Partagez | .
 

 De l’herbe, des ninjas, du sang... [Partie 3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: De l’herbe, des ninjas, du sang... [Partie 3]   Mer 12 Déc - 12:41

Citation :
De l’herbe, des ninjas, du sang...
Un déserteur de Konoha a récemment été aperçu du côté de Kusa no Kuni, il semblerait qu’il cherche à rassembler un groupe de ninjas afin de prendre la tête du plus grand nombre de village possible. Étant initialement de Konoha, c’est à nous de l’arrêter, il faut faire vite avant que le sang ne commence à couler. Il le faut mort ou vif lui et ses acolytes.
Rang : A
Lieu : Kusa no Kuni
Lignes demandées : 180
Gains : 200 Ryos + 200 XP // 100 Ryos pour le kage

Première partie : http://www.naruto-katana-rpg.com/t7561-de-l-herbe-des-ninjas-du-sang-partie-1#45517
Deuxième partie : http://www.naruto-katana-rpg.com/t7562-de-lherbe-des-ninjas-du-sang-partie-2#45520

    Nous étions donc arrivé sur les terres du pays de l’herbe et nous suivions l’homme qui dit vouloir nous emmener jusqu’au repère de notre cible, nous n’étions pas vraiment sur de ce qu’il avait en tête, nous avions donc bien évidemment pris nos précautions, sait-on jamais ce qui peut arriver. Marchant durant de longue minutes encore, la forêt du pays du feu se faisait de plus en plus lointaine, s’assurer de tuer en un contre un devenait un peu plus délicat encore, nos chance de victoire se trouve finalement amoindris, quelle poisse. Kurotsuchi passa son bras devant moi et me demanda de m’arrêter discrètement, chose que je fis. Quelque chose semblait la déranger, mais quoi ? Je me détendais et me concentrai à mon tour, observant chaque coin et recoin, mais bien évidemment, le plus logique est souvent le plus compliqué à trouver. L’homme que l’on suivait passait son temps à sautiller, on le prenait initialement pour un abruti, mais ce n’est pas pour rien qu’il faisait cela, en effet, devant nos pieds se trouvait un fil ninja, il aurait pu être parfaitement invisible si quelques brins d’herbe ne s’étaient pas retrouvé plier dessous, un détail je l’accorde, mais ce n’est pas pour rien que j’ai décider de prendre la jeune femme avec moi, ce genre de détail ne lui échappe pas, tant qu’elle est là, je n’ai rien à craindre. Je reculais d’un pas et Kuro aussi puis elle lança un shuriken directement sur le fil, une trappe s’ouvrit et en bas de large bambou suffisamment bien tailler pour transpercer n’importe qui, ou même n’importe quoi. Hum, c’est donc comme ça que les choses doivent se passer ? La sauterelle s’arrêta et se tournais délicatement alors que Kuro avait déjà envoyé un Shuriken Fuma. Un sourire sur le visage de notre guide puis une grimace. Le temps de se tourner pour constater notre soit disant chute, le shuriken lui transperça l’épiderme et lui pris sans aucun doute un poumon. Il semblait souffrir et tant mieux, faisant attention aux endroits où nous posions les pieds, nous nous rapprochions de l’homme qui a voulu attentez à notre vie. Je me baissai devant lui et de ma main droite lui saisit le menton pour qu’il me regarde, de ma main gauche j’ôtais ma capuche puis saisit un kunai et le lui passa sous la gorge avec un large sourire significatif.

    « Quand on essaie de tuer le Hokage, le seul châtiment possible est... la mort ! »

    D’un coup net, je lui tranchais la gorge et me relevais, le regardant maintenant se vider de son sang patiemment, la souffrance est tellement belle à voir quand celle-ci est méritée. Ne sachant plus réellement par où commencer nos recherches, je remis ma capuche, et la jeune femme récupéra son shuriken fuma, il est temps pour nous de continuer. Laissant le corps sur place, gisant dans son propre sang, j’irais plus tard m’entretenir avec le seigneur du pays de l’herbe afin de lui faire le point de la situation, ce sera le plus simple à mon avis. Alors que nous marchions tranquillement en direction du village principal de ce petit pays, un campement retint notre attention, il ne semblait pas bien vieux et plutôt bien organisé, cela pourrait paraitre étrange, mais pourtant ici ça semblait être tranquille. Un homme arriva derrière nous et nous bouscula accidentellement, il nous lança un regard noir avant de nous conseillez de partir d’ici car le chef Kishimo ne serait pas ravi de savoir que quelqu’un s’intéresse à son campement. Chef Kishimo ? Trouvé ! La jeune femme ne perdit pas une seconde et utilisa l’étreinte mortel de l’ombre sur l’homme qui venait de nous bousculer, il ne résista pas bien longtemps et tomba comme une pauvre mouche directement au sol, décidemment, les ninjas de ce coin ne sont pas très résistants, je comprends mieux pourquoi le seigneur de Kusa demande notre aide aussi régulièrement. Avançant patiemment, nous prenions la direction du campement, mais nous nous arrêtions en chemin, allongé sur le sol comme pour nous reposer, nous attendions. La nuit tombait, lors qu’il fera très noir nous pourrons y aller.

    Quelques minutes venaient de passé, et le début de nuit laissait maintenant place à une nuit noir, des hommes vivaient ici, dans ces fameuses tentes, je ne pouvais pas leurs laisser plus de temps de vie ! Nous nous relevions et avancions discrètement, il semblerait qu’il n’y ai pas de tour de garde, étrange, sont-ils donc si sur d’eux ? Nous infiltrant dans la première tente, nous égorgions les deux premiers hommes en prenant soin de leurs tenir la bouche fermer pour qu’ils ne puissent pas crier ou même parler. Nous effectuons la même opération sur les quatre tentes suivantes, mais la cinquième fut un poil plus compliqué. Personne ne s’y trouvait, cela était étrange d’ailleurs, mais au moment même où nous nous apprêtions à sortir, chacun de nous pris un poing directement dans le visage, chose qui nous propulsa à terre vers l’arrière. Passant ma main sur ma bouche, j’essuyais le léger filet de sang qui semblait en sortir, il venait de me mettre en rogne l’idiot ! Je me relevais, faisant face à ma, bon sang non, mes cibles ! Ils sont peut-être un peu trop nombreux pour nous là !

    « Tiens donc, mais qui voilà ? Le Hokage en personne, ça pour une surprise ! Que penserais Konoha de voir son Hokage disparaitre si subitement ? Allez les chercher toutes les deux et ramenez les au centre du camp, on va leurs montrer ce qu’il en coute de s’en prendre à nous ! On commencera par l’hokage, Kurotsuchi, le clan Nara, très bon choix d’équipier en tout cas, félicitation pour cela, mais le voyage se termine ici pour vous deux ! »

    Une dizaine d’homme entrèrent dans la tente et nous firent avancer vers la sortie. Une fois dehors, je m’arrêtais vers le déserteur et lui adressais un léger sourire, je m’approchais de lui et lui déposait un léger baiser la joue avant de lui toucher le poignet, en soit on peu trouver cela bizarre, mais tout ce que je fais est censé. Une des hommes me conduisant eu une réaction un peu déplacer du genre hé chef tu as une carte à jouer là ! Le pauvre à pris la rouste du siècle avant d’être tuer par son propre chef, parfait pour moi ça ! On nous attacha directement à un poteau d’exécution et tout le monde était devant nous, prêt à nous tabasser pour en finir une bonne fois pour toute, parfait pour moi ça. Je fermais les yeux et attendait, ils allaient de toute manière commencer par moi donc à quoi bon attendre, ils vont être surpris les salauds ! Leurs "chef" m’ordonna d’ouvrir les yeux, un large sourire sur mon visage, j’ouvris les yeux en même temps que la marque violâtre commençait à apparaitre, il s’approchait ensuite de moi, il s’équipa d’un poing américain, je savais que j’allais prendre un mal de chien sur ce coup, mais lui aussi allait dérouiller. Il me mit un violent coup directement dans l’estomac qui me laissa pousser un petit cri de douleur, un filet de sang s’extirpa de ma bouche et l’homme qui venait de ma taper s’effondra directement au sol. Ma respiration se coupa un instant, j’essayais de reprendre mon souffle correctement, personne ne semblait comprendre ce qu’il se passait d’ailleurs, Kuro elle-même semblait surprise. Un homme énervé arriva et me colla un crochet du droit directement dans la tempe, certes je dérouille, mais Kishimo pris exactement le même coup, le transfert de coups, intéressant n’est-ce-pas ? Un autre arriva et me planta un kunai directement dans la cuisse, je grimaçais de douleur, Kuro leurs suppliait d’arrêter et leurs chef souffrait en même temps que moi, dommage pour vous, si je meurs, il meurt ! Pendant se bordel, mes insectes étaient déjà partis, et ils arrivèrent avec un kunai qu’ils me posèrent dans les mains avant de reprendre place dans mon corps, je sectionnais la corde, puis d’un coup rapide sectionnais aussi celle de kuro, elle avait compris pour le chef.

    Ayant du mal à tenir debout, Kuro se positionna devant moi et traina le chef derrière elle avant d’entamer une série de signe. Un large sable mouvant fit son apparition et chacun des hommes présents ici fut enseveli directement. Terminé, quoi qu’il nous reste un type à terminer. Nous l’attachions à son tour au piquet d’exécution, puis je me relevais, m’appuyant sur l’épaule de Kuro. Je mis mon bras en avant et montrais la marque violâtre à mon poignet à Kishimo avec un large sourire.

    « Cette marque sur mon poignet, je t’ai fait la même au moment même où je t’ai déposé mon baiser sur la joue, une marque de compassion ? Non, je voulais juste te faire regretter d’essayer de t’en prendre à nous. Il semblerait que tes hommes n’étaient pas des plus intelligents mais bon, tu va les rejoindre ! »

    Il semblait vouloir prendre la parole, mais laissant mon bras devant lui, il vu la marque disparaitre, il semblait donc comprendre ce qui allait maintenant se passer. Fermant mon poing, j’enchainais une droite, puis deux, puis trois, et j’en passe. Le nez cassé, l’arcade ouverte, un œil au beurre noir, je lui faisais clairement payer de m’avoir mise dans cet état. Récupérant l’une des corde qui avait servi à m’attacher un peu plus tôt, je lui susurrait un simple adieu à l’oreille puis passait derrière et l’étrangla pour mettre fin à ses jours, s’en est fini ! Nous nous rendrons maintenant à Kusa faire notre rapport au seigneur du pays de l’herbe avant de rentrer à Konoha.


Revenir en haut Aller en bas
 

De l’herbe, des ninjas, du sang... [Partie 3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les étoiles de sang [Partie I: Raaze le bandit] - [Partie II: Soleil Rouge]
» On n’a pas le même sang, ni la même histoire, mais pour moi, tu fais partie de ma famille.
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: Archives :: Le RP :: Les différents pays :: Kusa no Kuni-