Partagez | .
 

 Animation d'une journée banale [Yui]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Animation d'une journée banale [Yui]   Lun 3 Déc - 21:45

    Le plus dur était passé, ça y est, j’avais fait ce fameux argumentaire, cette présentation même. Mais tout n’allait pas déjà s’arrêter, il faut encore que je réunisse les nouveaux Chûnins, encore faut-il que les résultats arrivent bon sang. Fuyuyasu et Akeno m’ont porté ce matin même un petit panneau installer dans l’entrée de la tour, je n’avais plus qu’à descendre avec Yuuki et d’y placer quelques missions que pourront utiliser les ninjas du village plutôt que d’attendre une convocation ou de monter me voir pour en obtenir une, cela me fera gagner du temps, c’est indéniable. Yuuki et moi étions en classification intensives, nous trions l’ensemble des missions qui étaient arrivé, rang ou rang C il y en a pas mal, je vais déjà accrocher celles-ci, pour les plus hautes missions je vais les garder vers moi, si certains sont assès fou pour s’y essayer ils n’auront qu’à venir les chercher vers moi. Je posais rapidement les yeux sur le chapeau rouge qui se trouvait dans l’angle gauche le plus éloigné de moi de mon bureau, tss, décidemment je vais avoir encore plus de responsabilité qu’avant. S’occuper d’un port ça passait, deux aussi, mais tout un village ? Yuuki pris un fauteuil et s’installa à mes côtés me donnant une boisson chaude histoire de me ressourcer un peu. Je ne sais pas comment elle fait, mais elle parvient toujours à savoir ce que j’ai et ce dont j’ai besoin, soit elle est voyante, soit elle a réellement un sixième sens. Activant un peu plus les mouvements, nous finissions de ranger les fiches de missions par rang de difficulté directement sur le bureau classer dans différents dossier, nous n’aurions plus qu’à partir les accroché directement sur le tableau placer dans l’entrée de la tour. Je regardais la listes des ninjas du village ainsi que le listing de ceux engagé dans le grand examen de sélection des Chûnins, Yui Yamanaka, Luna Sawada, Minato Namikaze, Itachi Uchiha, Zelgadis Hoto, Hinata Hyuga, Akasuna no Sasori, Slevin Aiki, Yush Hoto et enfin Yusuke Uchiha. Trois clans principaux de Konoha étaient représenter pour cet examen, ils sont tous rentrer maintenant, mais les résultats, à quand ? Dans cette liste un nom retint mon attention plus que les autres, Yusuke Uchiha, le ninja aveugle dont Fuyuyasu s’est occupé personnellement récemment, il a participé à l’examen ? Je suppose qu’il n’a pas eu un gros rendement, il manque encore cruellement d’expérience, il va falloir faire quelque chose pour lui. Yuuki pourrait éventuellement lui greffer un œil. Mon regard s’arrêta ensuite sur une autre fiche, Yui du clan Yamanaka. Ce clan n’est pas des plus puissants, mais en terme de recherches d’information, ils sont simplement les meilleurs, il va vraiment falloir que je m’arrange pour rencontrer ces ninjas de l’examen, je dois en apprendre plus sur eux et leurs envies. Puis un bruit à la porte, qui donc ? Je regardais Yuuki qui m’adressait un léger sourire en rangeant les fiches tranquillement.

    « Oui ? »
Revenir en haut Aller en bas
Megumi

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 754
Date d'inscription : 16/03/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
70/70  (70/70)
Réputation: 0
Ryos: 100

MessageSujet: Re: Animation d'une journée banale [Yui]   Mar 4 Déc - 3:20

    La nouvelle Hokage était maintenant en poste. J’avais bien hâte de voir si elle s'en montrerait digne, c’était toute une tâche après tout. Mais, mine de rien, cela me titillait moins que l’attente interminable que je subissais depuis une bonne grosse semaine. Quand allaient donc arriver ces satanés résultats? Je commençais à être vraiment impatiente. Ces résultats changeraient sans doute le cours de ma vie et je n’en pouvais plus d’attendre. Pour me distraire, et pour me préparer à mes futurs devoirs en tant qu’héritière de la famille Yamanaka, grand-père me fit appeler dans son bureau. Je m’y dirigeai donc immédiatement pour me faire confier une mission de la plus haute importance. Comme sous le règne du précédent Hokage, je devais me rendre au bureau, dans la tour, pour y présenter mes respects et faire savoir que le clan Yamanaka serait à l’entière disposition du nouveau Kage du village de la feuille. Je devais également représenter la noblesse de notre art, soit le contrôle mental. Je décidai donc de me vêtir d’un kimono élégant, bien qu’assez sobre. Dans le bas et au bout des manches, il y avait de gracieux motifs fleuris et, sur le cœur, l’emblème du clan Yamanaka. Je remontai mes longs cheveux en un simple chignon et colorai légèrement mes lèvres.

    Je retournai ensuite voir mon grand-père qui m’examina de fond en comble. Je n’avais pas l’air trop riche, donc pas arrogante, mais j’avais l’air soignée, et donc charmante. Il ajouta à mon chignon un petit peigne d’ivoire où l’on avait gravé un sanglier, l’animal représentant les Yamanakas dans le célèbre trio sanglier-cerf-papillon, aussi nommé ino-shika-cho. C’était juste la petite touche, pour rappeler que notre clan était ici depuis la fondation même du village et que nous étions donc un support précieux en ces temps troubles. Il me tendit ensuite une boite enveloppée dans un riche tissu rouge, brodé de fleurs blanches. À l’intérieur se trouvait apparemment une estampe réalisée par ma grand-mère, représentant Konoha à sa fondation. Petit village à la volonté inébranlable qui surgissait tout juste d’entre les arbres. Pour moi, toute cette comédie était bien artificielle jusqu’à ce que grand-père mette cette œuvre d’art en jeu. Ainsi, il s’en remettait avec toute la confiance qu’il pouvait avoir, à cette nouvelle Kage et il désirait que le reste du clan en fasse de même. En y repensant bien, il s’agissait sans doute du meilleur moyen pour obliger la population à suivre cette vague de confiance. Je me dirigeai donc, à petits pas à cause de mon kimono, vers la tour de l’Hokage pour la visite officielle pour laquelle mon grand-père avait dit prendre rendez-vous. J’étais donc attendue et sur mon chemin plusieurs me saluèrent, ne manquant pas de passer un commentaire sur mes habits tout à fait inhabituels.

    Une fois arrivée, un ninja m’accueilli, habillé en uniforme de Chuunin. Il m’informa que j’étais attendue et prit respectueusement la boite que je portais pour me débarrasser poliment. Je n’avais pas besoin de l’informer de l’importance de l’objet, mes seuls atours suffisant à lui faire comprendre l’importance de la visite. Il me guida donc jusqu’au bureau de la Kage et cogna pour moi. On nous autorisa rapidement à entrer et il ouvrit la porte. Je passai la première, prenant la peine de garder mon regard bas, histoire de ne pas donner l’impression de lui manquer de respect. Après tout, nous étions un vieux clan avec un fort attrait pour tout ce qui était à l’ancienne mode. Une fois à quelques mètres de son bureau, je m’inclinai respectueusement, courbant bien l’échine, tout en m’annonçant.

    « Je suis Yamanaka Yui, héritière du clan Yamanaka nommée par l’actuel chef de notre clan, Yamanaka Inoku, mon grand-père. Je suis venue vous témoigner de la part de notre clan que vous avez, en tant qu’Hokage, notre entier support pour toute la durée de votre règne dans le respect de vos tâches et la protection des villageois du village caché de la feuille. En gage de notre engagement envers vous, nous vous offrons cette estampe réalisée par ma grand-mère, Yamanaka Hana, lors de la construction du village de Konoha, il y a maintenant de cela dix années. Nous espérons que cette œuvre saura vous partager toute la beauté de notre village et de l’art de notre famille, bâtisseurs et protecteurs de Konoha no kuni depuis sa fondation. »

    Dès que j’avais évoqué l’estampe, je vis le ninja qui m’avait accompagné s’approcher du bureau de l’Hokage et retirer le couvercle de la précieuse boite. Elle avait donc sans doute pu apprécier la finesse du pinceau de ma grand-mère et les couleurs toujours vibrantes malgré leur âge alors que je terminais mon monologue. Par respect, une fois le tout terminé, je demeurai inclinée, les mains sur les cuisses, attendant patiemment ses indications suite au message d’appui, et de mise en garde, que je venais de lui confier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Animation d'une journée banale [Yui]   Mar 4 Déc - 8:09

    Et bien on peut dire que je commençais bien, à chercher des papiers et classer d’autre, j’en avais oublié mon premier rendez-vous, un vieille qui m’a demander une audience pour son clan. Je me demande bien pourquoi on demande à me voir si tôt dans ma prise de post, ai-je déjà fait quelque chose qu’il ne fallait pas ? Sortit de la dernière phrase de mon discours, Yuuki me l’a vivement fait remarqué déjà, je n’aurais jamais dû parler de voguer, ils vont avoir le mal de mer pour la plupart et vont penser que l’on revient du pays de l’eau, c’est vrai que sur le coup je n’avais pas pensé à tout cela, mais que voulez-vous, je ne suis pas sans faille, puis pour une première, je ne pouvais pas non plus être parfaite. Certains ont peut-être dû apprécier, d’autre non, mais que voulez-vous, je ne peux pas plaire à tout le monde. Pour commencer je suis une femme, je ne plairais donc pas au macho de ce village, ils n’accepteront pas de ce faire gouverner par quelqu’un du sexe opposé, dès le départ je sais que je me fais des ennemis, mais certaines femmes risquent d’apprécier au contraire d’être diriger par une personne du même sexe et là je gagne quelques points. On frappa à la porte et je leur dis d’entrer en me levant de mon fauteuil, mon ainée fit de même. Par respect pour l’inviter nous ne pouvions pas rester assise et attendre qu’il rentre. La porte s’ouvrit et c’est une jeune femme qui entrait. Elle était vraiment belle, une chevelure blonde et soyeuse en chignon sur sa petite tête ornée de deux beaux yeux bleu. Son kimono lui allait à ravir, les gens d’ici sont-ils respectueux au point de s’habiller de façon convenable pour venir voir le kage ? Je n’ai pas l’habitude de ce monde là moi. Le ninja accompagnant la demoiselle me fit signe au loin que j’aurais dû rester assise, à croire que ce signe de politesse là ne doit pas être utilisé, qu’elle poisse, va vraiment falloir que je reprenne les règles de politesse moi. Je m’asseyais avant qu’il ne nous fasse une crise et Yuuki se plaça à la gauche de mon fauteuil, restant debout et proche de moi, sait-on jamais comme dirons certains.

    L’héritière du clan Yamanaka répondant au prénom de Yui, intéressant, j’ai vu cette fiche tout à l’heure, on dirait que la chance me vient enfin. A en croire ses dires, elle est là pour témoigner la confiance de son clan, je ne sais pas vraiment si cela doit être rassurant, après tout c’est vrai, comment je dois le prendre ? Personne ne vous fait confiance donc on veut bien essayer de faire un effort. Ou encore, vu que tout le monde vous fait confiance, on va essayer de faire eux. Ou alors elle est très sincère dans ses dires. Aucune réaction de mon ainée, je me prends peut-être trop la tête pour rien comme d’habitude après tout. Puis elle fini son monologue en me parlant de la petit boite que le jeune homme tenait dans ses mains, une estampe dit-elle ? Un cadeau en guise d’engagement de son clan ? Très sympathique, mais un cadeau ça ne se refuse malheureusement pas, j’aurais tellement préféré qu’elle garde cet objet à la valeur sentimentale précieusement chez elle, m’enfin, on ne va pas trop se plaindre, j’ai de la chance de pouvoir compter sur tout un clan pour m’épauler. Le jeune homme déposa la boite sur le bureau et retira le couvercle afin de me laisser m’émerveiller devant cette œuvre somptueuse. C’est vraiment très beau et parfaitement bien réalisé, mais que dois-je penser de cette offre ? Est-ce pas quelque chose censé dire, je sais que tu n’es pas d’ici donc tache de ne pas oublier ce que tu as à faire ici ? Si c’est le cas, je ne peux que lui tirer mon chapeau, c’est parfaitement bien joué. Je la regardais, toujours inclinée, elle compte se relever un jour ?

    « Bonjour Yui, digne héritière des Yamanaka. Pourriez-vous vous relevez ? Je n’ai pas besoin de tant de politesse. Cette œuvre que vous avez porté est une merveille parfaitement bien réalisé, chaque détail rapporte quelque chose, c’est vraiment incroyable, votre grand-mère doit être une artiste hors pair. Je suis honoré de vous entendre dire que le clan Yamanaka veut bien donner son support pour la dure tache qui m’incombe. Je remercierais votre grand-père de vous avoir envoyé ici car je voulais aussi m’entretenir avec vous, vous faites partit des personnes envoyé à Ame, j’aurais voulu apprendre certaines choses, mais avant cela j’ai une petite question pour vous. Étant une ancienne de ce village, vous savez surement mieux que certains ce que veulent et ne veulent pas chaque personne présente ici, mon discours vous a-t-il dérangé ? Que je tache de ne pas commettre les même erreurs ou bien même de m’expliquer de manière plus décente. Je ne veux aucun mal à ce village, bien au contraire, mais je ne sais pas ce que demande le peuple ici. »

    Remplacer l’ancien Hokage va peut-être s’avérer plus difficile que prévu, mais je n’ai pas le choix, je dois faire de mon mieux et les mener vers ce monde meilleur dont nous parlions Yuuki, Fu, Ake et moi, je n’ai guère le choix finalement. Si pour cela je dois essayer de prendre des conseils de la part des plus gros clan de Konoha alors je le ferais sans hésitation, mais pour Yuuki, sa première tache est déjà ancrée dans ma tête, sa cible se sera elle, Yui Yamanaka. Je veux tout savoir !
Revenir en haut Aller en bas
Megumi

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 754
Date d'inscription : 16/03/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
70/70  (70/70)
Réputation: 0
Ryos: 100

MessageSujet: Re: Animation d'une journée banale [Yui]   Mar 4 Déc - 21:05

    Je remarquai qu’elle s’était levée, puis rassise. J’esquissai un sourire. Elle avait donc du mal avec les traditions. Moi-même j’aimais le petit côté, comment dire, rituel des traditions. Et dans ce village, certains chefs de clan n’apprécieraient peut-être pas cette lacune. Grand-père serait sans doute heureux que j’aide notre nouvelle Hokage avec les traditions, ou du moins les plus élémentaires. Quoi qu’il en soit, elle débuta avec un bonjour. Assez inhabituel. Mais se rattrapa en me qualifiant de digne héritière des Yamanakas. Elle me demanda également de me relever, autre minime erreur. Elle était supposée m’autoriser à me relever, et non pas me le demander. Mais bon, je n’allais pas râler pour si peu. Elle commenta ensuite l’œuvre de grand-mère Hana-sama. Puis, elle se dit honorée de l’appui offert par notre clan, bon, elle semblait déjà mieux se débrouiller. Elle me demanda ensuite des renseignements sur Ame no kuni et, ultimement, sur le discours qu’elle avait prononcé. Je lui fis donc un sourire de compréhension, demeurant debout, les mains jointes sur mes cuisses, m’exprimant de manière polie, mais franche.

    « Votre discours témoignait de votre jeunesse et de votre empressement à effectuer des changements pour le village de la feuille. De plus, certaine de vos paroles inquiètent tout particulièrement la population. Konoha est un environnement plus familial que beaucoup d’autres villages. Alors que leur Kage précédent vient de disparaître mystérieusement, ils ne veulent pas troquer leur vie prospère contre une vie de conflits. Une allusion à la destruction n’était donc pas seulement maladroite, il s’agit d’un signe alarmant pour les villageois qui ne demandent qu’à vivre en paix. Avez-vous d’autres questions concernant Konoha avant que nous ne passions à l’examen des Chuunins, Hokage-sama? »

    J’attendis donc de plus amples indications de la part de la nouvelle Hokage. Il était de mon devoir de l’aider du mieux que je le pouvais pour lui permettre de se faire à ses nouvelles fonctions et, surtout, de gagner la confiance des villageois pour calmer la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Animation d'une journée banale [Yui]   Mer 5 Déc - 11:48

    Yui, héritière du clan Yamanaka, elle était pour m’aider à atteindre la tache qui m’incombe aujourd’hui, rassembler le village, nous tourner vers une paix durable, nous ne pouvons pas non plus rester inerte, le monde ninja n’est rien de plus qu’un vaste monde en conflit, on ne doit pas l’oublier ça ! La jeune femme est une habituer du village, il va de soit que je ne peux pas me permettre d’ignorer ce qu’elle va être en mesure de dire ou de faire, je dois prendre des notes et bien faire attention à tout cela, il en va de mon bon travail à Konoha après tout. Apparemment mon discours n’était pas le plus approprié pour le village de Konoha qui prône la paix, mais cette paix n’a aucun sens si vous n’êtes pas prêt à faire des concessions. Pour obtenir la paix il faut parfois se battre, on est même amené à tuer pour cette paix car quelqu’un qui trouble l’ordre de notre monde mérite une morte net et sans bavure, mais pourquoi ne pas prendre cela en compte au final ? Vivre en paix, à croire que ce n’est pas ce que je souhaite, qu’elle idée bien néfaste que l’on se fait de moi finalement.

    Akemi - « Je ne peux pas permettre de telle bêtise, vous n’êtes pas dupe et ça je le sais. La paix n’est qu’éphémère et un jour quelqu’un arrivera à nos portes et nous déclarera une guerre imminente, vous pensez réellement que fuir le combat nous mènera à la paix ? Ce n’est que reculer pour mieux sauter. Cette guerre n’est qu’un rêve, une idée que l’on se permet de prendre, mais au fond, ce rêve est réalisable si on y met du siens, encore faut-il vraiment le vouloir. Je me battrais pour cette paix quitte à le faire seule, mais je ne laisserais personne marcher sur ce village ! Si l’obtention de la paix doit être obtenu en déversant le sang d’un quelconque assaillant alors je le ferais, je n’ai pas vraiment d’autre choix ! »

    Je déposais tranquillement ma tête dans mes mains, finalement, la tache ne sera pas ardue, mais bien pire encore. Faire naitre la paix dans un village de lâche, comment suis-je censé réussir moi au final ? Qu’elles sont réellement mes chances de l’emporter ? Ai-je finalement la moindre chance de parvenir à créer ce monde parfait ? La violence entraine la violence, la haine entraine la haine, mais la fuite entraine la mort, comment pourrais-je le permettre ? En servant de simple tribu ? En donnant ma vie pour la protection d’un village ? Une fois prise, qu’est-ce-qui pourra bien m’indiquer qu’ils laisseront le village en paix ? Rien malheureusement ! J’essayais de tourner le problème dans tout les sens, mais rien, je ne trouvais pas la moindre solution. Cette jeune femme était sans doute plus écouté que moi à Konoha, c’est quelqu’un comme ça qu’il faudrait que je parvienne à prendre sous mon aile, il faut absolument que j’arrive à m’attribuer ses talents de médiatrice, si je m’approprie sa confiance, peut-être que j’obtiendrais celle des villageois bien plus vite encore, mais je ne peux pas me permettre de jouer de la sorte, je ne volerais pas cette partie si importante nommé sentiment, si elle veux m’accorder sa confiance, il faudra qu’elle me l’a donne d’elle-même ! Puis une main se déposa sur mon épaule gauche, je levais légèrement la tête et pris un petit sourire quand les mots sortir.

    Yuuki – « Racontez-nous plutôt votre vision d’Ame et de l’examen, ce sera bien plus simple à gérer pour tout le monde ! »

    Je tournais la tête, posant mon regard sur Yuuki, toujours aussi sereine, j’ai vraiment du boulot à faire moi pour devenir aussi forte qu’elle. Je regardais à nouveau la blondinette et attendis son rapport, je suis Hokage bon sang, je dois m’en montrer digne !
Revenir en haut Aller en bas
Megumi

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 754
Date d'inscription : 16/03/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
70/70  (70/70)
Réputation: 0
Ryos: 100

MessageSujet: Re: Animation d'une journée banale [Yui]   Mer 5 Déc - 17:49

    À sa réponse, je compris que je n’avais pas été assez claire dans mes explications. Néanmoins, j’attendis respectueusement qu’elle eut terminé ses réflexions à voix haute sur le fait qu’il ne fallait pas non plus vivre dans une chimère à s’imaginer que la guerre et le combat n’étaient pas nécessaires. Et bien sûr elle avait parfaitement raison sur ce point, elle n’avait toutefois pas compris où je voulais en venir. Ainsi, dès quelle eu terminé, avant que sa sœur ne puisse enchaîner, je rectifiais le tir en allant droit au but. C’est comme ça que cette femme fonctionnait et c’était donc comme ça que je communiquerais avec elle.

    « Sauf votre respect, vous ne m’avez pas bien comprise Hokage-sama. Oui, Konoha est un village ninja, mais vous feriez grave erreur de croire que nous n’avons que ça. Nos ninjas connaissent le vrai monde et ils n’hésiteront pas à se battre pour ce qu’ils aiment, soit ce village. Mais, dans ce village, nous avons un très grand nombre de civils, la plupart venus ici pour le commerce, pour protéger leur petite entreprise et leur famille. Nous sommes le plus grand centre commercial du pays du feu, ça fait partie de nos forces. Mais si vous dites à une bande de marchands que leur petit havre de paix met la destruction à son ordre du jour, ils n’auront plus confiance, ne se sentiront plus en sécurité, et ils iront se cacher bien loin pour ressortir quand la fin des hostilités sera arrivée, offrant leur service au plus fort. Ce faisant, même le prix d’un simple kunai deviendra exorbitant et ce serait bien assez pour nous faire perdre une éventuelle guerre. Vous devez rassurer les civils, leur faire comprendre que rien ne leur arrivera et qu’ils peuvent vous faire confiance et continuer à commercer ici pour renforcer le village. Parlez leur comme à des enfants et prônez ouvertement l’entraide face à l’adversité et la fraternité à toutes épreuves, ces valeurs vous feront aimer du public plus que votre attitude franche et directe. Chaque villageois doit devenir un membre de votre famille proche dans votre cœur. J’espère avoir été plus claire, Hokage-sama. »

    Encore une fois, j’attendis. Je voulais être certaine qu’elle ait bel et bien compris ce que je voulais dire avant de passer au prochain point de notre rencontre. Le village était pour moi la priorité absolue, bien plus que cet examen et je comptais bien faire tout ce que je pouvais pour aiguiller cette femme qui, déjà, me semblait des plus passionnés. Avec les bons conseils, elle pourrait sans doute faire avancer grandement le village. Grand-père serait heureux de l’apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Animation d'une journée banale [Yui]   Mer 5 Déc - 19:50

    Quoi que je dise ou que je face, cette Yui semblait toujours avec les mots à placés, qui est-elle ? Une sorte d’émissaire de Konoha ? Quelqu’un qui connais tout de tout le monde ? Je n’avais encore jamais vu cela, quelqu’un qui connais les rêve et désirs des habitants sur le bout des doigts, décidemment cette visite est rassurante. J’ôtais ma tête de mes mains et l’écoutais attentivement cette fois encore, j’allais apprendre bien des choses encore, cela est sur. Je l’écoutais donc bien attentivement, ainsi donc elle parle avant tout des villageois, les ninjas ok mais les villageois ont l’air plus important encore à ses yeux. Certes, je comprends parfaitement son point de vue après ses arguments, mais faire des efforts dans ce sens là semble délicats à faire.

    Akemi – « Pour résumé la situation, vous me conseiller de mentir à la population ? Leurs prétendre que tout va bien qu’il n’y a pas de danger même si cela est faux ? Mentir pour conserver ses ressources, voilà quelque chose de malsain, mais si vous m’assurer que cela marche comme ça, je ferais donc avec, je vais travailler dans ce sens là. Envoyé les ninjas en défense mais ne pas prévenir les villageois, j’en prends note, mentir, voilà donc le maitre mot. »

    Devant moi se tenaient Yui et le chûnin, derrière moi Yuuki, quatre personnes dans un bureau deux en train de discuter, une pour aider l’autre à aller mieux, et non, ce n’est pas le kage qui mène la danse, étrange situation tout de même, on dirait qu’il va falloir que je m’adapte. Cette femme, je la veux à mes côtés, je vais devoir passer en phase de test accélérer avec elle on dirait bien, je la veux pour m’épauler, pour m’accompagner, elle et personne d’autre. Yuuki m’est très utile dans tout ce qui concerne les ninjas c’est vrai, mais cette Yui est là depuis bien plus longtemps que nous, elle connait se village comme sa poche, c’est elle qu’il me faut ! Attends un peu, avant je dois en apprendre plus sur elle et ses compétences, Akeno me l’aurait dit. Ne te hâte pas kem, il faut prendre son temps, trouver se qui convient et ce qui déconne, il faut que l’on jauge tout, une fois que tu seras sure alors là tu pourras prendre ta décision, mais pas avant, ne fait pas d’erreur que tu pourrais ensuite regretter !
Revenir en haut Aller en bas
Megumi

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 754
Date d'inscription : 16/03/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
70/70  (70/70)
Réputation: 0
Ryos: 100

MessageSujet: Re: Animation d'une journée banale [Yui]   Mer 5 Déc - 20:53

    Elle résuma mes paroles à une invitation à mentir à la population pour conserver nos ressources. Oui, en quelques sortes, si c’était comme ça qu’elle voulait le voir. Toutefois, à sa façon de le dire, elle semblait ne pas apprécier l’idée, comme si elle avait l’impression que ce serait une trahison vis-à-vis de sa population. C’était une autre qualité tout à fait honorable, mais elle devrait apprendre que toute vérité n’est pas bonne à dire, encore moins à une foule. Elle semblait attendre la suite, je tentai donc de lui expliquer l’importance du mensonge de la manière la plus sincère possible.

    « Récemment, moi et mes coéquipiers sommes partis en mission dans le pays du feu pour tenter de retrouver la fille du Daimyo du feu. Sur le chemin, nous nous sommes fait prendre en embuscade et l’un des mes coéquipiers à été blessé gravement. J’ai envoyé mon autre camarade chercher de l’aide et j’ai appliqué un chandail roulé en boule et humidifié sur sa plaie. Je lui ai tenu la main pendant ce qui m’a semblé une éternité à lui dire que tout irait bien, qu’il n’avait pas à s’en faire et que nous allions tous revenir ensemble. Qu’on ne le laisserait pas tomber car il était un membre de notre équipe, notre ami, un membre de notre famille. Je lui ai répété que tout irait bien, sans arrêt. Mais nous étions au beau milieu de nulle part, à des heures de marche de Konoha, vulnérables, blessés et souffrant alors que l’aide ne venait pas. Je lui ai menti, durant des heures. Et il a tenu bon, il a cru à mon mensonge. Et aujourd’hui nous sommes tous vivants et nous allons bien. Le mensonge pour intérêt personnel est mal et à condamner. Je vous parle ici d’une autre sorte de mensonge qui est nécessaire en politique. Gardez la vérité pour vos confidents et vos ninjas les plus loyaux. Et le mensonge ne suffit pas, il faut également faire tous les efforts possibles pour les protéger, pour que vos paroles deviennent cette réalité, peu importe ce que cela implique. Les civils n’ont pas besoin de tout savoir, seulement qu’ils peuvent compter sur vous. »

    Sauf si elle avait d’autres questions, nous allions sans doute bientôt passer à la question de l’examen Chuunin qui, je devais le dire, ne me faisait pas envie. Je ne m’étais quand même pas rendue très loin et après toutes ces belles paroles, je me sentais mal de devoir expliquer à Hokage-sama comment j’avais été battue, simplement incapable de suivre la cadence. C’était le genre de chose qui me faisait honte et, pour tout dire, je préférais encore lui parler du village des heures durant. Ça au moins ce serait facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Animation d'une journée banale [Yui]   Jeu 6 Déc - 15:05

    Mentir à une personne pourrait passer, mais à toute une population, tout ça pour se les mettre dans la poche, c’est donc ça la politique ? Mentir pour mieux régner ? Dans le fond, je dois l’admettre, l’idée ne me plait mais alors pas du tout, mais pour m’aider un peu plus à comprendre la situation je présume, Yui se mit à me raconter l’une de ses dernières missions, accompli sous les ordres du premier du nom. Apparemment elle avait une équipe et devait escorter la fille du Damyo ? Hum, un peu poussé pour de simple genin, une princesse est une cible parfaite pour des malfrats, ça je le sais que trop bien, le Hokage aurait dû les accompagner au moins, trop de responsabilités entraine rapidement un accident, erreur. M’enfin, je ne suis pas là pour juger le travail de mon prédécesseur, je dois m’en inspirer et corriger ce qui me semble mauvais et garder ce qui parait bon. L’un des leurs se fit blessé lors de l’attaque des mercenaire, elle serait resté avec lui en lui promettant que tout irait bien dans le seul but qu’il s’accroche ? Qu’elle curieuse idée tout de même. Enfin, dans le fond je vois parfaitement ce qu’elle veut dire. En simple nous sommes un village bisounours et hop les ninjas go à la guerre. Certes l’image est très grossie, je ne le pense pas, mais dans le fond ça résumais approximativement, de très loin, ce qu’elle venait de dire. Un petit sourire se fit visible sur mon visage.

    Akemi - « Je comprend mieux ce que vous voulez dire, je vous en remercie ! »

    Obtenir les conseils d’une habitué de ce village est bon pour moi, cela m’aidera à éviter de commettre à nouveau ce genre d’erreur et bien entendu de faire que tout ce passe pour le mieux, que se soit pour moi ou pour les habitants de Konoha, finalement, ce n’est pas si dur à comprendre la politique, mais l’appliquer est tout autre, je vais devoir suivre le système Uchiha pour ne pas avoir trop de soucis, ce sera le mieux à faire je pense, au moins tout le monde s’y retrouvera. Bon, je pense que l’on va pouvoir passer à la seconde partie du programme, la partit examen d’Ame, je veux tout savoir, de ses impressions à son ressentis, ses affrontements, ses forces et faiblesses, ses adversaires et j’en passe... Je veux tout connaitre, et j’essaierais d’en faire de même avec les autres, cela m’aidera moi et me donnera un petit avantage sur les autres villages rivaux, je compte sur eux ! Yuuki posa sa main sur mon épaule gauche, elle aussi semblait vouloir savoir ?

    Yuuki - « Akemi...»

    Akemi - « Hum, oui... Parlez nous de l'examen s'il vous plait, qu'en avez vous pensé sur un plan personnel ? Comment ça c'est passer pour vous ?»
Revenir en haut Aller en bas
Megumi

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 754
Date d'inscription : 16/03/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
70/70  (70/70)
Réputation: 0
Ryos: 100

MessageSujet: Re: Animation d'une journée banale [Yui]   Jeu 6 Déc - 16:46

    Bon, elle semblait bien avoir compris ce que je voulais dire cette fois. J’ignorais si elle appliquerait comme il faut mes conseils, mais à ce niveau là, ce ne serait plus à moi de la ramener sur le chemin de la volonté du feu, mais bien aux anciens et aux chefs des clans les plus influents qui n’hésiteraient pas une seconde à lui taper sur les doigts. Le rôle de Kage n’est pas quelque chose de facile après tout. Quoi qu’il en soit, elle évoqua ensuite l’examen. Je détournai le regard, légèrement honteuse à l’idée de la suite du programme. Je perdrais sans doute beaucoup de crédibilité à ses yeux et c’était dommage puisqu’au fond, j’étais certaine de ce que j’affirmais pour le village. Nerveuse et le regard fuyant, j’entrepris toutefois de tout lui dire. Elle était ma Kage et je le lui devais.

    « Eh bien, j’ai été un peu déçue que l’évaluation soit seulement basée sur le combat, c’était…désavantageant. Mon premier adversaire était un homme de Kiri no kuni, Aa Yotsuki. Sa vitesse et sa force physique sont démesurés, mais il était d’un âge bien plus avancé que la plupart des participants. Il y a donc sans doute quelque chose qui l’a empêché de monter dans la hiérarchie jusqu’à présent. J’ai combattu du mieux que j’ai pu, mais il a réussi à m’avoir et à me frapper directement dans le foie. Si je ne l’avais pas atteint avec la transposition, le jutsu de mon clan, pour le forcer à abandonner, j’aurais perdu. Malheureusement, j’ai du passer le reste de la journée à l’infirmerie pour me préparer au second tour le lendemain et… »

    Nariamo est venu me voir. Je repensai à lui, à la façon polie dont il s’était adressé à moi. Il était venu me voir pour constater mon état. Il ne voulait pas d’un adversaire déjà blessé, il ne voulait pas empirer mon état. Et pourtant, juste parce qu’il était l’hôte de Kyuubi, il n’avait pas hésité à se qualifier de monstre. De plus, il m’avait même partagé le fait qu’il enviait presque Yusuke. Pour lui, le fait de faire partie du clan Uchiha ressemblait d’avantage à une malédiction qu’autre chose. Et puis, en partant, il m’avait laissé son bandeau ninja de Kiri no kuni. Personne ne faisait ce genre d’oublis, personne. Il reposait maintenant sur ma table de chevet, aux côtés du ruban bleu offert par Zelgadis de nombreuses années plus tôt. Nous nous étions battus moi et Nariamo au second tour et je n’étais pas dupe. Il avait tout fait pour que j’abandonne, allant jusqu’à me laisser le frapper. Et quand je m’étais finalement effondrée, il m’avait rattrapé et m’avait porté lui-même jusqu’à la civière avant de me rassurer. De me dire que j’avais donné beaucoup pour mon village et que je pouvais me reposer maintenant. C’était étrange en y repensant comment je me sentais proche d’un inconnu qui habitait dans un autre village que le mien. Devais-je vraiment confier tout cela à la Kage?

    « Et je me suis retrouvée contre Uchiha Nariamo, jinchuuriki de Kyuubi et ninja de Kiri no kuni. J’ai donné tout ce que j’avais, mais ça n’a pas été suffisant. Je me suis donc retrouvée une fois de plus entre les mains des médecins d’Ame. Je n’ai pas pu assister aux autres matchs, malheureusement. »

    J’avais gardé mon regard fixé au sol tout ce temps, honteuse de ne pas avoir pu représenter le village de la feuille au moins jusqu’en demi-finale. Si seulement j’avais au moins pu finir l’examen en bon état, j’aurais pu confier des dizaines d’informations importantes sur les autres villages. Je ne servais pas à grand-chose tout compte fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Animation d'une journée banale [Yui]   Ven 7 Déc - 15:47

    Tout est bien qui se finit bien au final, j’ai fais une petite gaffe lors de mon dialogue d’intronisation je dois bien le reconnaitre, mais ce genre de chose ne se produiras plus désormais, grâce à l’aide de Yui j’ai pu me mettre sur les bons rails, j’ai maintenant une bonne vue sur ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire, je pense être dans une bonne position cette fois, je pense pouvoir faire les choses bien désormais. Encore faut-il que je le prouve, j’espère que ma façon de gérer Konoha ne sera pas trop différente de celle de mon prédécesseur, il ne faudrait pas que tout le monde s’y perde tout de même. La question de mon dialogue et du village semblait finalement clôturer pour de bon, il nous restait donc à aborder l’autre partie de se dialogue, l’examen Chûnin disputer à Ame. Je n’y étais pas, mais j’ai eu vent des personnes en finale, un par village, Kiri, Konoha et Suna était représenté, pour nous il s’agissait de Minato Namikaze. Mais ce sujet là ne semblait pas rassurer la jeune femme, son regard me fuyait, elle semblait à la fois déçu et honteuse, un tel regard ne peut trahir que cela, je me demande bien ce qu’il a pu se passer là-bas, mais je ne tarderais pas à le savoir désormais, car elle ouvrit délicatement la bouche et la blondinette pris enfin la parole.

    L’examen n’était rien d’autre qu’un simple tournoi ? Combat des récolteurs d’information ou bien même des médecins pourrait s’en sortir ? Ce premier combat livré ne semblait guère à son avantage d’après ses dires. Un homme rapide et à la force démesurée ? Comment elle aurait pu s’en tirer ? J’ai lu sa fiche, ainsi que les annotations, elle ne semble pas être faite pour le combat mais plus pour la récolte d’information justement. Chaque clan de Konoha possède sa force et sa faiblesse, les Yamanaka récoltes les informations, les Aburame traque et chasse discrètement, les Hyuga traque et chasse à courte porté pendant que les Uchiha peuvent faire déjouer les attaques. D’autre clan encore existe, mais à l’heure actuelle se sont surement les plus présent dans nos rues, Nara, Akimichi ou autre Inuzuka restent terrés dans l’ombre, attendant le moment opportun pour frapper, ils n’ont plus vraiment grande importance malheureusement. Forcément dans un combat comme celui-ci, Yui n’avait pas la moindre chance, et pourtant elle dit avoir gagné grâce à la transposition, pur folie ou stratégie payante ? Je ne connais pas les critères de cette technique, mais d’après ce que j’ai pu lire, c’est une des techniques les plus difficiles à placer. Attendons la suite de ses dires avant de juger quoi que soit.

    Son deuxième combat était donc contre un certain Nariamo Uchiha, ninja de Kiri, jinchuriki de Kyuubi ? Le démon renard à 9 queues, un monstre parmi les monstres, à en croire ses dires, elle a finalement passé plus de temps à l’infirmerie que sur le terrain, et bien, elle n’est vraiment pas faite pour le combat elle, c’est sur ça ! Il va falloir que je travail avec elle la dessus, pour son bien. Elle gardait les yeux rivé sur le sol comme ci elle se déplaisait à elle-même, un petit sourire apparut sur mon visage, ce genre de situation est toujours drôle à mes yeux, mais on ne voit pas les choses de la même façon, elle voit ce qu’il y a de mal, moi je vois ce qu’il y a de bien, là est toute la différence.

    Akemi – « Vous avez tout donné je présume ? Vous avez fait votre maximum ? J’ai une question qui me turlupine un peu plus que cela, pourquoi avoir combattu au second tour alors que vous étiez dans un état déplorable ? »
Revenir en haut Aller en bas
Megumi

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 754
Date d'inscription : 16/03/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
70/70  (70/70)
Réputation: 0
Ryos: 100

MessageSujet: Re: Animation d'une journée banale [Yui]   Lun 17 Déc - 16:17

    J’avais donc partagé avec l’Hokage mon humiliation. Ma performance ratée et honteuse pour le village de la feuille alors que mon adversaire n’avait fait qu’une bouchée de moi et que j’avais passé tant de temps alitée que je n’avais même pas pu lui ramener d’informations concernant les ninjas des autres villages. Ratage sur toute la ligne au final. La seule chose que j’avais accompli, c’était d’avoir affronté l’adversité là ou un Uchiha avait simplement baissé les bras. Cela mis appart, j’avais bien hâte d’oublier toute cette histoire. La dame me demanda si j’avais donné mon maximum, si j’avais tout donné. Les mains derrière le dos et le visage solennel, j’acquiesçai car oui, j’avais fait tout ce que je pouvais. J’en étais même à me demander si le rôle de ninja était fait pour moi tant ma performance avait été médiocre alors que j’avais réellement tout donné. Que peut-on faire lorsque le mieux que l’on peut donner n’est pas suffisant?

    Puis, l’Hokage poursuivit en me confiant qu’une question lui tiraillait l’esprit bien plus que les autres. Elle se demandait pourquoi, alors que j’étais dans un état si lamentable, j’avais tenu à combattre au second tour. Je me mordis la lèvre et réfléchis. C’était une bonne question à laquelle je n’avais pas vraiment de réponse. Ça allait de soi pour moi. Sur le coup, je ne m’étais pas réellement interrogée sur le pourquoi du comment, j’avais seulement continué jusqu’au prochain tour. Finalement, lorsqu’eu je cru avoir une réponse satisfaisante, je repris la parole.

    « C’était en partie pour l’honneur du village et pour celui de ma famille. Pour que les autres villages voient et comprennent ce qu’est la volonté du feu qui nous habite, nous, les habitants de Konoha. Pour qu’ils comprennent que nous ne baisserions jamais les bras et qu’il serait vain de nous attaquer nous, des ninjas courageux qui ne cèdent pas devant l’ennemi. Et puis…avoir réussi à vaincre mon premier adversaire, c’était tout bonnement miraculeux. J’ignore si j’aurai une telle chance une seconde fois alors, autant faire de mon mieux pour continuer et impressionner les juges. Je voulais réellement monter en grade et rendre ma famille fière de moi. Et finalement… »

    Je baissai les yeux de nouveau. Peut-être mes joues rougirent-elles, je n’en étais pas certaine et, même si c’était le cas, je n’aurais pas compris pourquoi. Je repensai au regard brulant de Nariamo, au chakra démoniaque de Kyuubi qui intimidait la foule et les réduisait au silence, leur interdisant de s’extasier devant ma souffrance et mon entêtement. Il était venu me voir et j’avais d’une certaine façon compris que je pouvais y aller, que je ne risquais rien. Enfin, j’avais beaucoup souffert on s’entend, mais il avait retenu ses coups, avait simplement attendu que j’abandonne. Il aurait eu les moyens de me faire souffrir bien, bien plus que cela.

    « Nariamo, mon adversaire, est venu me voir à l’infirmerie la veille du second tour, alors que les combats du lendemain avaient-été annoncés. Il savait que je n’étais pas en état et il est venu pour me conseiller d’abandonner car il ne désirait pas frapper une femme, blessée qui plus est. Il a fait preuve de noblesse et je crois bien que ça m’a encouragé à tenter ma chance. Je savais que je ne gagnerais pas, mais j’avais compris qu’il me traiterait avec respect jusqu’à la fin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Animation d'une journée banale [Yui]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Animation d'une journée banale [Yui]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» logiciel animation gif
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Persona 4 The Animation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: Archives :: Le RP :: Konoha :: Bureau du Hokage-