Partagez | .
 

 Un rêve d'una utre monde [ entrainement solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shord Kyu

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 1112
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 29

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
68/68  (68/68)
Réputation: 0
Ryos: 0

MessageSujet: Un rêve d'una utre monde [ entrainement solo]   Sam 18 Aoû - 10:46

Me voilà de nouveau dans mon lis comme à chaque fois que je veux me reposer est que j’ai le choix je viens dans mon lit afin de me reposer d’une rude journée, cette fois je refit un rêve un rêve qui semble venir d’un autre monde me montrant d’une minière tellement différente et pourtant aussi ressemblent, je me voyait de nouveaux Ninja de Kiri un des trois protecteur du Kage, aimé des gens je protéger mon village des attaque qui en ce moment était plus que répétitif, me voilà maintenant en train de rêver qu’il y avait une autre menace pesant sur le village, je vous laisse maintenant lire ce qui se passe

I Les cinq démons mystérieux

Une sorte de chaleur couvre ma nuit une chaleur qui est loin d’être apaisante, depuis plusieurs jours c’est comme une mauvaise impression comme si quelque chose va mal se passer, je transpire, me retournant dans mon lit tourmenter par les cauchemar qui ente cette nuit, une de ses nuit qui est fort désagréable et surtout non reposante. Réveil en sursaut, je vois mon corps suer, inonder de transpiration, je pose l’une de mes main dans mes cheveux le temps que l’autre tien ma tête lourd, il me faut me lever. Un pied suivie de l’autre, je marche d’un pied lourd vers la douche afin de me rafraichir les idées et surtout quitter cette sueur apparue pendant la nuit, je reste bien pendant deux bonne heure dessous l’eau tiède, cette sensation n’est pas qu’un simple rêve j’en suis persuadé, mais que se passe-t-il à la fin, je sors de la douche et me mets à user de mes ondes pour me sécher ce qui fut le cas en peu de temps. Je m’habille et comme dans mon habitude je prends mon armement de ninja ce qui est de toute façon est l’obligation de mon métier. C’est donc sur un pas fatigué que je commence là journée. J’arrive devant le tableau de mission et vois d’un coup un homme courir en direction du bureau une action ne présentant rarement de chose bonne et même à l’inverse, Par curiosité et surement aussi par sens du devoir je le prends en filature jusqu’au bureau du maitre, Caché dernière la porte, j’entends d’une voix effrayé et essoufflé :

Maitre, Je suis membre de l’équipe de recherche à qui on nous à confier d’explorer un terrain qui même pour notre village est asses mysterieux, dans ses terres nous avons trouvé une crypte, après plusieurs moi de recherche à l’extérieur de cette grotte plusieurs indices nous laisse croire qu’il y a quelque chose de très convoité dans ses grottes. Une chose dont nous ignorons encore ce que c’est. Malheureusement quand nous avons commencé à franchir l’entrés de cette crypte, nous sommes tombés face à face devant une personne très étrange, un homme avec des cheveux rouge sangs, portant un cuire noir et utilisant des bombes avec un effet vraiment bizarres, et ses yeux ses yeux sont rouges comme s’il se nourrit de la chaire de ses victimes. Ce monstre à tuer toute mon équipe sans la moindre difficulté et tout ça en ricanant. Je suis désolé maitre quand j’ai quitté le terrain de combat tous les autres était déjà condamné, ils brulaient tousse déjà, ma fuite est plus utile au pays que si je restais pour le combattre, seul je n’aurais rien pu faire. Ah oui aussi avant, de mourir il nous a dit, je site « Nous sommes les cinq démons quiconque pénètre dans ses lieux devras nous affronter et périr, Moi Volk’mirr vous fera gouter au flamme de l’enfers » Suite à ses menaces ils nous à attaquer, enfin dans cette grotte ils ont installé comme une sorte de barrière qui nous émèche de combattre à plusieurs, ou même de fuir une barrière qui à l’aire d’empêcher d’aller plus loin jusqu’à que le combat ne soit finit, je pence que cette règle ne s’est pas appliqué à moi car je n’étais pas rentré entièrement dans la grotte et en voyant les autres bloqués et moi non j’ai évité d’entré. Ce qui je pense m’a permis de fuir.

Une menace ? Ou des objets pouvant servir à Kiri, de toute évidence s’ils se nomment « Démon » ce n’est surement pas pour le bien des autres qu’ils font ça et de toute façon les arrêter et prendre ce qu’ils ont sera bénéfique pour notre village.

Je commence à faire mon apparition dans le bureau posant une main sur l’épaule du membre restant de l’exploration fixant d’un regard notre cher Kage, je lui dis que cette quête est de première ordre qu’il faut à tous prix trouver ce qui se trame la bas et tuer ses cinq hommes coupable de la mort de nos compagnons, je me porte garant pour le faire tout en prenant une petite équipe composé d’un Ninja de perception et d’un Ninja médicale, tous les deux de haut volé afin d’avoir, une aide avant et après les combats. Une demande qui fus approuver et accepter par le chef du village, pendant que le survivant nous fasse un plan nous indiquant ou se situe la crypte je pars dans le bureau de service secret chercher un bon médecin et un bon Ninja sensoriel, malheureusement Koyuki est absente elle est déjà partit en mission et il me faut donc trouver une autre personne de plus prendre Koyuki sans la faire combattre serait du gâchis, enfin même si le médecin n’est protéger d’une attaque, dans toute logique il ne devrais pas subire de lourd dégâts. Après plusieurs heures de recherche intense je vois deux hommes avec de très bonne remarque sur leur fichier, l’un pouvant guérir en insufflant son chakra toutes blessures et l’autre étant très malin et arrivent à repérer et trouver tout points faible de l’ennemie. Parfait pile ce qu’il me faut. Je regarde leur domicile et s’ils sont libre, puis leur nom Zegadir et Yushiru. Courant donner les noms des deux hommes que je veux au chef je récupère en même temps le plan.



II : Un voyage destination enfers.

Pour aller à la crypte, il ne nous faudra seulement une journée de marche en se dépêchant un peu, puis deux ou trois heures de repos afin d’avoir la forme avant de combattre. Un ninja se met à courir pour chercher les deux hommes choisi par Shord, le rendez-vous de départ était dans une heure au porte, je ne voulais pas perdre de temps, Pendant ce temps moi j’attends au point de rendez-vous me reposant le plus possible avant le départ, le premier arrive avec une demie heure d’avance et l’autre peu de temps après, autant dire qu’ils sont plutôt sérieux, le leur fait un bref topo et leur explique les risque et la situation ainsi que leur rôle dans l’histoire, les deux répondirent oui asses rapidement sans même poser de question. Le trajet fut comme je le prévoyais fini en une journée, une journée qui commence plutôt calmement, une faible pluie tombant sur nous sans même nous gêner, Arrivé un ou deux kilomètres de notre destination, dans une forêt sombre, ou même la pluie de Kiri n’arrive pas à s’engouffrer pour tomber au sol, nous nous mettons à ralentir le pas afin d’éviter les ennuis et les chutes, nous regardions tous de droite à gauche vérifions si personne ne nous suis non plus, l’un de mes allier à crée une sorte de lumière nous éclairant sur une distance asses raisonnable, quelques bruis de morceau de bois sec craquant se fait entend, puis un second, dans une forêt c’est plutôt logique, ça peut-être un animal ou une braque qui tombe, soudain des hurlement d’animaux se fait entendre, puis ses hurlements qui paraissent loin s’approchent de plus en plus, mon groupe se met d’un coup à s’arrêter quand ils entendent les bruit être très proche, d’un coup dans l’ombre l’on voit une paires d’œil briller, puis deux et trois, jusqu’à en montrer une bonne dizaine. Je regarde autour de moins puis je nous voix encercler, je donne l’ordre à mes frères d’arme de rester groupé et surtout de ne pas partir dans l’obscurité, mon rôle est de les protéger tous les deux, je suis celui qui a le plus de faculté de combat, je vais même aller jusqu’à dire que leur rôle en tant que ninja pour eux n’est pas le combat, même s’ils ont tous les deux de bonne base de combattant ils ne sont pas fait pour ça. L’assaut commence, l’un d’eux se met à sauter sur notre groupe, un loup d’une taille plutôt impressionnante, il faut au moins deux fois la taille d’un loup normale, d’un coup je sors un Kunai le prenant dans ma main gauche, je me mets à faire un bond en direction de la bête, de plus près je pouvais voir que leurs yeux ont une marque à l’intérieur, donc soit ils appartiennent à quelqu’un soit quelqu’un les manipules, en tous cas s’ils nous attaquent ce n’est pas un coup de chance ou de malchance.

Ces yeux me disent que ce danger est bien plus risqué que ce que je peux croire Mon Kunai l’arrêtant tout en laïussant une blessure mortel au coup de l’animal, c’est donc avec cette idée en tête que je me mets à invoquer Kirin, mon invocation, suite à cela deux autres loups se mettent à nous attaquer Kirin prenant de vitesse un loup l’autre je le tue de la même manière que le premier, d’un coups ils laisses place à quatre autre loup, j’en tue deux grâces à ma technique des milles dragons Kirin lui s’occupe d’un pendant que le dernier se fait tuer par une rué de Kunai lancé par les deux autres Ninjas, ils ne reste que douze yeux illuminés dans le noir grognant. Il me faut garder mon calme, je cherche dans ma tête une solution d’éliminer ses loups sans user trop de chakra afin de garder le plus de chakra possible pour la suite de notre mission, dans les explications du ninja survivant, ses loup ne les ont pas attaqué cela veut surement dire qu’ils nous attendent, nous devons être très vigilent, je regarde Zegadir le Ninja possédant des facultés sensoriel et il me montre avec ses mains le signe six, c’est bien ce que je pense il en reste bien six. En télépathie je me mets à dire à Kirin que dès qu’il verra ses six loups attaquer d’user de sa décharge bleu, il aura le temps de la recharger avant de commencer les autres combats. Il me répond positivement. L’assaut commence les loups sortant de tous les côté se mettent à bondir tout en grognant, j’attends, j’attends le moment ou Kirin enverras sa décharge bleu, avant qu’un seul de nous soit toucher la décharge bleu de développe sur le terrain paralysant les six loups, d’un coup je me mets à crier :

Attaquez-les tant qu’ils sont paralysés vite.

Tous d’un coup nous quatre nous nous mettons à tuer les loups usant le moins possible de chakra, les corps des loups gisant au sol nous en avions fini avec eux, nous devons continuer à marcher afin de trouver cette crypte qui risque de nous montrer beaucoup de mystère. La porte est juste en face de nous une fine lumière éclaire la porte, c’est deux torches allumés posées chacun d’un côté de la porte qui est en raison de cette faible lumière, la porte qui est ouverte ne montre qu’un sombre couloir menant à un noir profond et sinistre. Il nous faut nous reposer avant d’entrer dans se lieux étrange. D’après ce que j’ai compris à par ses animaux ses cinq démons resteront dans cette crypte à nous attendre et donc nous avons peu à craindre d’eu à l’extérieure de cette entrée, j’organise tous de même une ronde afin que nous trois puissions dormir trois heures, je commençais à prendre ma sieste et ferais le dernier tour de garde, je prends un médicament afin d’éviter que mes cauchemars ne recommence, il me faut dormir. Suite à cette sieste je me sens beaucoup mieux dans mon corps. Nous trois nous nous levions et regardions la porte.



III : Volk'miir, et les flammes de l’enfer



Nous entrions dans la crypte, sombre et obscure est le chemin que nous prenons et nous sentions une sorte d’aura maléfique imprégner ses lieux, munie des deux torches qui était placé nous marchions pendant une dizaine de minutes avant de tomber devant une salle bien moins sombre, plusieurs flamme sortant du sol éclaire cette pièce qui ne semble pas rassurante une sale semblant très grand plusieurs endroit semble rester dans l’obscurité, je m’approche en premier entrant dans la sale, les autre qui commençais à me suivre se trouve bloquer, oui comme si un champ électriques les empêches d’allés plus loin, c’est donc de se champ que parlait l’autre ninja, les deux autres avais beau tenter tous ce qu’il pouvait rien n’à faire. Je me mets à regarder autour de moi voyant les coins obscurs de la pièce. C’est sur l’un de ses démon est là, d’une voix sec je me mets à dire :

Sort de ta cachette je sais que l’un des cinq démons est là dans cette pièce, tu cherches un adversaire tu l’as devant toi.

D’un coup, avec un sourire machiavélique tous les coins obscurs se mettent à s’illuminer grâce à de grande explosion faisant sortir des flammes plutôt impressionnantes. Le sol qui est fait de pierre montre plusieurs fissures et quelque roche cassé par des signes d’explosions. L’homme montre sa silhouette qui est tout portrais de ce que l’on m’a dit, l’homme semble sur de le, je le regarde sans rire, mais sans non plus montrer de signe de terreur, je le regarde en attendant d’entendre ce qu’il a à nous dire tout en faisant apparaitre mon Invocation, Kirin, je dis mentalement à Kirin de laisser Kirijin s’approcher de nos deux allier afin que s’ils détectes quelque chose qu’ils puissent me le dire. Le démon après avoir bien rie se met à dire :

Voilà donc la seconde équipe j’espère que vous brulerez moins vite, je suis Volk’miir, soyer prés à finir consumé.

Moi c’est Shord Kyu, Membre du clan de l’étoile et je n’ai pas peur de tes flammes et soit en sur ce n’est pas toi qui m’éliminera.

Ma phrase finis une explosion se met à exploser juste devant moi, une chose qui me surprend au plus haut point, cette explosion me fait voler au loin sur le coup Kirin me rattrape afin d’éviter que je tomber et donc me déstabilise, a peine je lève le regard que je vois une grosse boule de feu venir en ma direction, autant dire qu’il ne me lésine pas voyant la boule je fais apparaitre une sphère de plasma afin de me protéger moi et Kirin, la boulle passé je refais mon apparition, en montrant de la fumé sur ma sphère, d’un coup une explosion apparait à ma droite une explosion asses loin, mais qui me fait la regarder, pui d’un coup j’entent, attention à gauche, je temps que je me retourne je pouvais voir un dragon d’une taille moyenne foncer vers moi, à une vingtaine de centimètre si mes compagnon ne m’avait pas prévenu c’est sur cette attaque m’aurait touché, je regarde Kirin et je me met à monter sur lui faisant quelque Muda, il prend appui sur ses deux pattes arrières et d’un coup à une vitesse impressionnante je me mets à coincer vers mon adversaire, celui-là fais aussi des signes de muda et plusieurs explosions en face de moi apparaissent, les signes fait j’use une autre fois de ma technique nommé « les milles dragons » les dragons se mettent à foncer en direction de ce nommé Volk'miir, au moins s’il envoie encore une attaque c’est mes dragons qui le prendra, la fumé passer je vois mes dragons transpercer cet homme et l’homme se dissiper, ce n’est donc pas lui, il nous laisser croire que les attaques viennent de lui pour éviter que l’on s’approche de lui, une chose qui me laisse croire qu’il préfère attaquer de loin, mais ou se cache-t-il ? d’un coup en télépathie j’entends me dire :

Zegadir me dit qu’il se cache de la pièce, mais qu’il à quelques problème à le détecter avec précision comme si ses flammes sortant du sol fait partit de son propre corps.

Je réfléchis, c’est flamme semble faire partit de son corps, j’ai bien retenu ou sont les flammes qui éclaire la pièce à mon arrivé des flammes qui maintenant se sont mélangés avec les autres, un vrais brasier se montre devant moi et plus le temps passe plus la sale se remplie de fumé qui risque de m’empêcher de respirer ? Il me faut donc faire vite, puis se sourire se sourire qui semble venir de nul pars, il me faut garder mon calme, chercher à savoir ce que je dois faire, une chose est sûre je dois tenter de toucher ses flammes afin de savoir ce qu’elle peut engendrer à Volk’miir, je demande par biais de Kirijin la position exacte de ses flammes qui le gène tant, il y en a quatre qui forme un carrée, je regarde autour de moi et remarque que les flammes prennent de plus en plus de places, dirigé par l’un de mes allier je me prépare, cherchant une idée pour atteindre ses flammes, Du Raiton pour cela n’est pas très utile, je vais donc user d’une technique plutôt spécial mais qui pourtant est la seul technique qui peut marcher sur des flammes, un signe de main et une dizaine de Shord apparait fonçant sur la première cible de jetant directement sur les flammes afin de l’éteindre, une chose qui a marché directement. Enfin j’utilise la grande masse de se nombre de clones afin d’étouffer la flamme en la privant d’aire. Une chose qui m’a l’aire de bien marcher, maintenant voyons ce que sa fait, dès que la flamme fut éteinte, c’est comme si une sorte de flamme c’est précipiter en direction d’une autre. Son corps est donc bien dans ses flammes, c’est donc avec un léguer sourire que Kyu se mets à faire une quarantaine de clones en sachant très bien que cela va user une grosse quantité de chakra, aussitôt fait que tout ses clones se mettes à courir chacun du les flammes qui forme le corps de se démon du feux, une étape qui rend éteint ses flammes et donc reforme le corps de Volk’miir. Criant rugissant de rage le démon se met à dire :

Brule par les flammes de l’enfer.

Il se met à prendre une grenade et la balance en ma direction et d’un signe de muda il la fait exploser ce qui fait apparaitre des flammes noir, des flammes que je pensais que seul les Ushiha sont capables d’utiliser, regardant ses flammes noirs se diriger vers moi, je recule afin d’éviter ses flammes sous les yeux effrayés de mes deux allier ne pouvant rien faire, je sais que ses flammes brules tout ce qu’ils touchent et cela jusqu’à qu’il soit entièrement consumer par ses flammes. Pour un démon ses flammes lui colle très bien à son titre, « Raiton, Rairyuu no Tatsumaki ». Voilà que je me mets à crée un dragon de foudre de taille impressionnant fonçant droit sur ses flammes noir qui carbonise ma technique, moi qui pensais rayer sa technique en l’envoyant en même temps sur lui-même c’est raté, mon adversaire n’est pas de ceux que je préfère, car je n’ai rien de très efficace à utiliser contre lui, devant moi lui par contre semble user de technique bien plus puissante depuis qu’il a recouvert son corps. Les esquives de ma part réussissent asses souvent et pourtant quelques-unes de ses attaques brules mon bras et l’une de mes jambes. La fumé commence à envahir la sale, mais voilà mon piège bouclé, Kirin et derrière lui et il ne s’en est pas rendu compte, j’ordonne d’un à mon invocation de lui foncer dessus afin de le déstabiliser et de l’approcher de moi, une chose qu’il fit très rapidement et moi pendant que Volk’miir se met à tomber je cour en sa direction tout en dégainant mon arme d’épéiste, je lui plante l’arme dans le cœur tout en posant mon pied sur le bras ou il tient une de ses bombes, je le regarde fixement, il me regarde avec un aire haineux. Un regard totalement différent de celui que j’ai pu remarquer au début du combat, étonné et curieux je lui pose une question pendant que la barrière elle disparait, Zegadir utilisa un parchemin afin d’emprisonner toute cette fumé et les flammes qui reste pendant que Yushiru le médecin pense mes blessures et use de plusieurs parchemins pour me rendre mon chakra perdu pendant le combats, je lui dis :

Dit moi Volk pourquoi tu es devenu un démon, raconte-moi ton histoire, cela ne trahira pas tes coéquipiers et qui sais je comprendrais peut -être tes actes.

Les yeux de cet ex démon fut comme surpris de ma question, tout en crachant du sang il rigole et tousse, puis il se met à dire pendant que je fais signe au médecin de le garder en vie le temps de raconter son histoire :

Kuff,, kufff. Pourquoi je recompterais mon histoire à un mec comme toi hein ? Un de ses hommes qui ne pourra jamais me comprendre. Si tu veux savoir je vais te le dire. Mon histoire commence à mes sept ans à cet âge je ne connais même pas le don que Satan m’a donné pour le Katon, mon seul désir était de prendre la relève de mon père un menuisier, il fabriquait différente chose en bois et beaucoup aimait son travail, tout le village passait par lui pour acheter ses création ou lui demander des astuces pour réparer l’irréparable, j’étais son premier fan j’étais tellement fier d’être le fils d’un telle homme. Enfin tout ça c’est avant le drame, un drame qui s’est passé quand mon père fabriquait un meuble pour un grand aristocrate du village voisin une œuvre qui aurait pu être son plus bel art. Pour la première fois mon père m’avait proposé de l’aider en lui amenant les outils donc il a besoin pour faire se meuble, une chose qui m’a rendu tellement fier, je ne faisais tous pour qu’il soit fière de moi, je connaissais tous les noms des outils et tous leurs emplacement, à vrais dire je m’en souviens encore, le temps à cette époque était toujours lumineuse et les oiseau chantaient toutes la journée, jusqu’au moment où mon père et moi nous entendions des cris provenant de tous le village, moi et mon père nous nous précipitions dehors pour savoir ce qui se passe et nous voyons que dans la plupart des maison de la fumé sortaient et que des flammes pouvait se voir au travers des fenêtres, plusieurs explosions se faisait entendre. Apeuré et étonné par mon père me prend dans ses bras, quand soudain une autre explosion se fait entendre, elle était dans notre propre mais nous envoyant valser aux milieux de la route, mon père tentait de me rassurer, ce qu’il arriva difficilement à faire. Quand les explosions s’arrête et que le feu fut contrôlés, nous pouvions voir que le nombre de victime était énorme une cinquantaine de personne, hommes femmes enfants, sont morts dans les explosions ou les flammes de cette tragédie, sur une enquête qui n’a pas duré longtemps vu que le lendemain ils en avaient déjà conclu les coupable ils ont directement dénoncé mon père, disant que toutes les incendie ont débutés par l’embrasement de ses œuvres, le motif, ils en ont trouvés aucun, mais la haine et l’envie de vengeance des proches des victimes réclamait un coupable et se fut donc mon père qui hérita de se rôle, j’avais beau pleurer, crier, hurler son innocence tout le monde m’ignorait. Quand ils ont commencé à juger mon père ils m’ont attachés avec des chaines tenu par deux gardes, me mettant devant la scène d’exécution ou mon père sera condamner à morts. Triste pleurant toutes les larmes de mon corps je suppliais toutes ses personnes regardant mon père dans ses dernières minutes de sa vie, tousses sans exceptions évitais mon regard, et d’un coup attacher sur un piqué, ils lui mirent le feu, mon père criais de douleur pendant une bonne dizaine de minutes et cela sous les yeux de tous ses enfoirés. A la fin mon père ne fut plus un bruit, et à ce moment-là mon cœur fut comme un arrêt, mes yeux devenu rouge et cela personne ne le remarquait trop occupé à regarder le corps de mon père morts finir de bruler, puis d’un coup mon cœur se remet à battre, et je me mets à crier comme jamais, un crie que tout le monde à entendu, et à ce moment-là je me suis mis à m’embraser et à embraser tous se qui était autour de moi, les yeux rouges, le plaisir de me venger de la mort de mon père m’était incontrôlables comme si un démon m’habitait, et en peu de temps je tue toutes ses personnes qui sont là en train de regarder mon père, après un certain temps ma rage se calme et je vois un homme s’approcher de moi. Moi qui n’attendait plus que la mort, il pris mon bras sans aucune peur, me disant qu’il me cherchait, moi un de ses démons qui avait mis le feu à un village et ensuite tuer ses villageois juste avant de regarder la mort de son propre père, c’est vrais qu’après ce que cet homme m’a dit, j’avais bien compris que mon père était innocent et que c’est donc moi et seulement moi qui est mis le feu au village avec ce don que je ne connaissais pas et c’est donc moi qui a envoyé mon père au buche, qui d’autre qu’un démon peut faire ça, hein. J’ai su à ce jour que mon rôle dans ce monde était en tant que démon carbonisant tous ce que mon maitre voulait que je carbonise et c’est ce que j’ai faits jusqu’à ma morts.

Les yeux du premier démon se ferma à ses dernières paroles, des paroles qui semblent plutôt mystérieuses, comment un enfant peut mettre le feu à plusieurs endroit du village, c’est simplement irréelle, puis cette histoire de démon, ce n’est pas sensé, pourtant Volk’miir ne semble pas mentir et pourquoi il mentirait ? Cette histoire de démon et de crypte et bien mystérieuse, et cet homme dont il parle qui c’est ? Qu’elle rôle exacte prote-t-il dans cette histoire ? Seule la suite pourra nous le dire. A ma droite je vois un coffre pourtant je préfère le laisser sans voir ce qu’il y a dedans j’ai plus important à faire pour le moment, ce genre de détail je le regarderais à la fin quand toutes cette histoire sera terminé



IV : Shee'va, le passage dans l’outre terre



Volk’miir mort nous ouvrions la seconde porte menant dans une sale bien différente, elle ressemble à une sorte de caverne, illuminer par des torche poser sur les murs fait de pierre, le sol est simplement de la terre tassé, le bouclier se remet à agir sur mes deux alliés en les bloquant devant la porte, pourtant cette fois si personne, pas un rire, pas de silhouette, seul un bruit sourd de ferraille se fait entendre au loin, je m’approche lentement faisant bien attention à ce qui m’entoure, plus j’avance plus le bruit devient fort, je m’approche donc bien de la source du bruit, toujours pas de bruis, le décor plutôt brut et barbare, montrant de part et autre des carcasse d’animaux et d’humain donne à se lieux son côté sinistre à ma droite, proche d’un carcasse d’un animal semblant plutôt très grand j’aperçois de nouveau un autre coffre, une chose plutôt étrange non, à mon retour je vais devoir minutieusement exploiter tout recoin de ses lieux. Enfin bref, je me demande bien qui peut bien rester dans un tel lieu, surement pas une personne civilisée, j’entends par biais de Kirijin, que Zegadir a repéré une source de Chakra, plus loin dans la sale juste après le mur, pile l’endroit d’où provient le bruits, silencieusement, je m’y approche gardant ma main sur le manche de mon épée prêt à dégainer à tout moment. Je m’éloigne du mur afin de garder une distance pouvant me servir à parer une attaque d’un potentiel adversaire, me sautant dessus. Le mur passé il me dévoile le prochain pseudo démon ou démone vue que cette fois c’est une femme et une femme aillant un look plutôt spécial, vêtus d’un simple tissu et d’un pendentif triballe qu’elle s’est fait, un maquillage que je pourrais dénommer d’un maquillage de guerre se qui expliquerait ses trois marque de griffe sur le front, elle a aussi une ceinture qui porte plusieurs scalpel, sur la table qu’elle a devant elle il y a d’entreposer plusieurs armes plutôt rudimentaire, une sorte de hache faire d’un bout de boit et d’une pierre coupante d’un côté attaché pars une corde faire pars plusieurs plante à première vue, d’un couteaux fait, d’une grosse dent soutenu par deux morceaux de bois, et c’une arc avec plusieurs flèches, je bougeais mon manteau cachant la main tenant mon arme en disant :

Tu es mon second adversaire je suppose?

Elle arrête ce qu’elle fait et me regarde fixement d’un aire méprisant, elle prend d’une main son couteau qu’elle fait tenir dans sa botte faite en peau posa son arc sur l’épaule et prend son marteau dans sa main droite et dit :

Moi démon Shii’va. Moi garder lieux. Toi devenir dernière collections de moi.

Son langage semble plutôt primaire tout comme se lieux et sa tenus, je comprends mieux cette atmosphère qui semble sortir d’un autre temps, son comportement semble être celle d’une chasseuse. Juste après ça courte phrase la Kushiose se met à courir en ma direction prête à en découdre, le corps à corps ne semble pas la gêner loin de là au contraire, après plusieurs parade et esquive de ses coup et inverse je vois bien qu’elle ne semble pas vouloir me lâcher, ça hache qui à première vue semble faite de manière rustique et rudimentaire de voit très efficace et solide, j’ai beau entrés en contact avec sa hache avec mon épée elle ne semble pas casser, enfin cette manière de combattre un épéiste est plutôt ironique, vouloir prendre une grand sabreur par son propre talent, il faut avoir du culot ou une totale ignorance, d’un coup je me mets à user de la technique de mon arme qui rend cette pièce totalement sombre, d’un noir que rien ne peut transpercer, je commence à faire mon enchainement quand je sens le sol bouger et se fissurer, ce qui me fait perdre ma stabilité et me fait tomber ce qui rend la lumière à cette pièce, autant dire que moi-même je n’avais pas compris ce qui c’est passer pendant mon action et quand la lumière réapparue je n’avais pas le temps de m’en occuper, oui car mon adversaire c’est déjà poser sur moi en train de vouloir me poignarder, me regardant comme un animal prêt à être dépecer, j’eu juste le temps d’avoir une petite frayeur que Kirin se met d’un coup à lui foncer dessus lui donne un bon coup de corne, il en n’a fallu de peu pour que je continue sa collection, cette femme à l’allure tribale n’est pas à prendre à la légère. Cette femme fut balayer sur plusieurs mettre, mais ne se laissa pas tomber ou déséquilibrer elle à un Taijutsu des plus précis que j’ai vu. Elle est très impressionnante sur se sujet, il me faut prendre des distances, ce que je tente de suite, pourtant cette femme ne semble pas vouloir me laisser garder une distance, elle se met à courir à une vitesse folle me prenant de dos tout en transformant son point une masse de pierre grâce surement à une technique Donton, un point que je reçois droit dans les côtes, je me mets à voler plusieurs mètres plus loin, il me faut reprendre l’avantage sur le combat si je ne veux pas finir dans sa collection, je profite une seconde fois du voles pour tenter de m’éloigner afin de l’attaquer de loin, ce qui fais qu’elle recommence son tour, mais cette fois je suis prêt, Kirin qui c’est cacher derrière un amas d’os se met d’un coups à lâcher une décharge bleu qui paralyse mon adversaire me laissant le temps se reculer et d’envoyer une saucé de dragon électrique sur elle, avec un tel choque elle risque de bouger beaucoup moins vite. A cause du choque elle posa un genoux au sol crachant du sang, puis me fixe avec des yeux déterminés à m’avoir, je prends mon épée de couleur noir et l’imbibe d’un chakra Raiton, la Kyushiose se met d’un coup à courir et par surprise les coups que je lui ai envoyé n’a pas ralentis sa gestuel d’un pouce, pourtant brandissant mon épée j’arrive à parer le coup de hache et la coupe en deux, tranchant en même temps son bras, elle pendant ce temps arriva à me planter son couteau dans la jambe gauche, ce qui me fait pousser un cris, pourtant je savais que j’avais gagné. Pourquoi, ben c’est simple elle n’use que d’attaque rapprocher et avec un bras en moins et du sans coulant à perte de vu je n’avais seulement à prendre un peu de distance et attendre qu’elle se vide asses de son sang afin qu’elle n’ait plus la force de combattre. Quand elle n’a plus asses de force pour bouger je m’approche d’elle avec mes allier et lui dis :

Dis-moi pourquoi tu es devenu les démons que tu es maintenant, je sais que tu as du mal à parler c’est pour cela que je vais scinder ton esprits pour voir dans ton passer. Tu es vaincu laisse-moi prendre mon trophée, Ok

O…K…

Faiblement elle me répond positivement, je lui ai posé la question afin de faciliter ma recherche dans ses pensées, un passé qui est surement produit dans son enfance, je pose ma main sur son front et avec l’autre main je fais un signe ce qui me fit voir une partit de son passé

Flashback dans le passé de Shii’va

Shii’va à sept ans et elle vie avec son père et sa mère des chasseurs vivant comme leurs ancêtres, vivant loin de la civilisation avec une meute d’une dizaine de membres, ses hommes respectent la nature et ce qui l’entourent, vivant de leur chasse tuant seulement pour survivre, Shiva aime cette vie et respecte énormément la nature, demain shii’va prend sa première leçon de chasse avec son père et plusieurs membres de son clan, une chasse qui comme dans leurs habitude ne leur sers seulement pour les nourrir. Elle s’en fait une joie de pouvoir faire cette expéditions, malheureusement le lendemain, Shii’va se réveilla et voit près d’elle le corps de ses deux parents étendu par terre, deux corps mutilés montrant plusieurs marques de morsure et de griffe, elle s’approche de la toile servant de porte apeuré, effrayer de ce qu’elle peut voir derrière, quand elle pose la tête dehors elle voit une dizaine de loup dévorer le dernier membre de sa tribu vivant, une vision qui la rend folle de rage, lui donnant des yeux rouge comme c’elle d’un démon envieux du sang de ses affreuses bêtes ayant tué toutes sa familles, d’un coup de rage, cette jeune fille tua en faisant trembler la terre ses dix loups en les enterrant vivant. Epuisé par l’effort fournit, elle s’effondra au sol quand elle reprend connaissance une vielle homme avec une drôle d’allure est à son chevet lui souriant tout en expliquant que ce qu’elle à vue c’est vraiment passé, par contre la suite devient bien plus étrange, Cet homme semble expliquer à cette jeune fille que tous se qui c’est passer c’est à cause d’elle que si c’est animaux ont attaqués sa famille c’est ce qu’elle voulait, car elle était née pour faire cela, et la preuve qu’il a rajouté c’est son comportement en voyant ces animaux, un comportement que son clan ne tolère pas.

Fin du flashback


Vraiment étrange deux histoire, deux passé plutôt étrange, l’un disant qu’un feu plutôt suspect apparaissant dans tout un village et un autre disant qu’elle jeune fille se faisant berner par un vielle homme, lui faisant comme un lavage de cerveau, plus j’avance dans cette crypte plus je trouve cette histoire étrange. Il me faut en savoir plus, mais avant il me faut guérir cette mauvaise plais, pour ce combat je n’ai pas usé énormément de chakra et donc il m’est inutile d’en reprendre, j’attends que Yushiru finissent de guérir ma plaie et qu’il fasse un bandage afin que je puisse combattre sans gêne, suite à ça je me relève regardant mon invocation. Bon maintenant il me faut continuer.



V : Ray'Num, le cœur épris de glace.


Nous voici tous les trois dans une nouvelle salle et comme aux deux dernières sales la règle ne change pas Zegadir et Yushiru se voient bloqués encore par cette maudite barrière. Le décor et encore différent, de la glace longue le sol ce qui rend cette sale une patinoire géante, une sorte de mur formant comme une croix est placé au milieu de la salle, la température frôle les moins vingt, et quelque roche posé par ci et par là sont complètement congelé, à première vue je ne vois aucune personne vivante dans ses lieux, je regarde mes allier et l’un me fait signe vers la droite de la croix, il se cache donc derrière ce mur, concentrant mon chakra dans mes pied afin de ne pas glisser je m’approche de ma cible afin de voir le visage de ce troisième dénommé démons, se temps froid m’est un peu gênante, malgré que le village de Kiri ne soit pas un pays chaud et que la pluie n’est pas inhabituel dans le pays, ce qui rend ce pays plutôt froid, pourtant, elle ne dépasse jamais les moins dix ou moins quinze et cela est extrêmement rare et donc je ne suis pas habituer à de telle extrémité, enfin un ninja se doit de s’adapter à toutes situations, je me réchauffe grâce aux ondes que je contrôle afin d’éviter un clignement d’œil ou le moindre petit détail pouvant servir de faille. Je m’approche afin de voir le démon ayant pris cette sale comme domicile, quand mes yeux se fixe sur lui, je vois un homme plutôt pas mal habillé avec des cheveux blanc comme les neige et un teint pâle, il me fixe avec ses yeux bleu me regardant d’un calme froid, un regard semblant ne rien paraitre, ni haine ni pitié, rien un regarde vide d’humanité, il cache sa bouche avec une écharpe blanche qu’il a mis autour de son coup puis rentrés dans son manteaux bleu foncé, sa taille et sa silhouette ressemble beaucoup à la mienne même si avec cette quantité de vêtement il est difficile de se faire une idée. Il me faut être prudent, vu comment la glace entours ce terrain il y a de grande chance que son pouvoir soit lié à celui de la glace, enfin si nous suivons la logique qui règne depuis le début. D’un coup j’entends de sa bouche :

Fini avec le menu fretin.

Dison qu’il parle mieux que Shii’va, mais il fut encore plus court, pourtant c’est bien claire et il le dit clairement les deux d’avant sont faibles par rapport à lui, j’attends de voir ce qu’il est capable d’un coup il se baissa tout en posant un pied sur le mur et ses deux mais aux sols, d’un coup la glace à mes pied se mets à se transformer en bloc de glace, faisant disparaitre mon invocation, moi j’us juste le temps sortir mon épée afin de casser la glace ayant emprisonné mon pied afin de faire un bond en arrière, d’un coup ayant pris son élan, il se trouve juste en face de moi ayant sa main complétement gelé de glace formant une longue épée qui à première vue semble plutôt coupante, la mienne dans la main je pars son coup avec mon épée faisant apparaitre du chakra Raiton sur la lame ce qui fait reculer mon adversaire moi en attendant je me mets à concentrer mon chakra cet adversaire je ne pourrais conserver du chakra ou garder de technique secrète il me faut use des techniques que j’aurais besoin au moment où il me les faudra, je regarde tranquillement, chargent du chakra Raiton dans mes deux main pour y faire apparaitre deux fouet de foudre afin d’attraper mon adversaire en train de prendre du recul afin de lui envoyer une très grosse décharge et des dégâts imposants, « Tornado Lightning » les fouets qui sont fait fonces de chaque côté de mon ennemie, voyant, l’attaque mon adversaire créée deux gros bloc de glace qui arrêta les deux fouet de foudre, je continue mon action en lui envoyant une très grosse attaque « Raiton, Rairyuu no Tatsumaki » une attaque que j’ai déjà utilisé sur le dernier combats, un dragon de foudre tournant sur lui-même, une énorme masse faisant de très lourd dégâts, a peine il vu le dragon se former qu’il fait lui-même des signes d’incantation « Hyouton, Kokuryuu Boufuusetsu », un dragon de couleur noir apparait fonçant sur le mien ses deux attaquent laisse place à une énorme explosion laissant suite à une sorte de blizzard dans le terrain une chose qui ne rend pas mes affaires faciles, je le cherche de vue pourtant je ne le vois pas, puis après je sens sa lame me faire une entaille sur la jambe gauche, ce qui me fait bouger pour que cette entaille ne se change pas en une jambe coupée, malgré cette blessure il m’est incapable de savoir sa position, sur cette action j’ai donc deux choix, soit utiliser mon Noha soit l’effet de mon arme d’épéiste, Noha je ne peux l’utiliser qu’une fois sur un temps asses large, mon épée elle n’est pas aussi efficace, mais elle a l’avantage de rendre la situation inverse et de plus je pourrais réutiliser cette technique c’est bon mon choix est fait, je serre mon arme et use de sa technique, un noir profond dans cette brume apparait, je sens maintenant sa présence il me reste maintenant simplement à l’attaque, je le sens en train de faire d’autre signe il me fait faire vite. En très peu de temps je ressent très vite un vent fort un vent semblant me repousser, je fais d’autre signe afin d’user d’une de mes techniques, personnelle « Le miroir Du Dragon inversée » d’un coup je deviens inexistant et donc ne ressent plus cette poussé faite par le vent, je sais que je vais recevoir de lourd dégâts à ma réapparition, c’est pour cela que cette attaque doit réussir et l’achever, je me précipite devant lui ce qu’il ne doit pas soupçonner fait le signe de rupture et plante mon épée sur le haut de son crâne, je ne pourrais pas bien sur l’interroger sur son passé avec une telle attaque, pourtant je peux deviner l’idée, un piège fait par cet homme embobiner par une personne dont je ne connais rien encore. Le crane transpercé l’homme en face de moi s’écroule me regardant fixement et toujours sans la moindre émotion comme si l’emprise sur cette homme ne peut changer, je le vois il restera fidèle jusqu’à la dernière minute, rien que de penser à ce qu’il lui a ou ont fait subir je ne pouvais me refréner d’avoir de la compassion pour lui, un prénommé démon dont le passer l’a amené à faire ça, une histoire faite par les mains d’un homme obligeant à se faire suivre en semant désastres au passé de ses partenaires afin qu’ils suivent les règles qu’il leurs donnent. Coupé de toutes parts je tombe au sol, ayant usé énormément de chakra, la barrière s’enlève et j’entends les deux alliés courir vers moi, l’un me donner des pilules énergétiques puis l’autre commence à arrêter les hémorragies. J’ai perdu peu de sang, le médecin sortit deux parchemins y mélangea son chakra puis poses ses deux parchemins sur mon torse et fait le signe de rupture et me souffle dans l’oreille :

Je ne peux pas faire mieux, tu auras tous ton chakra, mais il te faudra attendre une demie heure pour que tu puisses utiliser se chakra comme si c’est le tien, le chakra que je t’ai insufflé et du Raiton, comme le mien, mais je maitrise le Raiton d’une manière bien différentes de la tienne et donc tu ne pourras pas être à ton optimum pendant ce temps.

Les deux hommes qui se cache derrière cette porte, sont surement bien plus fort que lui, il te faut être à ton optimum, j’ai suivi tes exploits, tu es très fort, mais ne risque pas l’impossible, de plus deux est le nombre que l’on estime avec leur propre paroles qui sait s’ils disent la vérités.

Ok une demie heure pas plus, j’espère seulement arriver au bout de cette mission qui sais ce qui peut arriver si nous échouons. Pendant ce temps rend moi présentable je ne veux pas qu’ils me voient bandés ou blessé de partout fait en sorte que mes vêtements cachent cette misère. Ma patience est très courte, je compte les minutes et même les secondes comme une éternité, pressé de voir le visage de cet homme. Voilà les trente minutes de passés, nous nous dirigions vers la prochaine porte.




VI : Adar’jee, le gardien de la dernière porte.



Mes blessures cachés nous passons l’avant dernière porte, et encore une fois la barrière fait effet, nous pouvions voir une toute petite sale avec un rideau rouge en guise de porte, un simple arbuste au milieux de la sale, le reste et donc le mur et le sol semble être d’un gout plutôt bourgeoise, je m’approche de ses draps rouge et regarde rapidement ses deux allier avant de retourner ma tête pour voir ou je vais, je pousse le drap et regarde ce qu’il y a derrière, j’aperçois une sale bien plus grande avec le même style, sol en marbre et vielle pierre de collection pour les murs, au loin sur un tapi mis en hauteur une croix religieuse et un coffre débordant de joyaux dedans, je regarde à gauche et je vois une petite piscine et plus loin une montagne d’or, j’avance vers la piscine afin de voir le reste de la sale et je remarque assis sur une chaise ressemblant plus à un trône le quatrième démon. Posé à côté de se siège des lingots d’or et plusieurs bourses, je fixe mon prochain adversaire qui semble plongé dans un livre, je me mets à tousser asses fortement, ce qui le fait lever la tête, un homme ayant une longue chevelure grise avec un bouc pointu, des yeux marrons il porte une tenus ressemblant à c’elle d’un soldat, haut gradé avec une pointe de bourgeoisie. Me fixant il se met à dire :

Bravos réussir à venir jusque-là est une prouesse, je m’appelle Adar’jee, je suis le quatrième démon et celui qui a posait ses barrières afin que seul une personne ne puissent combattre, après tous un combat loyale est droit à tout le monde non ? Enfin je dois te remercier tout de même.

Me remercier moi et pourquoi ?

Tu as bien tues les trois derniers démons ? Si tu les a tuer cela veut dire que tu as éliminé des faibles et donc des nuisibles. Voilà pourquoi je te remercie.

Des nuisibles c’est comme cela que tu appel tes allier morts pour votre causes ?

‘ils sont morts c’est qu’ils sont trop faibles pour nous servir, mmhh, de plus ce n’est pas nos allier, se sont de simple pantin que nous contrôlions à notre guise, des verres de terre, incapable de voir de quoi sont capables leur maitre.

C’est bien ce que je pensais, c’est donc bien vous qui êtes derrière, les drames qu’ils ont vécue dans leur passé, ce que vous avez fait à ses pauvres est cruelle, vous allez me le payer.

HA HA HA HA, seul les forts méritent de vivre les faibles doivent se plier à la volonté des plus forts c’est comme cela que le monde doit être dirigé.

J’ai une seul question, que s’est-il passé pour le dernier démon que j’ai tué pour qu’il rallie votre cause ?

C’est simple nous avons découverts ses magnifiques don quand il avait cinq ans, un enfant vivant cher les samouraïs au pays du fer dans un petit village, un village qui rassemblait un amas de minable tournant en rond se comprenant de leurs faibles forces, son père était un samourai servant son pays pour les autres de simple homme sans valeur, quand j’ai ressenti sa puissance et j’ai surveiller les gestes de leur village, un village très banale, puis à la suite j’ai planifié un plant j’ai pensé tuer toutes les personnes qui l’approchait de trop prêt, à la fin même son propre père la fuit cela la rendu d’une telle rage qu’il à tuer un groupe de samourai venu pour l’arrêter, un magnifique combat qui ne dura pas plus de dix secondes, tous les hommes venus ont était congeler puis brisé en de millier de morceau. C’est à ce moment-là que j’ai fait mon apparition une apparition qui fut vraiment étonnant pour lui, pour une fois depuis un moment qu’un homme apparait devant lui sans peur de mourir par la suite, après cela je les embobiner afin qu’il rallie notre cause et qu’il se croie maléfique. Il nous aura bien servie jusque-là, j’ai bien fais de le recruter

Tu vas payer pour tes crimes, toi qui ne jure que par la force je vais te faire subire ta propre loi

J’aimerais voir ça, enfin tu es plutôt curieux je n’apprécie pas du tout

Je me mets à taper sur les sceaux apposés sur mes bras ce qui fait apparaitre mes trois pantins préféré, il me fixe sans bouger d’un air sérieux, d’un coup je ressent des changements, dans mon corps puis, d’un coup je ressent le chakra de Pinocchio, s’insuffler dans mon organisme, il à tenter un sort de Genjutsu, c’est triste pour lui le Genjutsu n’est pas très efficace contre moi quand j’ai mes pantins du moins pinocchio qui est un pro pour me sortir de ce genre de problème, d’un coup je me mets à lancer trois Kunai afin d’atteindre mon adversaire très rapidement, il doit me prendre sous son emprise ce qui me permettra de l’atteindre, se ne fus pas le cas, un bouclier du même genre repousse mes armes de jet, ce bouclier risque de m’être très ennuyeux, lui il se met à rire se disant intouchable, c’est vrais que son bouclier semble intouchable, mais il doit avoir une condition pour l’atteindre il ne doit pas pouvoir garder ce bouclier constamment sur lui c’est impossible et pour le savoir j’ai une manière simple utiliser Noha, mes ondes poser sur le sol, cela fait je remarque une chose qui m’étonna en tous point, cet homme utilise les ondes tout comme mon clan, cela ne fait donc pas un doute il fait donc partit de mon clan ? Comment un membre de mon clan peu faire de telle chose c’est totalement contradictoire avec nos conviction, notre clan c’est quasiment sacrifier pour arrêter une guerre, donc faire ce qu’a fait cet homme n’est même pas soupçonnable, j’entre dans une colère noir, une personne faire un telle blasphème du nom de notre clan n’est pas pardonnable, les yeux que je porte réclame le sang de cet individu, Noha détecte se bouclier qui est constituer d’onde, c’est simple c’est la barrière lunaire de mon clan, je connais donc les détail de cette technique pourtant se bouclier consomme énormément de chakra,. Adar’jee a du améliorer son maniement de cette technique pour qu’il sache arriver à l’utiliser autant de fois sans user tous son chakra. Si j’ai réussi à passer la barrière il doit savoir que je suis du clan de l’étoile ce n’est donc plus la peine de cacher mon identité je vais donc lui parler :

Comment à tu pu trahir notre clan, notre cause et nos idées

Tu m’as démasqué, il t’en a fallu du temps, j’en déduis que tu as utilisé Noha, oui c’est ça c’est sûr, bon plus la peine de nous cacher alors.

Non, en effet.

Je sens, le bouclier se dissiper et je me mets à lance Bomber man qui se met tout d’un coup à s’envoler, je sais maintenant comment faire pour parer à son bouclier, mais cela ne risque pas d’être évident, lui pendant ce temps concentre une grande quantité d’onde piu lève sa main, d’un coup il la redescende et je ne sais comment une sorte de pression m’écrase, une pression qui me bloque au sol, se démon profitant de ma paralysie pour refaire des signe crée un dragon géant, chuchotant je dis à mon pantin Elemental « prépare toi à absorber l’attaque » L’attaque arrive un dragon de foudre se met à foncer sur moi Adar’jee rigolant de cette action me voit surement déjà touché, parfait, l’attaque arrivant quasiment à mon niveau je Bomber Man commence à se poser afin de recevoir l’attaque de plein fouet d’un coup il aspire le chakra et donc l’attaque mais quand il finit il ne s’arrête pas là, il renvoi l’attaque sur l’adversaire, par pure étonnement Adar’jee refait son bouclier d’onde, mais mon pantin qui est lui juste derrière, se met aussi à faire une technique « Senju Soubu » Bomber man tendant sa main , elle fait apparaitre d’autre qui eux aussi en montre d’autre jusqu’à qu’i y ai une très grande quantité de main qui envoi Adjar’jee hors de son bouclier afin qu’il rassois en partit sa propre attaque, une action qui lui inflige des dégâts, mais n’ayant pas ressue toutes l’attaque elle son plutôt minime. Pendant ce temps je ne suis plus sous l’emprise de cette pression, je me mets à courir en sa direction afin que sa barrière lunaire ne sert à rien, oui mon pauvre petit je connais la faiblesse de ta barrière, si je reste prêt de toi, cette barrière ne te sera pas utile pour éviter mon attaque de plus vue que je suis du même clan que toi tu ne peux pas m’enferme dans cette barrière, j’utilise mon épée afin de tenter de le toucher, il esquiva tous les coup d’épée que je lui donne, puis le démon se met à prendre une grande respiration et se met à souffler un vent violent m’éjectant dix mètres plus loin, il enchaine sur un autre technique Fuuton « Kazekiri Atakku » il crée une lame de vent immense qui me semble très coupante, je me met à longer mes bras puis d’un coup j’use de ma barrière lunaire afin de parer le coup, puis juste après mon adversaire se met à s’avancer pour passer la barrière, quant à moi j’utilise, une de mes techniques de Genjutsu nommé « Raigen, Raikouchou » elle fait apparaitre une illusion d’un pilier éblouissant mon adversaire ne montrant seulement une attaque de ma part, je profite de se leur afin de m’approcher de lui par derrière, lui donnant un grand coup de poing imbibé d’une grand quantité de chakra lui infligeant de lourd dégâts, il se leva difficilement et me dit :

Tu, tu n’es pas le plus fort, c’est, c’est impossible.

D’un coup je sens une grande quantité de chakra d’onde envahir la pièce, étonnée je recule en courant afin d’éviter de recevoir le plus de dégâts possible, en rigolant mon adversaire dit « c’est peine perdu tu vas mourir maintenant » je dés invoque mes pantins puis en invoqua une autre, un pantin pouvant creuser sous terre, ce que je fis en me protégeant a l’intérieur de sa carapace, je ne pouvais faire plus ma consommation de chakra en à prix un coup. Puis quelque seconde après j’entends un grand bruit et une grande secousse arrivera terre se met à se détruire, le trou que j’ai fait n’est pas suffisant, mais à bien réduit le coup, l’attaque passé j’étais ensevelie, j’arrive tant bien que mal à me sortir de ce problème en revenant de la surface. Quand je suis remonté je vois mon adversaire encore debout essoufflé, il ne doit plus avoir beaucoup de chakra après cela je me lève difficilement, puis me met à courir invoquant Pinocchio, je lui envoie un coup de poing qu’il arrive aussi difficilement à esquiver, puis je lui en envoie deux autres juste après qui eut arrivé à destination, ensuite Pinocchio le saucissonne avec ses fils, ils tombe au sol ne pouvant plus bouger, je continuer à lui donner des coup. La barrière lunaire ne fait plus effet et mes deux allier son maintenant libre de venir me rejoindre, ils me parlais, mais ma colère m’empêche de les entendre, je continue de lui donner des coup, il est mort, pourtant mes poing continue de la harceler avec une tel violence que l’on peut se demander qui est le démon entre ses deux-là, fatiguer j’arrête le coup tombant au sol, le voix flux, l’un de mes compagnons, se met à sortit un papier faisant ma taille et me recouvre entièrement, quelque seconde après je sentais une quantité de chakra dans mon corps comme jamais je n’avais ressenti. Je m’assis d’un coup regardant autour de moi, Zegadir et Yushiru sont là, je regarde le médecin je comprenais qu’il a utilisé une de ses technique je le vois épuisé, c’est pour cela que je les regarde en leur disant :

C’est fini pour vous rentrer, Yushiru prend ton temps rentre tranquillement, quand à toi Zelgadire amène moi des renforts, je pense que le prochain combat me sera très difficiles, j’aurais besoin d’un médecin ayant toute sa forme, de préférence une dénommé Koyuki si possible. En tous cas merci, Yushiru avec cette quantité de chakra je pourrais dépasser mes limite, je te remercie grandement, je ne vous décevrez pas.

Pour ne pas nous décevoir il faudra revenir vivant alors.

Je ne vous promets rien, mais j’essayerais.

Mes plaies cicatrisées je m’approche de la dernière porte pendant que mes deux compagnons fassent ce que je leur ai demandé.

Le rêve se termine, je me réveillai en sueur, je savais bien que c’est un simple rêve, mais qui sais, si un monde parallèle existait, qui me dis que je n’ai pas vue un monde auquel un autre moi-même ne feras pas se genre de chose, un homme qui pour ma part je respecterais mes acte, je ne pouvais pas dire que se rêve etais un cauchemar ou un rêve, c’est simplement un rêve.


571 lignes- 90 pouir le nouvel technique raiton

reste

481 lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un rêve d'una utre monde [ entrainement solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfin mon entrainement solo ;) [PV Ma n'Orangina]
» [Entrainement solo] L'art de chasser l'Outenda
» [Flashback - Entrainement solo] Il faut savoir se mouiller pour ses amis
» [ENTRAINEMENT SOLO (Agilité)] Ne limite pas tes défis, mais défis tes limites. — Libre.
» [Janvier 1755] La dernière leçon de Chiron (Entrainement Solo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: Archives :: Kiri :: Centre ville-