Partagez | .
 

 Aller viens boire un p'tit coup à la maison ! [Haosha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Aller viens boire un p'tit coup à la maison ! [Haosha]   Dim 28 Oct - 0:33

Là où vivent les vieux vivent les capotes.


Un verre de plus que tu buvais cul sec à la suite d'un grand sourire. À combien en étais-tu ? Tu l'ignorais mais tu n'étais pas encore ivre alors tu en profitais. Claquant celui-ci sur le comptoir de bois, tu interpelais le barman comme tu le faisais si bien depuis deux heures environ afin de lui en redemander un autre. Tu te demandais vraiment à sa mine surprise d'où tu pouvais tenir aussi bien l'alcool. Surtout le saké. Et tu adorais ça, en plus. Tu lui ordonnais donc de se dépêcher un peu, toujours sur ce ton rieur que tu arborais sans cesses. Tu étais comme ça, personne ne pourrait te changer. En tous les cas, cette journée s'annonçait bien bonne pour toi. Il pleuvait comme souvent sur Kiri mais l'ambiance du bar dans lequel tu te trouvais te réchauffais le coeur tandis que l'alcool que tu ingérais se chargeait de ton corps. Et puis tu aimais cette pluie qui tombait après tout. Elle t'avait toujours porté chance jusque maintenant et tu la trouvais apaisante.

« Hmm... J'vous dois combien pour... »


Tu ne terminas pas ta phrase, ayant stoppé tes gestes également. D'un regard menaçant, tu te tournais lentement vers cet homme prêt de toi qui avait osé te manquer de respect. Lui ne devait plus vraiment saisir le bien du mal mais tu t'en contrefichais. Le fait qu'il ait simplement posé l'une de ses mains de vieillards crasseux sur ton postérieur t'indignais au plus au point. S'il ne partait pas dans les secondes qui suivraient, il pourrait signer son arrêt de mort. À moins que l'on ne t'en empêches mais tu en doutais fortement sur l'instant.

Le temps s'était arrêté, ces pauvres gens avaient dû percevoir l'aura destructrice qui émanait de toi en l'instant. Il n'y avait que ce petit vieux, la main toujours bien placée qui ne semblait pas saisir la dangerosité de la situation dans laquelle il se trouvait. Le barman tenta de te résonner. Tu ne bougeais pas, toujours retournée vers lui. Tu attendais. Tu attendais ce geste qui ferait que tu craquerais. Ou pas. Ce dernier survint assez rapidement d'ailleurs. Il te pinça légèrement avec ce sourire béa d'alcoolique que tu détestais tant. Boire était un art qu'il ne maîtrisait visiblement pas. Tu tâcherais donc de le lui apprendre, comme à tous ces guignols qui t'observaient tels des gosses devant un animal de foire.

D'un mouvement rapide qui surprit tout le monde du l'empoignais par le col avant de l'envoyer valser sur l'une des tables du fond de salle, sous le regard à présent apeurés des clients. Puis tu avançais vers lui d'un pas long et menaçant avant de l'empoigner de nouveau et de serrer très fort. Vraiment très fort. Continuant de ton chemin vers le poteau où te le plaquais, lui laissant les pieds ballants. L'énervement te procurais réellement une force monstre. Tu appréciais grandement.

« Alors dis-moi... Que vais-je bien pouvoir faire de toi, hein ? J'ai toujours détester les papy avec aussi peu de respect peut-être devrais-je te donner le goût d'apprendre à vivre sans empiéter sur la vie des autres. Qu'en dis-tu ? Oh.. Tu es d'accord ? Parfait. Dans ce cas... »


Tu levas ta seule main de libre, t'apprêtant en finir de cet unique coup que tu désirais lui porter. Seulement... Dieu ne le voulait pas. Et quand Dieu n'était pas d'accord, il s'arrangeait toujours pour vous le faire comprendre en vous mettant des bâtons dans les roues. En l’occurrence ce bâton attrapa ton poignet avec force et douceur, t'empêchant donc de mettre à mort le petit chanceux qui te faisais face. Une haine grandissante. Tu le lâchais, il s'enfuit en courant, la queue entre les jambes tandis que toi tu balançais tes iris bleus dans ceux de cet inconnu qui venait de sauver une vie. Hmm...

« Tu ne méritas pas plus que ce crétin de vivre... M'empêcher de lui donner une correction... Tss. »
Revenir en haut Aller en bas
Mizutirigi Haosha

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
5/5  (5/5)
Réputation: 0
Ryos: 0

MessageSujet: Re: Aller viens boire un p'tit coup à la maison ! [Haosha]   Dim 28 Oct - 1:06

Une journée comme celle-ci, qui pouvait se vanter de ne pas en avoir connu des centaines ? Des vingtaines, si ils n'étaient pas plus, de shinobis, et de civils, s'entassant dans le bar du village de la brume. Après tout, rien d'étonnant, que faire à Kiri un jour de pluie ? Les pêcheurs avaient décidé de quitter leurs bateaux, et, ils hurlaient des histoires aussi vulgaires qu'inintéressantes. Le jeune shinobi aux cheveux d'ivoire était assis, au fond de la salle, éloigné de cette masse populaire. Oh, n'allez pas croire que le jeune homme était l'un de ces associables, juste que boire était un acte sacré, et il préférait ne pas être dérangé. Se délectant avec douceur d'un de ces énièmes verre du saké local, il observa quelque peu la large salle du bar, qui semblait devenir un taudis au fil des heures. Tenir un bar à Kiri était surement le commerce le plus rentable... Toutes les couches de la société semblaient se mélanger en l'honneur du joyeux saké de Kiri, des grands shinobis, au plus moyens, des plus jeunes aux plus vieux. Quelque fois, il croisait le regard d'une connaissance, qu'il saluait vaguement, mais, la majorité de ce bar lui était totalement inconnue. Après tout, il n'était que Genin, le ninja le plus faible de l'échelon. Il était arrivé depuis peu dans le village, attiré par les mystères qui planaient sur lui. L'histoire dit que le premier Mizukage fut entaillé le long d'un fleuve. Telle était la loi de ce pays ? Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette loi martiale l'attirait. Pour grimper au plus haut de l'édifice de la gloire, les cadavres devraient être entassés. D'ailleurs, il était assez étonnant de voir que malgré l'apparente instabilité des mentalités du village, chaque shinobi était totalement tourné vers son Mizukage. Déjà des rumeurs faisaient parler les vieilles mégères, on dirait ce ninja, Madara Uchiha, tel que l'un des plus grands que ce monde ait vu connaître. Le culte était à son paroxysme. Son oeil quitta vite la salle, pour se fixer vers son verre, une nouvelle fois vide. Appelant de la main un serveur, il se mit à observer un jeune demoiselle, assise le long du comptoir.

La scène lui parut particulière cocasse. Un homme, surement un sexagénaire, si ce n'est plus, venait de tâter l'arrière train d'une jeune femme, et ce sans aucune gêne. Après tout, rien n'était si étonnant jusque là. L'ébriété était si fréquente ici. Comme le dit si bien le dicton populaire, plus d'hommes se sont noyés dans l'alcool que dans la mer ~. Or, son regard ne quitta pas cette scène, malgré le fait que son verre soit remplacé par un nouveau, cette fois rempli. La demoiselle sembla bien plus farouche que prévu, et lorsqu'elle tendit son regard vers le vieillard, la salle s'emplit dans un vide le plus total. Toute la populace souhaitait s'enquérir de la scène, et aucun regard n'était pas tourné vers elle. Alors, elle fit l'invraisemblable, se relevant de son siège, elle attrapa le vieillard par le col, le faisant voler à quelques mètres d'elle. Le pauvre homme atterrit sur une table de bois, la fracassant au passage. Le jeune genin se releva de sa chaise, s'approchant au plus près du vieillard. Mais, la femme ne sembla pas s'acquitter de cette punition, et, se relevant, elle attrapa une nouvelle fois l'homme, le plaquant contre un poteau qui traînait par là. Levant la main haut dans l'air, le visage du jeune shinobi se crispa, était-elle vraiment capable d'asséner un coup aussi direct à un vieillard ? Au vu de la puissance qu'elle dégageait de sa hargne, il n'était pas impossible qu'elle lui fende le crâne en deux. Écartant quelques civils du passage, Haosha avança jusqu'au devant de la kunoichi, attrapant son poing dans sa main, tandis que celui-ci se dirigeait vers le visage du vieillard. Surprise par cet arrêt brusque, elle lâcha le vieillard, qui partit loin de là. Lorsque le jeune homme aux cheveux d'ivoire relâcha son poing, il la fixa quelques secondes, attendant une réaction. Les deux yeux bleus se plongèrent dans les siens. Un tel regard... Rapidement, elle lui répondit, lui assénant qu'il ne valait pas plus que ce vieillard sénile. Un sourire prit place le long du visage de l'homme.

"Oh, je ne prétends pas valoir mieux que ce vieillard. Je doute juste qu'il mérite la mort, et je doute bien plus que de si belles mains aient vraiment comme projet de fissurer un crâne en deux, voyez-vous.", lui répondit-il, d'une voix suave. "Tout le monde nous regarde, ne préfériez vous pas que l'on continue notre activité commune ? J'ai remarqué que vous buvez le saké à une vitesse des plus impressionnantes, alors, pourquoi ne pas continuer, je vous invite à ma table, mademoiselle ?", laissant sa voix s'éteindre, attendant le nom de cette kunoichi pour continuer, tandis que ses yeux plongèrent une nouvelle fois dans ce regard bleuté.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Aller viens boire un p'tit coup à la maison ! [Haosha]   Lun 29 Oct - 13:11

Là où vivent les vieux vivent les capotes.


Tu essayais de te calmer. De comprendre. Tu essayais de récupérer ce sang froid que tu venais de perdre à l'instant parce que cet homme qui t'avait accosté ne valait pas d'être battu. Il avait raison et tu le savais. Enfin, sur certains points seulement. Parce qu'il ignorait que tu en étais vraiment capable. De toutes ces horreurs qu'il te disait. Mais pour ce faire il fallait vraiment que tu sois énervée. Vraiment.

« Oh mais j'en avais bien l'intention de lui ouvrir le crâne. Cet homme ne mérite pas autre chose, de mon point de vue. »


Tu souris légèrement tout en terminant ta phrase. Un peu plus encore lorsqu'il te proposa de boire un verra à sa table. Bien entendu, après tant de mots tu ne pouvais refuser une si belle proposition. Après tout, il avait l'air connaisseur. Boire était un art, tu ne cesserais de le répéter à qui ne comprendrait pas. On ne bois pas pour terminer ivre comme le vieillard que tu avais manqué de tuer, on boit pour le simple plaisir de boire. Un peu comme ces riches qui goûtaient le vin, tu gouttais le saké et tu l'analysais. Fine experte que tu étais, tu savais dire s'il était bon ou non. Et mieux valait pour la personne qui te le vendait qu'il le soit. Tu lui donnais ton nom. Akane. Juste Akane. Puis tu le suivis jusqu'à sa table au fond de la salle, jetant un regard noir à tous ceux qui t'observaient encore tels de petits oisillons effrayés. Ou comme ils regarderaient un monstre, avec horreur. Au fond tu n'étais pas bien sévère. Tu respectais tes principes et tu les appliquais à la règle. Un manque de retenue aussi vulgaire ne méritait qu'une sentence aussi dure que celle tu t’apprêtais à donner. Mais tu décidais de passer l'éponge pour cette fois, lui demandant simplement de ne pas intervenir la prochaine fois que tu tenterais quelque chose de ce genre. Tout en t'asseyant tu balançais ton regard de gauche à droite, gueulant que le spectacle était terminé mais que tu n'hésiterais pas à recommencer s'ils continuaient de te fixer ainsi. Violente. Trop violente. Ils reprirent donc une activité normal, apeurés. La musique résonna de nouveau dans tes fines oreilles tandis que tu lâchais un long soupire avant de détourner tes iris bleutés de la table pour les planter dans ceux de cet inconnu au grand coeur. Un peu charmeur aux premiers abords, tu te disais néanmoins qu'il ne pouvait être bien méchant. Aussi tu lui demandais gentiment son identité. Après tout, toi tu ne t'étais pas cachée. Et dans un village comme Kiri mieux valait avoir de bonnes relations. D'un geste concis et rapide, tu appelais un serveur.

« Deux verres de saké bien remplis je vous prie. » T'adressant ensuite à ce jeune homme aux étranges cheveux gris, tu le questionnais. Parce que rien n'avait d'égal à ta curiosité sans fin. « Buvez-vous autant que moi à vos heures perdues très cher ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Aller viens boire un p'tit coup à la maison ! [Haosha]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aller viens boire un p'tit coup à la maison ! [Haosha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Allez, viens boire un p'tit coup à la maison !
» Allez viens boire un p'tit coup à la maison (ilyas&sarah)
» Allez, viens boire un ptit coup a la maison /paf [Pv Makoto]
» ♪♫ Allez, viens boire un p'tit coup au bar du coin ! ♫♪ (pv Naoki)
» Viens boire un coup et t'en auras pour ton argent [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: Archives :: Le RP :: Kiri :: Bar-