Partagez | .
 

 Apprentissage auprès du Mizukage [Pv Obakee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Makkura

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 28/02/2012
Age : 24
Localisation : Sur un arbre

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
3/3  (3/3)
Réputation: 0
Ryos: 0

MessageSujet: Apprentissage auprès du Mizukage [Pv Obakee]    Dim 26 Aoû - 14:59

En ce matin brumeux sur la terre de Kiri no Kuni, je m'étais levé du bon pied et j'avais pris un petit déjeuner léger car je savais que la journée et les prochaines qui allez suivre seraient intense, voir même mortelles. Je regardais ma tenue de shinobi posé sur la chaise en face de mon lit, la pris et la passais. Je saisis mes deux sabres, les Kiri Rae et les accrochaient à ma taille où était leur véritable place. J'examinai ma chambre une dernière fois, une chambre banal de dix mètres carré avec un lit simple, un coin cuisine, une partie salle de bain et toilettes et enfin un bureau sur laquelle était posé deux étagères en guise de bibliothèque. Aujourd'hui j'avais décidé de vivre dans Kiri même pour des raisons pratiques mais je passais toujours aussi souvent au Temple de l'Eau.
Je m'approchai du bureau à pas lent et saisis une lettre posé dessus, je l'observai et la relit :


Cher Makkura,

J'ai bien reçu ta lettre, j'en ai analysé le contenu et compris la motivation qui t'as poussé à me l'envoyer.
J'ai donc décidé d’accéder à ta demande d'entrainement auprès de moi, je te donne rendez-vous aux marais dans 3 jours, ceux qui sont le plus au Nord de Kiri pour des raisons pratiques.


Obakee Yukan, Shodaime Mizukage.


Je sortis de ma chambre en coup de vent, en claquant la porte, regardai l'heure et me dirigeai vers la porte du village et je me mis à courir le plus vite possible. Je sentis le vent caresser mes cheveux, et l'air humide et chargé de pluie mouilla mes vêtements, les rendant lourds mais agréable à porter. Les marais les plus proches étaient à deux heures de marches de Kiri, mais ceux dont parler Obakee-sama étaient à une demi journée. J'y serais probablement avant la tombée de la nuit.

17Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Apprentissage auprès du Mizukage [Pv Obakee]    Sam 8 Sep - 13:04

J'avais décidé de changer de style. Mettre une nouvelle tenue. Mon ancienne combinaison bleu m'allait très bien et j'y étais à l'aise mais c'était plus de tenue de voyageur. Elle était parfaite lorsque je voyageais encore beaucoup pour m’entraîner mais depuis que je suis Mizukage je me suis bien sûr installer à Kiri. En tant que chef du village il ne m'était en plus, plus possible de partir à l'aventure quand j'en avais envie. Je décida donc de mettre une tenue qui serait agréable pour le combat et irait avec mon poste de kage. Pour cela il allait falloir que je fasse du shopping, chose dont je n'y étais pas habitué. Je pris rendez-vous avec le meilleur tailleur du village. Celui-ci me fit un prix spécial en tant que Mizukage. Je lui fis part de mes critères : Un vêtement résistant et à la fois léger. Qu'il soit adéquate pour la pratique du taijutsu car en tant que Yukan c'était une de mes spécialités. Que les couleurs de Kiri soient présente. Et qu'il soit stylé, de sorte a ce qui compte me voit sente le respect et ma puissance. Il ne me cacha pas que cela allait être difficile. Après tout je demandais beaucoup. Mais je lui faisais confiance car chacun de ces précédents clients sont toujours repartis satisfait.

Je dû jouer le rôle de mannequin et le voir prendre différentes mesures en tournant autour de moi. Après quelques heures d'attente il me présenta enfin son œuvre. Magnifique. Cela me correspondait parfaitement. Ni trop voyant ni trop sobre. Je m'y tout d'abord un haut et un pantalon noir qui semblait classique. Mais en bougeant mes membres je me rendait compte de l’extrême souplesse et légèreté malgré la résistance que présentait ce tissu. Je m'habilla d'une veste de juunin bleu qui était aussi résistant qu'une armure des forces spéciales. Enfin il y avait le détail qui tue comme on dit. Une grande cape sans manche noir où étais représenté des sortes de feuilles bleus au bas. A mes avants bras je rajouta mes bandages qui cachaient mes chaînes et je plaça mon bandeau avec le symbole de Kiri à mon épaule droit. J’avais hâte d'aller combattre pour tester les capacités de l'habit. Je paya ce que je devais au tailleur et rajouta même un pourboire. Je me retourna ainsi fièrement vers la Tour du Mizukage. Lorsque j'entrai dans mon bureau, ma secrétaire me signala qu'un chuunin du village nommé Makkura m'avait adressé une lettre. Je trouva cette dite lettre sur mon bureau et l'ouvrit :

Cher Mizukage-sama,

Je vous adresse cette lettre pour vous faire part d'une requête. Tout comme vous je suis porteur du fardeau d'être un jinchuriki. Je porte en moi le démon a trois queues. J'ai toujours considéré Sanbi comme un monstre dont je ne devais pas faire appel mais j'ai pris conscience qu'il était possible de cohabiter avec son bijuu et de partager sa force. Il me semble que vous y êtes parvenu. J'appelle a votre clémence pour m'aider à y parvenir. Ainsi je deviendrai plus fort et serais plus utile à Kiri. En espérant que vous accepterez ma demande.

Makkura Uchiwa, Epéiste de Kiri.


Hum un autre jinchuriki quel surprise à Kiri, quel surprise. Il souhaitait que je l'aide à appréhender son bijuu, je n'étais pas contre. En tant que jinchuriki je sais ce qu'on ressent lorsqu'on porte une créature de haine en sois, qu'on a peur de se laisser submerger par lui et de perdre le contrôle. Moi aussi pendant longtemps j'évitais de faire appel à Hachibi et j'avais peur de sa puissance. Je ne voyais en lui qu'un monstre maléfique qui veut tout détruire. Mais puis j'ai compris que je me trompais. Les bijuu sont comme nous, ils n'ont pas confiance car ils se sont fait tellement utilisé par le passé et on leur a fait du mal. Mais si on arrive a trouver un terrain d'entendre c'est l'harmonie parfait. Y arriver seul et très difficile mais si quelqu'un nous y aide nos chances de réussite sont plus grandes. J'étais d'accord pour l'aider mais je devais en parler au boss avant... Je ferma les yeux et me retrouva assis sur le nez du bijuu a huit queues.

* Alors qu'en penses-tu boss ?
- Sanbi hein... C'est pas un tendre lui. Il cache ses émotions sous sa carapace incassable alors ce ne sera pas facile de le faire sortir de la défensive.
- T'inquiète pas j'te fais confiance là-dessus, on gère toujours à nous deux.
- Comme tu veux ça me permettra de me dégourdir les tentacules. *

Je rouvrit les yeux et saisis un stylo pour écrire ma réponse. Je lui donna rendez-vous aux marais les plus éloignés du village. Puisque l’entraînement allait avoir pour but de contrôler un démon à queue, il valait mieux un endroit éloigné de tout habitation afin d'enlever le risque de faire des dégâts accidentellement ou de se faire remarquer. Je m'équipa de mon nécessaire de combat et plaça mes deux étuis comme à l'habitude vide dans mon dos. Mes autres équipements étaient scellés. Avant de partir je du finir rapidement la paperasse du jour. Je partis donc avec un peu de retard. Lorsque j'en avais enfin terminé. Je me dirigea ensuite vers les marais en question. Ce n'étais pas tout proche et à cause de mon retard j'avais peur d'y arriver à la tombée de la nuit. Je du alors accélérer le pas.

Ma cape volant au vent je sautais d'arbre en arbre jusqu'à voir le décor se transformait petit à petit. Les arbres avaient disparus et je me retrouvais dans un champ de boue à découvert. La nuit était tombée mais la plein lune éclairait la zone. La brume s'était levé et recouvrait la zone. La température était assez basse alors je me mis à regretter mon ancienne combinaison qui avec sa veste était bien chauffante. Celle-ci possédait donc un défaut, la cape sans manche laisser mes bras à la merci du froid. Mais ce n'était pas un problème énorme, lorsque je commencerai à me battre j'oublierai tout de suite ce froid. J'aperçus une silouhette et avança vers elle. Il s'agissait de Makkura. Il devait sûrement m'attendre depuis un petit moment cette zone qui n'était pas des plus accueillante. Je mis face à lui et dis :

- Excuse moi du retard mais j'ai eu des obligations à finir avant de venir jusqu'ici. Enfin venons en au but de cette entrainement. Tu m'as demandé de venir d'aider a maîtriser ton bijuu. Mais saches que pour que ton démon est confiance en toi et accepte de te prêter sa force il faut que tu t'en montre digne. Montre lui que tu sais te battre.

Je fis une pause et entendait le vent soufflait atour de nous. Je regardais le chuunin droit dans les yeux. Je voulais voir si il avait une détermination de fer car si ce n'était pas le cas l’entraînement ne servirait à rien. Je repris ensuite :

- Tu as de multiples talents à ce que je sais. Tu es quand même détenteur du sharingan, épéiste de Kiri et jinchuriki de Sanbi. Mais faut-il que tu sais t'en servir. Je suis un peu comme toi vois-tu. Mon clan m'offre des puissantes capacités, je possède une arme aussi puissante que celle des épéistes et je suis un hôte. Alors que dis-tu d'un combat mais sans le pouvoir des bijuu. Un vrai combat de ninja pour que je vois tout ce dont tu es capable. Combat moi de toute tes forces comme-si je suis un ennemi du village. Donne tout ce que tu as, comme-si tu voulais me tuer. Si tu n'en es pas capable alors tu ne mérites même pas que je t’entraîne. Moi je ne battrai pas à fond mais réglerai ma force à ton niveau. Si tu n'as rien à dire, je te laisse le premier assaut. Voilà le signal.

Je fis un bond en arrière et fis deux mudras. Ma main droite se mit à biller et je l'a tendis vers le ciel.

- Hadjime !

Il y eut comme le bruit d'un coup de feu et une boule de lumière sortit de ma main pour se diriger rapidement vers le ciel et disparaître derrière les nuages. C'était le signal que le combat pouvait commencer. Je trépignai d’impatience de voir ce dont il était capable. C'était la première fois que je me retrouvai face à un Uchiha et j'espérai qu'il me ferait découvrir les célèbres pupilles de son clan.


-----------------------------------------------------------------

78 lignes gagnées.
Revenir en haut Aller en bas
Makkura

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 456
Date d'inscription : 28/02/2012
Age : 24
Localisation : Sur un arbre

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
3/3  (3/3)
Réputation: 0
Ryos: 0

MessageSujet: Re: Apprentissage auprès du Mizukage [Pv Obakee]    Jeu 20 Sep - 10:54

Je regardais la lune brillante et éclatante, belle et grande, corps céleste inatteignable pour un homme normal et même pour un shinobi normal. L'astre céleste est quelque chose de mystique pour toutes les civilisations qu'elles soient anciennes ou nouvelles. La nuit à toujours fasciné les hommes et j'en fais parti, chaque nuit je l'observe assis sur un arbre et j'essaye de décrypter ses symboles, ses signes ou tout autres choses qui pourrait m'aider à la comprendre. Le vent soufflait et il faisait virevolter mes cheveux, dans un rythme long et lent, ressemblant à un requiem venu d'un autre temps. Je pris mon calepin et je notais :"Le vent est le fleuve des souvenirs d'un temps reculé. Nul ne peut le comprendre. Sa soeur est la lune, le phare du marin voguant sur ce fleuve"
Je reportais mon attention sur le marais, qui lui était beaucoup plus calme que ces bourrasques, il ressemblait à un lac qu'on aurait rempli de boue et de sable avec des bulles informes qui se formaient par endroits et éclataient recrachant des odeurs horribles. Et au milieu de ce curieux tableau moi j'attendais. J'attendais un homme qui changerait le destin de ma vie, un homme qui me montrerait la Voie que je devrais suivre, une voie semé d’embûches d'obstacles et d'ennemis, je redoutais son arrivée autant que je la désirais, c'etait...
Etrange.
Mon calvaire fut de courte duré car l'homme prodigue arriva. Il émergea d'entre les arbres, habillait d'une tenue nouvelle et d'une aura incroyable. L'homme de la situation. Obakee Yukan. Le mizukage, le chef du village de Kiri. Mon chef. L'hôte de hachibi. Il devait m'aider à appréhender mon démon à queues et à le canaliser entièrement.
Il entra dans le cercle de lumière et parla pour s'excuser de son retard.


- Excuse moi du retard mais j'ai eu des obligations à finir avant de venir jusqu'ici. Enfin venons en au but de cette entrainement. Tu m'as demandé de venir d'aider a maîtriser ton bijuu. Mais saches que pour que ton démon est confiance en toi et accepte de te prêter sa force il faut que tu t'en montre digne. Montre lui que tu sais te battre.

Je le regardais, et j'écoutais. Il était donc nécessaire d'établir un rapport de force avec Sanbi... Intéressant. Je pris rapidement, plus de façon courtoise qu'autre chose.

-Ce n'est rien Maître Mizukage, mais comment lui faire établir un rapport de force ?
- Tu as de multiples talents à ce que je sais. Tu es quand même détenteur du sharingan, épéiste de Kiri et jinchuriki de Sanbi. Mais faut-il que tu sais t'en servir. Je suis un peu comme toi vois-tu. Mon clan m'offre des puissantes capacités, je possède une arme aussi puissante que celle des épéistes et je suis un hôte. Alors que dis-tu d'un combat mais sans le pouvoir des bijuu. Un vrai combat de ninja pour que je vois tout ce dont tu es capable. Combat moi de toute tes forces comme-si je suis un ennemi du village. Donne tout ce que tu as, comme-si tu voulais me tuer. Si tu n'en es pas capable alors tu ne mérites même pas que je t’entraîne. Moi je ne battrai pas à fond mais réglerai ma force à ton niveau. Si tu n'as rien à dire, je te laisse le premier assaut. Voilà le signal.

Sur ce il invoqua une petite boule lumineuse qui se brisa dans le ciel dans un bruit sublime et il cria un mot pour signifier que le combat commençait.

-Tu vas perdre.
-Quoi ?
-Tu vas perdre tu n'es pas de taille à maitriser mes pouvoirs, déclara Sanbi.
-On pari ?
-Essaye misérable humain.


Je voyais pour la première fois Sanbi dans sa cage, une cage de papier et de caractères bouddhistes.

-Pour l'instant tu ne vas pas aller loin, Sanbi calme toi et devenons ami.
-Silence.

Et il se tut. Je revins dans le monde réel et j'analysais rapidement la situation. Je décidais de prendre avantage de l'obscurité en activant mes sharingans, les deux branches se formèrent et mes yeux tournèrent au rouges sang. Je discernais maintenant le chakra du Kage dans la noirceur de la nuit. J'effectuai un Kage Bushin et je formais un clone à qui je donnais un sabre. Pour finir je lançais un raging thunder, une technique consistant à rassembler du chakra dans une arme ou autre pour relâcher la puissance dans une onde de choc, dans mon sabre. Mon clone jaillit d'entre les fourrés droit vers le Mizukage et l'attaqua de front pendant que moi, l'original, je l'attaquais par derrière avec mon autre sabre. Mes yeux m'indiquaient que le mizukage se préparer à bouger, mais je ne savais pas trop de quelle façon donc, j'étais sur mes gardes et j'attendais le contrecoup en me préparant à amortir une éventuelle chute et ou à bloquer un éventuel coup qui pourrait me mettre dans un état relativement...Mauvais.
Le temps ne comptait plus vraiment lorsque je combattais, seul le bruit ambiant me parvenait encore et généralement la silouhette de chakra de mon adversaire, c'était la seule chose que je voyais encore et la seule chose qui m'importait. Pour moi le moment où mon sabre volait dans les airs était infini et absolu, c'était un voyage de vitesse et de force, de grâce et d'élégance, de puissance et de remords. Oui des remords car à chaque fois que je combat, je fais du mal à une personne, je la blesse et parfois je la tue, mais je le regrette et toutes les nuits je revois leurs visages. Ce sentiment étrange le Mizukage dû le sentir dans mon coup, un coup chargé de peine et de douleur.


----------------------------------------------------------
53 lignes
53+17=70 lignes :



80-10=70
70-70lg=0 de stock
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Apprentissage auprès du Mizukage [Pv Obakee]    Dim 30 Sep - 7:55

J'étais arrivé avec un peu de retard alors je décida de passa tout de suite à l’entraînement. J'expliquai à Makkura que pour que son bijuu lui obéisse il devait lui montrer qu'il en était digne. Pour cela il fallait lui démontrer sa force. Car si le bijuu sait que son hôte n'est qu'un faible apeuré il n'hésitera pas à essayer de prendre le contrôle dès qu'on l'utilisera. Je lui proposa donc de faire un combat sans bijuu d'abord. J'utilisai une de mes techniques personnelles pour lancer le départ. Cela avait l'air d'un simple signe de départ mais ce n'était pas un coup au hasard, au contraire cela allait jouer un rôle dans ma stratégie. J'attendais que mon élève du jour faisait le premier mouvement. Il ne bougeait pas et semblait réfléchir. A travers son regard je ne voyais qu'il n'était pas conscient. Un peu comme lorsque moi je discute intérieurement avec mon bijuu. Il reprit vite connaissance se mit en position de combat. Je pus voir ses pupilles se transformer en un rouge éclatant avec deux virgules noir au centre. Les sharingans, c'étaient la première fois que j'en voyais pour de vrai. Mais à ma connaissance cette forme de deux virgules n'était pas la forme finale. Il avait donc des progrès à faire. Mais cela restait impressionnant de voir ces yeux rouges sang brillant dans l'obscurité.

Il effectua ensuite le signe particulier du kage bushin pour créer un clone. Il saisit ses deux sabres et en donna un à son sosie. Les sabres se mirent à briller, je jugea donc qu'il avait insufflé une grande quantité de chakra dans celles-ci afin d'augmenter leur dégât. Le spadassin et son clone s'éloignèrent ensuite. Le clone vint me faire face et me fonça dessus. Du coin de l’œil je pus voir que le véritable s'était positionné derrière moi. Je resta inerte et laissa le clone s'approcher de moi, lorsque celui-ci se tenait à un mètre de moi et s'apprêtait à abattre son arme sur moi. Je ne fis aucun mouvement mais la chaine situé sur mon avant-bras droit s'agrandirent et transperça le clone. Il n'avait aucune chance de l'esquiver à cause de la distance et la vitesse de ma chaine. Mais l'épée avait déjà été pris de l'élan et continuait quand même sa course. Je me contenta de pivoter à gauche et le sabre à quelques centimètres de moi pour se diriger vers le véritable Makkura qui s'était approché de moi par derrière. Bien que cela allait le surprendre il allait sans aucun doute éviter sa propre épée grâce à son dojutsu mais allait-il éviter ce que moi j'allais faire ?

Alors que je venais d'éviter l'épée qui se dirigeait vers son propriétaire, je continua à pivoter pour me retrouver face à mon adversaire et fit agrandir ma chaîne gauche. Celle-ci fonça vers ce-dernier pour s'enrouler autour de sa main. [ Si cela avait réussi je commencerai à courir autour du sabreur de Kiri afin que ma chaîne entoure tout son corps. Il serait alors immobilisé et je me placerait derrière lui pour lui infliger la technique des « Les chaînes du lotus ».] Mais mon plan allait-il réussir ?


Spoiler:
 

Hrp: J'ai mis en crochet le passage conditionnel qui ne se passe que si ma chaine réussit à attraper ta main.

-----------------------------------------------------------------

27 lignes gagnées + 78 lignes = 105 lignes dispo.



105 - 20 - 30 - 40 - 15 = 0 lignes restantes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Apprentissage auprès du Mizukage [Pv Obakee]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Apprentissage auprès du Mizukage [Pv Obakee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Voie Du Sabre [Shimotsuki, Rang B, CdP, Apprentissage, Réservée]
» 04 - Apprentissage de Techniques
» Apprentissage technique: Choumanin, la surcharge.
» /!\URGENT/!\L'apprentissage de la Vie [Libre]
» Apprentissage de capacité à la pension

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: Archives :: Les différents lieux :: Les marais-