Elle allait devoir travailler mais elle n’en avait pas envie. Sacrilège d’être obliger… La kunoichi passa la nuit dans son lit à fixer le plafond et à tenter de dormir ce qui était impossible puisqu’Ichibi lui en empêchait. Le lendemain matin avec le chant du coq, le tuteur du ninja entra dans la chambre et lui dit qu’elle devait rapidement se préparer pour aller travailler au bar pour réparer ses erreurs. Sans dire un seul mot, elle se leva et partit en direction de la douche pour se réveiller sous une pluie d’eau glacée pour bien dégriser. Celle-ci n’avait pas l’eau chaude sans son coin, mais elle n’avait pas à se plaindre car l’eau froide avait comme effet sur le corps de raffermir la peau alors il n’y avait que du positif dans cette situation.

Après s’être bien lavée, la jeune femme sortit de la douche, se prit une serviette pour s’essuyer. Elle se regardait dans le miroir. Elle observait ses veines noires qu’elle avait sur tout son corps. Enfin, que ses veines principales étaient visibles heureusement. Son corps semblait être recouvert de tatouages aléatoires très étranges qui n’étaient qu’une marque physique de son clan dont elle aimerait bien se débarrasser. Elle regarda ensuite ses cernes noirs toutes autour de ses yeux comme si elle portait un maquillage épais en permanence. Elle avait donc par besoin de mettre de crayon sous ses yeux, ça, elle le devait à Ichibi, cette saleté de raton laveur démoniaque… La jeune femme ramena sa serviette à ses cheveux et commença à les essorés Elle prit ensuite un bandage et commença à couvrir sa poitrine. C’était une façon pour elle de remplacer le soutient gorge. C’était à la fois efficace et différent des autres, ce qu’elle appréciait d’avantage : La différence.

Takara sortit ensuite de la chambre de bain et alla vers sa chambre pour continuer de s’habiller. Un string rouge, un pantalon de cuire noir taille basse et étroit avec quelques déchirures ici et là accumulées lors des combats. Son pantalon avait sur la cuisse gauche un dragon chinois rouge. Elle mit ensuite ses ceintures entre croisées et son pagne rouge au dessus de sa jambe droite. La juunin retira la serviette ses cheveux, la jeta dans le panier à linge puis alla vite vers la salle de bain une seconde fois. Elle passa quelque coups de brosse dans ses cheveux avant des les coiffées d’un bandeau de métal étrange ressemblant à un visage de robot entre autre, les yeux et la bouche. Elle plaça sa chevelure rouge avant de quitter la pièce avec sa brosse à dents recouverte de pâte à dents à la menthe. Elle la mit dans sa bouche en allant vers sa chambre pour mettre des chaussettes puis se brossa les dents rapidement dans tous les sens avant de terminer à la salle de bain pour se rincer la bouche et y laisser sa brosse. Takara alla rapidement à l’entrer enfiler ses longues bottes de cuire noire, étrange manteau brun et ses gans. Elle était enfin prête pour aller travailler pour réparer ses erreurs comme l’avait si bien dit Chujô en allant la chercher ce matin.

En marchant vers le village, la kunoichi sortit de sa poche un bandage assez étroit et le passa sur son nez jusqu’à derrière sa tête sous ses cheveux pour le faire tenir afin de cacher sa cicatrice lui rappelant de très mauvais souvenirs en tant que samurai du pays du fer, des souvenirs atroces lui refoulant l’estomac. Des temps de guerres déchirant où elle avait perdue bien des frères d’armes. En arrivant près des portes, les junins qui gardaient les portes se mirent à rire en la voyant. Ennuyée, celle-ci passa sans rien dire et se dirigea rapidement au bar où elle allait commencer à travailler pour rembourser la vitrine brisée. Celle-ci était toujours en mauvaise état. En mettant le pied dans l’entré, le propriétaire lui tendit fermement le balais et lui pointa les bouts de fenêtre au sol. En soupirant, le ninja prit les balais et commença à balayer sous la fenêtre sur la terrasse où quelques gens virent s’installer pour parler et boire quelques verres avant de retourner travailler. Lors du début de la journée, Takara commençait avec de très nombreuses tâches ménagères et passa presque tout son avant midi dans les toilettes pour tout bien nettoyer. Ce devait être la première fois de l’histoire que les toilettes étaient aussi propres.

Presque fière de son travaille, la junin sortit des toilettes avec ses outils de travaille. Le propriétaire du bar lui prit ses outils de travaille et lui ordonna de manger maintenant et la prévenu qu’elle n’avait que dix minutes. Elle se prit donc un sandwich et un jus avant de retourne à ses tâches. Elle était premièrement plongeuse. Celle-ci lavait les verres, les coupes, les pots d’arachide et de cerises, les cendriers et les assiettes de repas rapides. Elle le fit durant deux bonnes heures sur. Lorsque la plongeuse respective arriva, le propriétaire lui chargea une différente tâche. Cette dernière était maintenant serveuse. Il lui demanda alors de retirer son bandeau frontale de métal assez étrange, son pagne rouge et son bandage sur le nez car cella pouvait choque les clients. Elle partit alors dans la salle des employer, elle se prit un casier pour y mettre ses effets. Elle eut du mal à retirer son bandage qui cachait sa cicatrice, mais ce n’était pas un choix qu’il lui avait donné. En sortant, l’homme lui tendit une paire de chaussure à talons étroits noirs, un petit tablier noir et un carnet avec un crayon.

Désespérée, celle-ci changea de soulier et enfila le tablier. La jeune femme se regarda dans le miroir en plaçant ses cheveux rouges lui tombant sur les épaules coulant comme un chute le long de son dos jusqu’à son fessier. Elle passa lentement son indexe sur la cicatrice qu’elle avait sur le coté droit de son nez jusqu’aux milieux de sa joue et quitta la salle des employés avec le carnet et le crayon. Cela lui faisait étrange d’être ainsi changée, normalement garçon manquée, celle-ci ressemblait presqu’à une femme. Même que quelques hommes la fixaient lorsqu’elle sortit de la sale. Presque gênée celle-ci alla rapidement à l’extérieur pour y prendre des commandes auprès des gens de la terrasse. Elle arriva à la table d’un jeune homme assez calme à la chevelure noire et aux habits bleus claires. Elle tenait son carnet et son papier devant elle et prit une bonne respiration avant de lui demander d’une voix assez calme malgré son mécontentement :

- Voulez-vous commander ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Achat & Rp libre   Dim 18 Déc - 19:10


    Le soleil était à son zenith dans le ciel, la température plus qu’agréable le réchauffait. Il pouvait rester des heures durant comme ceci à se relaxer, paresser au soleil était un de ses passe temps qu'il arborait avec fierté. Combien de temps passait-il endormit dos à un arbre bercé par la douce chaleur du soleil ? Il ne saurait le dire, beaucoup il en était certain. Bref, il laissa sa tête basculer en arrière et ferma les yeux, laissant ses pensées dérivées. Il avait un examen bientôt, il avait hâte de voir ce qu'il valait en combat, son affinité était tellement peu connue qu'il était certain de pouvoir largement surprendre l'adversaire d'entrée et ainsi avoir l'avantage durant le match. Celui qui frappe le premier a le plus de chance de remporter la victoire, et il avait la capacité à toujours frapper en premier.

    Et puis il avait quelque chose d'encore plus puissant que une simple affinité bien que surprenante. Son corps resservait une autre surprise de taille, Rokubi. Si il devait l'utiliser, il le ferait mais en dernier solution. Son examen était important mais pas au point d'utiliser une telle puissance pour rien, il n'avait pas le besoin de tuer son adversaire, le mettre KO serait sans doute largement suffisant. Peut être pourrait-il rester a Kumo ? Non, il risquait d'être retrouvé plus facilement par les ANBU de Kiri, le meurtre de son maître ne lui permettait pas de résider dans un village plus de quelques jours. Misère, il n'aurait jamais la paix semble t-il.

    Le vent doux et frais lui caressa la joue, il reprit peu à peu conscience d’où il se trouvait, s'endormir sur la terrasse d'un café n'était sans doute pas la meilleure solution. Il aurait l'air stupide plutôt qu'autre chose. Il rouvrit les yeux rapidement et se redressa sur sa chaise. A par un vieillard qui le fixait, personne ne semblait avoir fait attention à lui. Tant mieux, attirer l'attention n'était surement pas la meilleure chose à faire. Il allait devoir partir, s'offrir un petit verre avant ne lui ferait pas de mal non ?

    Il attendit donc qu'une personne vienne prendre sa commande. Le bar étant assez peuplé, la commande mit un peu de temps à arriver, il apprécierait mieux le gout du saké au final non ? Ainsi il attendue quelques minutes avant qu'une serveuse vienne se placer devant lui et lui demander d'une voix calme s'il souhaitez commander. Il leva le regard et l'examina quelques secondes avant de répondre.

    Celle ci était jeune, elle devait avoir a peut près son âge. Son regard se posa en premier lieu sur la chevelure de celle ci, d'une couleur rougeâtre, celle ci ne pouvait passer inaperçue, ceux ci lui allait parfaitement. Ses yeux ce posèrent ensuite sur le visage de celle ci, un doux visage fin et raffiné, un regard perçant et envoutant. Elle avait un certain charme. Ses yeux longèrent rapidement le corps de celle ci sans trop s'y attarder pour que celle ci ne se sente pas trop regardée. Il se questionna seulement sur les marques noires que celle ci avait sur son corps, mais il n'allait pas poser la question à une inconnue, elle n'avait pas à lui répondre et il n'y avait aucune galanterie à cela.

    Rapidement il posa son regard dans celui de la jeune femme et répondit avec un léger sourire:

    " Je vais prendre un saké, merci. "

    Oh, s'il était de ce village il n'aurait pas hésité a entamer une meilleure discussion avec une jolie demoiselle mais vagabondant tout le temps, il n'avait pas vraiment le temps pour cela. Il la laissa donc aller chercher sa commande, profitant de la vue lorsque celle ci du se retourner pour aller chercher sa commande, suivant du regard le déhanchement de celle ci. Toutefois elle n'eut fait que quelques pas quand le regard du jeune homme se porta sur un homme qui venait de quitter le bar lentement, cherchant a ne pas attirer l'attention, la meilleure solution pour que tout le monde le regarde. Alors on ne paye pas l'addition ? Humm...

    Il sortit avec un léger sourire la tige métallique qu'il possedait et souffla dedans, des bulles en sortie et explosèrent devant les pieds de l'homme qui fut bloquer au sol, ne pouvant plus de dégager. Rapidement il lança a la jeune femme qui commençait a s’éloigner.


    " Il semblerait que cet homme ne souhaite pas payer son repas. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Achat & Rp libre   Mer 21 Déc - 12:44

Takara était face au jeune homme à qui elle venait de demander s’il voulait consommer quelque chose. Ce dernier levait la tête pour d’abord la regarder la kunoichi fit de même. D’abord ses yeux plongea dans les yeux caramel du ninja avant qu’il ne baisse les sien. Sa chevelure était mi-longue et séduisante pourquoi séduisante ? Pour la seule et bonne raison que l’un de ses yeux était caché ce qui lui donnait un air assez mystérieux. Elle baissa les yeux pour regarder les épaules de l’homme mais ne s’attarda pas sur les détailles du corps du ninja car le kimono pouvait fausser les idées. Ceci fut bref avant que l’homme ne la regarde de nouveau dans les yeux pour lui passer sa commande. Il disait vouloir prendre un sake. Celle-ci hocha la tête en écrivant la commande dans son calepin et tourna les talons pour partir vers l’intérieur du bar frôlant quelqu’un de louche au passage mais n’y porta pas très attention. Car si elle portait attention à tous les gens louches, elle serait resté d’avantage plus longtemps à la table du voyageur pour plus d’informations mais il était assez mal vue de faire quelque chose dans le genre. Alors qu’elle engageait son premier pas dans le bar, Takara entendit une petite explosion derrière elle ce qui la fit tourner la tête. L’homme qui l’avait frôler était immobiliser dans sa marche près de la table du voyageur qui s’adressa à elle avec une tige de métal à la main.
Ce dernier disait que cet homme ne souhaitait pas payer l’addition de ce qu’il avait commandé.

Était-ce cet homme mystérieux qui l’avait figé au sol ? Un ninja ? Impossible, elle l’aurait su avant. La jeune femme s’approcha du bandit qui tentait de partir sans payer et l’observa mais cela prit une seconde avant de voir du coin de l’œil les juunin qui passait leurs rondes de garde. Ceux-ci s’étaient immobilisés et fixait l’homme qui avait immobilisé l’homme. Il était normal qu’ils se posent des questions car il était ninja, mais pas du village. Takara laissa l’homme coller contre le plancher sur la terrasse et s’avança rapidement vers le ninja assit à sa table en fixant les juunin qui semblaient marcher vers eux. Elle posa sa main sur celle du ninja et se pencha vers lui collant presque sa bouche à son oreille et lui dit sans quitter les gardes des yeux :

- Je ne sais pas qui vous-êtes ni d’où vous venez, mais vous devez me suivre. Lorsque je dirai go, courez vers la porte de derrière dans le bar.

La jeune femme ne le laissa pas poser de question et l’invita à la suivre. Elle entra dans le bar et lança son calepin. Avec son crayon, la jeune femme attacha ses cheveux en toque et ignorait le propriétaire de la place qui lui criait dessus pour qu’elle retourne à son poste. La ninja jeta coup d’œil sur son épaule et vit les juunin arriver sur la terrasse et observer l’homme coller au sol et l’un d’eux leva les yeux vers eux en pointant le ninja qui se trouvait à ses cotés. Rapidement, la jeune femme fit un pas rapide en sécriant : « Go ! » La jeune femme poussa un table vide et se mit à courir vers la porte de sortie de secours et la poussa violement pour sortir. Elle regarda à gauche et à droite avant de choisir une direction et d’en faire part à l’autre ninja : « Par ici ! » La ninja courait vers la palissade et composa de nombreux mudras. De ses mains commençaient à sortir des limailles de fer d’un coté un énorme triangle tranchant commença à se former et de l’autre, un énorme bloc se formait. Elle envoya rapidement le tranchant vers le mur devant elle et le transperça violement. Elle laissa l’autre ninja passer avant elle et bloqua le trou avec le géant rectangle de fer. La kunoichi s’assura que ce soit solide avant de continuer sa course vers la forêt où ils commencèrent à descendre la montagne. La jeune femme manqua à quelques reprises de se briser la cheville en route.

Soudain, elle s’arrêta brusquement et retira les deux escarpins noirs pour continuer à courir avec le ninja ce qui aida à la manœuvre. Celle-ci évitait roches, trous et racines le mieux qu’elle le pouvait. Ils devaient s’éloigner le plus rapidement possible du village pour éviter de se faire retrouver dans les heures qui suivaient leur fuite. Heureusement, ceux-ci ne pouvaient pas savoir par où ils étaient partit en e fiant au trou dans la palissage. Mais si jamais ils tentaient de les repérer par leurs chakra, ils avaient surement une chance de les retracer mais en courant ainsi jusqu’à ce qu’ils ne soient plus capable de continuer, ils allaient surement pouvoir les semer. Il était difficile pour Takara de coordonner ses pas lors de la descente. Les souliers en main, celle-ci n’avait plus rien dans les pieds pour les protéger des branches et des petits cailloux vicieux mais elle s’en sortait plutôt bien. À quelques reprises, elle due se tenir à un arbre pour ne pas tomber lors des descentes à pique. Après quelques minutes, les ninja firent face à un glissement de terrain. La kunoichi sauta au dessus de la zone de danger et atterrit au sol sur son flanc droit. Elle se mit à rouler sur la route de terre qui se trouvait autour de la montagne pour indiquer le chemin. Couchée sur le dos, la jeune femme prit une bonne respiration avant de commencer à rire à voix basse. Des petits ricanements sortaient de la bouche de la jeune femme avant de se transformer en rire :

- Ouhhh, haha wawe ! C’était... Excitant!

Sur ces mots, la jeune femme tourna la tête vers l’homme en expirant et en inspirant longuement. Takara leva ensuite les yeux vers le ciel en respirant pour reprendre son souffle. Ça ne paressait pas ainsi, mais ils avaient peut-être courut une vingtaine ou une trentaine de minute dans la montagne de Kumo no kuni… En descendant. Ce fut assez exigeant pour les muscles de leurs cuisses et leurs mollets. Un bon petit jogging du matin non ? La jeune femme se releva lentement en époussetant ses vêtements et regarda autour d’elle évaluant leur position, le terrain et le temps qu’ils avaient pour quitter les lieux. Selon elle, ils pouvaient marcher le long de la route jusqu’en bas sans craindre de se faire prendre. Mais elle n’en avait pas la confirmation, la situation était assez délicate mais elle avait fait ce qu’elle avait à faire et en était fière. D’un coup de tête, celle-ci replaça sa chevelure rouge la laissant s’étendre le long de son dos jusqu’à son fessier. Le crayon qui était dans ses cheveux avait disparut. La kunoichi trouva les talons qu’elle avait lancer lors de son saut et les plaça à ses pieds avant de se tourner vers l’homme :


- On a réussis à t’éviter une situation problématique, mais il ne faut pas rester ici trop longtemps.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Achat & Rp libre   Sam 31 Déc - 17:03


    L'homme ne pouvait plus bouger, après tout il venait de consommer en ce lieu et devait payer, ces hommes qui se pensaient au dessus des lois, pouvant faire ce qu'ils veulent le dégouté. Si chacun agissait de la même façon, le monde serait vraiment un enfer, quoi que ne l'était-il pas déjà? Cet homme devait être punie et comprendre que voler ne lui apporterait rien, au contraire, seulement un léger séjour en prison. Toutefois tout ne se passa pas comme voulue, cette capture venait d'attirer l'attention. Et tout les clients fixaient ce voleur mais également celui qui venait de l'attraper, et ceci n'était pas vraiment ce qu'il souhaitait.

    Oui il n'aimait pas attirer l'attention sur lui, pas parce qu'il était modeste, au contraire il aimait qu'on fasse attention à lui de temps à autre, mais cette idée n'était plus vraiment d'actualité, il n'était pas de ce village, seulement un vulgaire vagabond qui avait tué son maitre et qui était maintenant recherché par son ancien village Kiri. Il y avait une grosse somme sur sa tête, il était Jinchuriki. Possédant une grande puissance, il provoquait une grande peur, Kiri n'avait pas envie qu'il vienne détruire leur village. Pourtant il n'avait pas cette envie, aucune envie de vengeance, seulement vivre sa vie tranquillement. Trouver des personnes afin de la rendre meilleure et profiter. Non il ne visait pas l'impossible et pourtant il avait l'impression que ce rêve ne se réaliserait jamais.

    Bref, il avait attiré l'attention de personnes à l’extérieur du bar, aie. Il se doutait déjà de qui, les ANBU du village de Kumo. Pas de temps à perdre, il se devait de bouger le plus rapidement possible, il n'aurait pas de chance de s'enfuir s'il perdait encore des secondes à réfléchir, toutefois ce ne fut pas lui qui agit le premier mais plutôt la serveuse. Elle s'était comme tout les autres retournée vers l'homme afin de vérifier si les dires de l'homme au kimono étaient vrais, puis ayant aperçus les ANBU elle avait rapidement lancé à Utakata qu'elle allait lui donner un signal pour qu'il parte. Une allié ? De toute façon il n'avait pas vraiment le choix, et puis il était impossible qu'une demoiselle représente une menace ? Il attendit donc en esperant que le plan de celle ci soit bon.

    Bon au go il ne sut pas vraiment ou se diriger, une table vola rapidement, un peu facile comme moyen de détourner l'attention ? Toutefois il sembla que ce moyen fut efficace car les ANBU posèrent leur regard sur la table à terre, durant ce temps Kosuke avait suivie la jeune femme et se dirigea donc vers la sortie de secours située derrière le bar. Bon, le plus dur était fait non ?

    Maintenant s’éloigner de ce lieu, la demoiselle frappa le mur avec une étrange technique forte intéressante et il passa devant elle. Puis il continuèrent leur chemin, s'arrêtant rapidement pour que celle ci pose ses escarpins. Ils s'enfuirent ainsi longtemps, la jeune femme n'avait pas peur de se faire mal, enchainant les roulades telle une militaire. Utakata quand à lui avait composé des signes afin de capter les chakras autour de lui, de type sensoriel il pouvait localiser les personnes présentes. Personne ne semblait les suivre, heureusement.

    La demoiselle se mit alors à rire, un doux rire qu'il appréciait entendre, mieux que des pleurs me direz vous. Bon ils avaient courut longtemps, elle l'avait littéralement crevé, mais au moins il n'avait pas été capturé par les ANBU non? Celle ci lui lança rapidement qu'il ferait mieux de partir d'ici rapidement, il était vrai que l'idée était bonne.

    " Je ne vais pas tarder, mais ne risques tu pas des représailles, s'ils savent que tu viens d'aider un vagabond recherché, tu seras poursuivie et emprisonnée. "

    Il observa la jeune femme, elle ne ressemblait plus à celle du restaurant désormais, ses cheveux avaient une autre forme du a la course, et sans le crayon qui les retenaient. Elle avait un côté charmant certes, et ces cheveux couleurs de feu n'étaient pas commun, les ANBU l'avait surement repérée, espérons qu'il seront compréhensif. Il lâcha également à la jeune femme après avoir reprit sa respiration:

    " Merci de ton aide, même si tu viens de te mettre dans une situation compliquée, pourquoi m'avoir aidé ? Tu ne sais rien de moi, et si j'étais un assassin ? "

    Il avait envie de savoir comment réfléchissait la jeune femme, peu de personnes l'aurait aidé dans la même situation.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Achat & Rp libre   Ven 6 Jan - 3:03

Takara regardait autour d’elle après s’être adressé à l’homme cherchant une idée de quel chemin prendre qui aiderait se dernier à quitter les lieux plus rapidement. Les sources qui se trouvaient plus bas étaient un bon endroit pour se cacher et rester pendant que les anbus ne cherchent des pistes les menant à eux. Ils n’allaient probablement pas tarder à les retrouver. Après tout, ce n’étaient pas que des Juunins comme elle, leurs niveaux étaient bien plus hauts que celle-ci. Avant de pouvoir donner une direction l’homme mystérieux prit la parole pour lui demander si elle n’allait pas avoir des ennuies suite à ce qu’elle venait de faire. S’ils savaient qu’elle venait d’aider un vagabond à s’échapper, peut-être pensait-il qu’elle allait être emprisonnée. Surement mais ce n’était pas ce qui l’inquiétait. Après tout elle pourrait toujours négocier avec le Raikage à ce sujet. Mais il était vrai qu’elle n’avait pas vraiment pensé à ça, les conséquences… Peut importe. L’homme reprit son souffle et ouvrit de nouveau la bouche pour s’adresser à elle. Il la remercia de son aide même si elle s’était mit dans une situation délicate.

C’est ensuite qu’il lui demanda pourquoi elle l’avait aidée car elle ne savait rien à propos de lui et ignorait tout de lui. Ce dernier disait qu’il pouvait également être un assassin. Vrai, il pouvait être n’importe qui et n’importe quoi mais juger les gens avant de les connaître amenaient souvent à des conclusions fausses. Après tout si elle ne faisait que se fier à ce que les gens avaient l’air et à leurs statues sociales, elle serait mal placée pour le faire. Car elle savait très bien qu’elle n’était pas son corps, ces marques n’étant que traces du passé de son clan, un clan maléfique et cruel, un clan qu’elle ne représentait pas. La jeune femme leva la tête vers le vagabond en question et émit un léger sourire en coin et s’avança vers lui :

- Pour ce qui est des problèmes que je cours… Je n’aie qu’une chose à dire… Vaut mieux demander pardon que permission. Si non en ce qui te concerne, il est vrai que je ne te connais en rien, mais il n’est jamais trop tard pour faire de nouvelles rencontres. Non ?

Takara regarde vers le haut de la montagne et fixait les arbres qui bougeaient. Le mouvement semblait se rapprocher d’eux. Celle-ci tourna la tête vers le ninja lui faisant signe de la suivre. La jeune femme suivit une petite route rarement utilisé où la végétation commençait à reprendre vie. Les arbres étaient haut et les rayons du soleil avaient du mal en passer entre eux. Celle-ci pouvait apercevoir la fumée des sources percer au loin. Les sources étaient malheureusement en bas de la falaise près de laquelle ils approchaient. Le bord de la falaise que voulait rejoindre la jeune femme pour ensuite descendre avec l’homme en longeant lentement et prudemment celle-ci. Après quelques minutes de marche, ceux-ci arrivèrent à la limite de la forêt où ils pouvaient voir les autres montagnes de l’autre cotés. La fumée de l’eau des sources montait vers le ciel. La jeune femme tourna la tête vers l’homme avant de ses pencher pour retirer de nouveau ses escarpins noirs qu’elle reprit dans ses mains. Cette dernière s’avança vers le bord de la falaise et le lança dans le vide et les regarda atterrir environ quinze mètres plus bas. Celle-ci tourna la tête vers l’homme en disant :

- Alors, tu es près à faire le grand saut ?

La jeune femme recula lentement en fixant devant elle et en comptant lentement jusqu’à trois dans sa tête celle-ci s’arrêta et à la fin du décompte celle-ci se mit à courir et s’élança dans le vide criant d’un cri d’amusement avant de tomber rapidement dans vide elle vit rapidement les arbres approcher et se prit à une branche se tenant avec ses mains. Elle se laissa glisser pour atterrir ensuite sur une branche plus basse. Takara leva la tête pour regarder l’homme et lui fit signe de sauter. Par la suite, la juunin de Kumo descendit de l’arbre faisant attention où elle marchait pour ne pas se blesser et retrouva ses soulier deux ou trois mètres plus loin. Son calcul était bien puisqu’elle était atterrit assez près de sa cible et sans rien de cassé. La jeune femme enfila les souliers une seconde fois et marcha dans la petite forêt pour rapidement rejoindre la route qui menait droit devant les sources chaudes de la montagne. La jeune femme regarda quelques instants en direction de la forêt voyant ce dernier en sortir et lui dit :

- Nous resterons ici le temps que ça ce clame, ensuite tu partiras. Je te paie le sake.

La jeune femme passa la porte des sources avant le jeune homme et paya deux entré auprès de la jeune femme à l’entré qui assignaient aux gens les bassins. Takara alla ensuite vers son vestiaire. Elle passa la porte et se choisit un casier où elle mit escarpins, pantalon et bandage pour sa poitrine. Elle prit avec elle deux serviettes blanches et alla vers les douches. Ces douches servant à rincer le corps avant d’entrer dans les sources pour ne pas les salir car avec la quantité de gens qui y allait il serait désagréable d’y retrouver de la crasse ou de la peau morte également. Après la douche, la jeune femme recouvrit son corps d’une serviette et enveloppa ensuite ses cheveux rouges dans une seconde pour les cacher des anbus s’ils venaient faire leur inspection. La juunin se dirigea ensuite vers le bassin numéro huit étant celui que lui avait assigné la dame de tout à l’heure et celle-ci devait également avoir prévenu l’homme qui la suivait.

Les roches qui entouraient le bassin comme de petits murs étaient claires avec des formes différentes. La vapeur que produisait l’eau rendait l’atmosphère douce et détendue. L’eau était bleu azure car cette de montage était une ancienne source volcanique réputée pour son eau très bonne pour la peau. À certains endroits dans le bassin se créaient des bulles d’aire qui devaient probablement être confortable pour les pieds. Celle-ci plongea d’abord un pied dans cette eau et après avoir toucher le fond une fois que l’eau lui arrivait dans le haut de la cuisse, Takara y plongea son deuxième pied. Cette dernière ce glissa vers le bord du bassin et s’assit dans l’eau gardant autour d’elle sa serviette blanche. Car en se déplaçant vers les sources, celle-ci avait bien attirée l’attention autour d’elle, les hommes et les femmes la dévisageaient. Encore à cause de son corps recouvert de marques noires, enfin ses veines paraissaient sous sa peau car elles étaient noires. Mais heureusement, ils ignoraient cela car si jamais ils le savaient, leurs réactions seraient encore pires.

De plus qu’attirer l’attention n’était pas ce qu’elle cherchait puisqu’elle voulait justement s’enfuir des anbus de kumo. La jeune femme regarda autour d’elle et se laissa glisser dans l’eau jusqu’à être sous celle-ci jusqu’au menton. De cette façon ses marques allaient être moins visibles et de cette façon elle ne repoussera peut-être pas l’homme à qui elle avait évité un interrogatoire et un emprisonnement. Longtemps Takara s’était fait repoussé et insultée face à ces marques qui pour elle ne représentait que de mauvais souvenirs. De plus, celle-ci n’avait jamais connue les ninjas de son clan vraiment depuis la mort de ses parents il y a de cela plus d’une quinzaine d’années. Et même qu’elle ne se souvenait plus de quoi étaient capable les membres du clan Hazu. Seulement des rumeurs ici et là si non rien. Mais ce qu’elle savait, c’était qu’ils étaient des ninjas cruels et sadiques pas comme elle. Celle-ci ne tenait pas de la bonne famille on dirait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Achat & Rp libre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Achat & Rp libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Achat d'or sur un site tiers, ATTENTION !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: Archives :: les différents endroits importants :: Ruines de Kumo :: Boutique-