Partagez | .
 

 Désolation [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Désolation [Solo]   Lun 24 Sep - 18:53





Megumi-Sempaï était apparue juste à côté de lui, sans qu'il ne s'y attende. Comment savait-elle où le trouver? Le maquillage de son Capitaine lui indiqua qu'elle prenait la situation très au sérieux. Bon, pas le temps de réfléchir: il écouta ses brèves instructions.

Megumi - Un travail nous a été assigné, nous devons réunir notre équipe et emmener tous le enfants que nous trouverons à l’Académie pour les protéger durant l’attaque. Quant à moi c’est une mauvaise idée, mais nous n’avons pas de meilleurs options, d’autres ninjas devraient nous y attendre. Le plus important pour l’instant est d’aller chercher Shin pour que notre équipe soit au complet. Et puis…j’aimerais aller chercher ma mère adoptive, elle se fait vieille et elle n’a jamais été une ninja.

Il se tint prêt à suivre ses commandements, acquiesçant d'un simple signe de tête. Elle n'eut pas le temps d'en ajouter, ni lui de faire le moindre pas, car à peine s'était-elle élancée qu'une ombre surplomba le toit qu'ils occupaient. Dans un fracas assourdissant, les tuiles se fissurèrent et des éclaboussures blanches furent projetées vers un Hibiki complètement prit de vitesse: en moins d'une seconde la vague s'abattit sur lui, l'emportant au loin dans son sillage. L'espace de quelques secondes, il tenta de lutter, de trouver quelque chose à quoi s'agripper, mais rien n'y fit: le flot ne lui laissa pas davantage le loisir de respirer.

Quelle distance il parcourut dans cette mixture aqueuse, il l'ignorait. MAis soudainement, un choc terrible avec une surface dure le fit hurler de douleur, laissant s'échapper ses précieuses mais ô combien faibles réserves d'oxygène. Il était littéralement plaqué contre un mur par la force du courant, qui alla diminuant tandis qu'il commençait à respirer de l'eau à pleins poumons. Le niveau de l'eau baissa alors rapidement, et la tête du garçon fut de nouveau à l'air libre. Il ne pouvait néanmoins pas respirer, et commençait à se noyer de l'intérieur.

Mais parfois le Destin vous joue des tours, et là, c'est un coup du Destin qui sauva le Genin. Un corps flottant à la surface vint percuter son torse de plein fouet, lui faisant cracher tout le liquide en hoquetant. Il se laissa littéralement tomber à genoux et vomit un mélange d'eau, de salive et de bile, penché ne avant. Quelle souffrance, quel affreux moment. Et quelle horrible douleur... Un coup d'oeil rapide lui indiqua que son bras saignait. Il ne pouvait plus le bouger, et la moindre tentative provoquait une véritable torture en lui, lui arrachant des cris d'horreur. Les yeux humides à la fois de la noyade et de larmes, il se leva en serrant les dents, gémissant et titubant, et contempla le désastre autour de lui.

Des poutres, du mobilier, des objets en pagaille... Et ça et là, des corps meurtris, probablement sans vie. Quelques rares rescapés tentaient de se ressaisir, mais dans l'ensemble, ils étaient tous dans un état pire que celui de Hibiki. La vague l'avait emporté le premier: il avait échappé au pire. Dans sa main gauche, "Nuit" était là, intact. Il le serrait tellement que ses jointures étaient livides, comme si le sang ne parvenait plus à les alimenter.

*Putain... je suis en vie.*

Il fit quelques pas, grimaçant. Le carnage s'étendait sur une centaine de mètres... Il y avait des plaintes, des pleurs. Hibiki avançait lentement, le regard torve, la bouche ouverte à la recherche de l'air si précieux. Ses vêtements trempés lui collaient à la peau, mais ça, c'était tellement secondaire. Il s'approcha d'un rescapé qui tentait de se sortir des décombres.

Hibiki - Je suis Ninja, Genin de Konoha... J'vais vous aider...

Rangeant "Nuit" dans son étui avec difficulté - sa main était restée serrée sous l'effet du choc, il se servit de son bras valide pour dégager le peu de déchets qu'il pouvait. Cela suffit à libérer l'homme, qui, arrachant en partie ses vêtements, le remercia avec difficulté. D'un regard tacite, ils s'attelèrent à dégager les autres personnes présentes. Le travail fut difficile et prit une bonne heure, pendant laquelle Hibiki manqua de tourner de l'oeil trois fois tellement la douleur de son bras était insupportable.

Des Ninja-Secouristes firent alors leur apparition sur les lieux du drame, prenant en charge quelques corps. Hibiki s'éloigna un peu, contemplant un peu plus ce qu'il considérait dès à présent comme une véritable "désolation". Dans tout ça, il ne savait même pas ce que Megumi-Sempaï était devenue. Avait-elle été emportée par la lame? Avait-elle surnagé? Son esprit n'était pas capable de penser à retourner la protéger, tant il n'était plus que souffrance. La question restait en suspens: "pourquoi?". Perdu quelque part entre la perte de connaissance et des pensées sur le point d'exploser, il remarqua des cheveux dépassant d'une table renversée, étrangement inclinée.


Il s'y rendit tant bien que mal, et tenta de soulever la table. C'était lourd, mais il parvint à la faire basculer légèrement, ce qui lui offrit une meilleure prise avec le genou. Maintenant le meuble à l'aide de sa jambe gauche, il tira le corps inerte de son entrave. Une fois cela fait, il contempla la victime. Trempée de la tête aux pieds, elle ne donnait aucun signe de vie. Hibiki regarda son visage: c'était une femme aux traits fatigués, bien qu'encore dans le déclin de la jeunesse. Ce visage le remplit alors d'une nostalgie qu'il n'expliquait pas. Des larmes coulèrent sur ses joues.

Bien sûr, la mort était un spectacle terrifiant, surtout quand elle était accidentelle, mais pourquoi se sentait-il si triste? Pourquoi ce visage-là plutôt qu'un autre faisait naître de telles émotions en lui? Pourquoi? Il s'agenouilla et prit la défunte dans son bras gauche, la serrant tout contre lui. Incapable de contrôler plus longtemps ses émotions, il se laissa aller, et sanglota. Etait-ce sa limite? Avait-il vu trop d'horreurs en une matinée aussi sordide? Il ne le savait pas, mais il chancela tantôt en avant, tantôt en arrière, émettant une plainte constante, les yeux crispés de douleur.

*****

Elle pleurait, le visage enfoui dans ses mains pâles. Lui restait muet, le regard triste mais brillant, les lèvres pincées. Il restait assis dans le coin de la pièce, à se demander pourquoi elle pleurait comme ça. Il ne voulait pas qu'elle pleure. Le petit resta comme ça plusieurs heures, et la femme également, assise devant sa table. C'était un moment pénible, et quelques larmes se mirent à perler au coin de ses yeux. Pourquoi pleurait-elle? Et soudain, elle se leva, les yeux rougis, et se dirigea vers lui d'un pas rapide. Il eut peur et tenta de se protéger la tête avec ses bras, mais une main de fer attrapa son poignet, puis le traina par terre, jusqu'à la porte. Celle-ci s'ouvrit, laissant franchir la lumière du jour. Il fut littéralement projeté dans les trois marches qui menaient à la rue. C'était douloureux.

L'enfant se tourna vers la porte. Le bâtiment était haut, il y avait de l'ombre. La porte se refermait sur un visage dur comme la pierre. Un visage habité par une intense souffrance. Un visage que Hibiki reconnut immédiatement, ce qui ne fit qu'accroître sa douleur.

*****

Cette femme était la seule chose qui lui restait de son passé. Hibiki ne faisait plus attention à rien, il serrait le corps sans vie comme si cela pouvait retenir son dernier souffle. Il n'avait pas vu le Ninja médecin s'approcher, s'agenouiller et diagnostiquer la mort de la femme. Il avait vainement résisté quand le corps lui fut arraché, avant que la douleur de son propre bras ne vienne à nouveau lui procurer une douleur atroce.

Il ne répondait plus de rien. Qu'on soigne son bras lui importait peu. Qu'on lui parle ne provoquait plus rien. Il était vide. Il n'était plus personne. On venait de lui enlever sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
 

Désolation [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» La bourse ou la vie (Solo Rang B)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: Archives :: Konoha :: Habitations-