Partagez | .
 

 Rencontre autour d'un verre de thé ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mizutirigi Haosha

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
5/5  (5/5)
Réputation: 0
Ryos: 0

MessageSujet: Rencontre autour d'un verre de thé ~   Dim 21 Avr - 13:23

Le monde ne cesse d'évoluer, et jamais il ne semble vouloir suivre le chemin du bon. Là-bas, dans les contrées lointaines, des homme semblent nourrir une haine sans fin, cherchant à abreuver leur désir de pouvoir. Ces gens-là avaient toujours existé, même durant l'époque des grandes puissances du Nord. Mais, ce phénomène semblait croître dans l'ombre, sans aucune possibilité de le surveiller, ni de le contenir. Déjà, on murmurait qu'une grande puissance cherchait à dévorer les villages, les quittant de leur puissance. Ces ninjas-là, si différents, et si puissants, n'avaient jamais été autant en danger que maintenant, le pouvoir des Jinchuriki intéressait. A ce risque, venait s'ajouter un autre, dans la Brume, le régime politique venait encore de marquer un tournant, revenant à un fondamental de la politique Kirienne, une sorte de dictature. De ce village n'arrivaient que des souffles, des paroles de marchands, de ninjas parfois, mais personne ne semblait persuadé de ce qu'il s'y déroulait réellement. Il était indéniable que si l'un des trois maillons de la puissance shinobi venait à se perdre dans une telle politique, la stabilité du monde serait bien vite remise en question. Déjà Kiri avait marqué de son empreinte le monde, par sa démonstration de pouvoir sur le village du Sable, qui avait d'ailleurs mené au pouvoir le jeune Mizutirigi. Il l'assumait, après tout, il était persuadé qu'il fallait savoir chosir le bon moment pour agir. De plus, il ne se considérait pas comme un fardeau pour Suna, ces objectifs étaient nobles, et nourrissaient une volonté de donner à Suna la grandeur qu'elle méritait. Or, les choses sont plus dures qu'elles n'y paraissent, si jeune, l'homme ne pouvait s'empêcher d'avoir des rêves, de nourrir une certaine utopie. Vite, il devrait se raccrocher à la réalité, le monde est tel qu'il est, et il ne semble pas vouloir changer dans le bon sens. L'espoir, l'homme saurait le conserver, et le diffuser à son village, connu et reconnu pour son courage. Parfois, même la plus grande des armures peut se fissurer, et finalement se briser, et avant que cela n'arrive, Haosha devait agir.

Vêtu tel un marcheur des sables, personne ne pouvait le reconnaître. Il n'avait pas usé d'un tel subterfuge de déguisement pour rien, non, s'il avait décidé de se dissimuler ainsi du reste, c'est pour éviter que l'on sache quoi que ce soit de son absence, et qu'il ne soit dérangé par aucune broutille administrative. En quelque sorte, il se protégeait plus de son village que de l'extérieur. Dans une période de crise comme celle-ci, il est clair que les familles ne voulaient pas savoir que leur chef n'était pas en haut de sa tour. Les seules personnes informées étaient les grands généraux, à qui il délégua son pouvoir administratif et à qui il ordonna de disposer une vigilance totale et discrète dans le village de Suna. Durant son voyage, personne ne rentrerait ni ne quitterait Suna sans un contrôle bien plus approfondi, et cela durant des heures très précises. De plus, jamais l'entrée du village ne serait protégée tel qu'elle le serait durant son absence. Ainsi, tout de blanc vêtu, le jeune Kazekage fit les premiers pas dans le désert, emportant quelques affaires, qui pourraient lui être utiles afin de conclure ce périple. Celui-ci dura un jour et une nuit, durant lesquelles il s'octroya une ou deux pauses succinctes, afin de s'abreuver, de se rendre plus présentable. Finalement, ce fut au petit matin qu'il put arriver au devant des grandes portes de Konoha. Là, il ne put que se rendre compte du visage quasi effaré des gardes des portes. Il était clair que peu de personnes de Suna s'amusaient à faire un voyage si long s'ils ne furent pas marchands. Ainsi, alors qu'il arrivait à une vingtaine de mètres des portes, un ninja quelconque vint lui adresser la parole, lui demandant d'un ton presque sévère son identité. Relevant un instant ses yeux et les plongeant dans ceux du jeune garde, il lui expliqua rapidement qui il était, et que les raisons de sa venue resteraient secrètes. Ce même ninja lui demanda de le suivre, avant de l'emmener en face d'un jeune homme qui devait avoir son âge. Ils eurent du mal à obtenir son attention, tant il semblait absorbé dans ses différentes tâches. Après quelques minutes d'attente, le jeune homme, un certain Sora lui porta son attention, et se décida à l'escorter jusqu'au bureau de la Hokage en personne. Pour quelqu'un qui n'aimait pas ce genre de cérémonial, le jeune Kazekage se retrouvait servi..

Cela dura quelques minutes de marche, sans aucun échange entre les deux jeunes hommes, peut être une sorte de respect qui forçait le chef de la garde à rester effacé, à moins que ce soit naturellement dans son caractère. Finalement, ils arrivèrent devant la porte de la Hokage, l'homme toqua, ouvrit la porte puis échangea rapidement une ou deux paroles avec sa chef, avant de laisser passer Haosha. Le jeune Kazekage retira le tissu qu'il s'était enroulé autour du crâne, afin d'éviter que le soleil ne l'emporte. Puis, il passa une main dans ses cheveux, l'air presque gêné de se présenter dans des habits qui ne soient pas plus de circonstance.

"Vous m'excuserez, Godaime Hokage de ma tenue, j'aurais peut être dû prévoir quelque chose de plus, officiel ? Enfin, je crois que vous comprendrez ma venue, le mal ronge les contrées qui entourent nos pays, des murmures naissent de la brume. Ce même village qui a rasé Suna il y a si peu de temps. Je crois qu'il était bien temps que l'on se rencontre.."

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 754
Date d'inscription : 16/03/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
70/70  (70/70)
Réputation: 0
Ryos: 100

MessageSujet: Re: Rencontre autour d'un verre de thé ~   Mar 23 Avr - 6:40

    J’étais assise à mon bureau, de nombreux papiers étaient étendus devant moi et je les scrutais d’un regard attentif, tentant d’en tirer le maximum. Tout d’abord, une carte du monde shinobi où l’on avait noté l’emplacement d’endroits clés. Ensuite, le rapport d’incident de l’attaque des hommes roux ornés de piercing. Les rapports de désertion qui avaient eu lieu dans cette même période. J’avais également tenu à consulter le rapport d’Akemi Aburame au retour de son bref voyage en terres Kirienne qui avait du être raccourci à cause de la désertion d’un dénommé Kabuto. Pour conclure, il y avait le rapport de cette mission de rang C, effectuée par le jeune Inuzuka Sakushin en qui je plaçais déjà toute ma confiance. Il nous avait permis d’apprendre qu’un Anbu était venu à nos portes en quête d’information, spécifiant être mandaté par le Daimyo. Toutefois, après vérification, le respectable homme souffrant d’embonpoint n’avait jamais entendu parler de cette histoire. Et, toujours, il y avait un lien qui pointait directement vers le village de la brume. Si ça c’était un hasard, je ne voulais pas voir ce qu’était un coup monté. Ma sœur était à mes côtés, penchée par-dessus mon épaule. Tous ces événements s’étaient enfilés si vite et je n’y aurais sans doute pas accordé d’attention si ça n’avait été de ces rumeurs.

    Des rumeurs qui nous parvenaient surtout du port. Les marchands n’étaient plus rassurés. Ils avaient l’impression que les voies maritimes n’étaient plus aussi sures et des rumeurs sur un changement politique avait fini par me parvenir. Il en avait fallu du temps, mais aucune vérité ne restait secrète à jamais. Et ce qui me dérangeait le plus dans cette histoire, c’était Hashirama Senju. Il était entré dans la scène politique de façon si rapide et en était ressortit de la même façon. Nous n’avions aucunes informations sur ce qu’il avait entrepris à Kiri et le fait de le savoir partenaire du village de Madara Uchiha, l’homme ayant mené sa patrie en guerre contre le pays du vent, ne m’inspirait rien de bon. Hashirama avait battit ce village! Il était le père de la volonté du feu. Pourquoi n’était-il donc pas un homme intègre comme tous les gens que je côtoyais chaque jour à Konoha? Il y avait quelque chose dans tout ça qui ne collait pas. Un élément me manquait, c’était certain. Hashirama avait-il été contraint à jouer le jeu de Madara? Que prévoyaient-ils? Pouvait-on vraiment faire confiance au Senju lorsque celui-ci avait affirmé à Akemi que le village de la brume n’avait aucun lien avec les hommes aux cheveux orange? Je pensais honnêtement que non. Mais avec tout ce qu’avait du gérer la Yondaime, je comprenais parfaitement qu’elle ait du se satisfaire de cette réponse et rentrer au village. C’était sans doute la meilleure décision possible.

    C’est alors que l’on cogna à ma porte et ma sœur se dirigea vers celle-ci. Je levai tout de même les yeux pour voir le visage de Sora-kun apparaître. Lui et ma sœur échangèrent quelques mots, puis ma sœur revint d’un pas rapide, se préparant à tout enlever de mon bureau. Je saisis sa main, l’arrêtant dans son geste et la forçant à me regarder avant de faire un signe de la tête. Elle comprit et retira sa main, allant simplement se poster près du mur, à la position de repos. Sora-kun laissa notre invité entrer et, selon le protocole, j’imagine qu’il resta à monter la garde de l’autre côté. Je me levai saluai notre invité, vêtu en véritable homme des sables. Le Nidaime Kazekage, Mizutirigi Haosha. Les raisons de son entrée en poste ne m’étaient pas totalement inconnues, aussi étais-je donc méfiante. Il prit la parole le premier, retirant le tissu et passant sa main dans ses cheveux. Déjà, il me donnait l’impression d’un homme plutôt simple, comme moi. C’était déjà ça. Il s’excusa donc pour sa tenue et mentionna qu’il aurait du préparer quelque chose de plus officiel. Pour ma part, je préférais encore cette visite que de m’imaginer tout un cortège de Suna débarquant dans mes rues. Il lui dit que je comprenais sans doute les raisons de sa venue, étant donné les rumeurs qui se levaient de la brume. J’acquiesçai, le laissant poursuivre. Il parla de l’attaque de Kiri sur le village du sable et conclut en mentionnant que nous aurions du nous rencontrer auparavant déjà. En effet, ce n’était pas faux. Je pris un air confiant et lui répondis donc.

    - En effet, cette rencontre a beaucoup trop tardée. J’ai également entendu beaucoup de choses et certains événements me portent à être méfiante à l’égard des hommes du pays de l’Eau. J’ai également eu ouï dire des circonstances de votre accession au poste de Nidaime Kazekage. Je ne le demanderai donc qu’une seule fois. Êtes-vous un homme des sables, ou un homme du brouillard?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizutirigi Haosha

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
5/5  (5/5)
Réputation: 0
Ryos: 0

MessageSujet: Re: Rencontre autour d'un verre de thé ~   Mar 23 Avr - 19:00

Il était peut être temps, temps que ce monde change enfin, que l'équilibre naturel prenne le dessus. Petit, chacun nourrit l'espoir que le monde sera beau plus tard, que le sang ne coulera plus. Mais, l'homme est naturellement vil, il ne veut rien entendre, il ne veut que vivre pour lui, et dans ses propres codes. Peut être qu'il était impossible de faire marche arrière, peut être que cette utopie était bien trop lointaine pour qu'un jour des hommes osent essayer de l'atteindre. Si des hommes y croyaient, si certains incarnaient cette envie folle, ne serait-il pas enfin possible de mettre une claque à la nature, de faire autre chose de ce monde ? Un rêve si ambitieux, mais si nécessaire dans l'esprit du gamin qu'était le Nidaime. S'il avait marché durant tout ce temps pour arriver dans l'imposant bureau dans lequel il se trouvait, c'était clairement parce qu'une part de lui y croyait encore, avait la foi en l'homme. Si quelques mortels sont capables de détruire un monde, pourquoi d'autres ne pourraient pas réussir à le protéger ? Non, il ne voulait pas devenir l'image de ce monde utopique, mais juste diffuser son espoir, ses rêves, son idéal. De ce rendez-vous, le jeune homme espérait tout ce qu'il pouvait, il y voyait la possibilité de rejoindre quelqu'un qui partagerait ses idées, et qui formerait un bloc face à la rude réalité de la Brume. Si son voyage n'avait mené à rien, alors il retournerait chez lui, tâchant de ne pas dévoiler la noirceur des événements qui se succéderaient bien rapidement. Droit sur ses jambes, l'air presque un peu trop ambitieux, l'homme du Sable fixa son homologue, la Godaime Hokage. Trois personnes déjà, avant elle avaient pris le pouvoir. Le village de la feuille et de la brume semblaient ne plus connaître la stabilité qu'ils possédaient auparavant. Tandis qu'il portait sa réflexion sur ce point, il se remémora les vieilles légendes du village de la feuille, de sa fondation par Hashira Senju et Uchiha Madara, deux noms tout aussi importants dans l'histoire de la Brume, deux Mizukage.. Mais, sa réflexion fut bien trop vite écartée par les paroles de la Godaime, auxquelles le jeune homme ne put s'empêcher de sourire un instant, retrouvant son sérieux dans celui d'après.

- En effet, cette rencontre a beaucoup trop tardé. J’ai également entendu beaucoup de choses et certains événements me portent à être méfiante à l’égard des hommes du pays de l’Eau. J’ai également eu ouï dire des circonstances de votre accession au poste de Nidaime Kazekage. Je ne le demanderai donc qu’une seule fois. Êtes-vous un homme des sables, ou un homme du brouillard?


Intéressant, on pouvait lire dans ses paroles une certaine méfiance, et une certaine force de caractère. Après tout, Haosha ne s'attendait pas à moins que cela, il aurait été, a contrario, déçu de voir une Hokage qui ne fasse pas preuve d'un caractère apparent, il fallait être un roc pour atteindre le plus haut poste de la hiérarchie shinobi. Il était clair que la position de l'homme des sables pouvait faire émerger un doute dans l'esprit de quiconque, lui, ancien ninja de la Brume avait profité de l'attaque du village du Sable pour arriver sur le trône de celui-ci, sans aucune opposition. Au moins, la Godaime était tout aussi méfiante de l'Eau, il était au moins point qu'il n'aurait pas besoin d'argumenter. Un sourire aux coins des lèvres, le Kazekage plongea ses yeux dans ceux de Rukia.

"Je pensais que mon accoutrement était assez, comment dire, significatif de mon village. Je suis né dans le sable, et j'ai toujours été l'un de ses ninjas, mon passage par la Brume serait peut-être un peu long à expliquer au vu du peu de temps que nous avons, chère Hokage. Et puis, je n'aurais surement pas eu l'idée de venir vous voir si peu accompagné si mes raisons n'étaient pas des plus nobles. Je ne me sous-estimerais pas en disant que si c'était le cas, ma vie ne serait plus bien longue. Une question taraude tout de même mon esprit, j'ai cru entendre que l'ancien Mizukage était un certain Senju, Hashirama Senju, connu comme le Shodaime Hokage. Vous ne serez pas étonnée de comprendre ma surprise de voir s'être suivi de peu les deux pères fondateurs de Konoha, Hashirama et Madara. Quelles sont les relations de Kiri avec Konoha ? Car, j'aurais bien peur de devoir partir si vous étiez amie avec notre ennemi."

Quittant son sérieux, il laissa un sourire dessiner une légère courbe sur son visage. L'homme savait que ce rendez-vous pouvait changer la face du monde, ou du moins l'empêcher de quitter sa bonne voie. Et puis, ce n'était pas réellement dans son caractère de se montrer un peu trop austère.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 754
Date d'inscription : 16/03/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
70/70  (70/70)
Réputation: 0
Ryos: 100

MessageSujet: Re: Rencontre autour d'un verre de thé ~   Mar 23 Avr - 20:10

    Il souriait, et beaucoup. Un sourire que je ne savais pas trop comment interpréter. Pouvais-je faire confiance à cet homme? Lui révéler les différents événements qui me poussaient à guetter la suite des actions du village de la brume ne serait pas à mon avantage. Le fait que ces événements se soient produits témoignait de la faiblesse actuelle du village qui avait toujours du mal à retrouver une véritable stabilité. Et ces désertions avaient eu lieu, plusieurs même. Il devait y avoir forcément quelque chose qui ne collait pas quelque part et de révéler tout cela au Kage d’un autre village, pour moi, n’était même pas envisageable. Pas tant que je n’étais pas certaine de pouvoir le compter comme un allié en tout cas. La protection du village, la protection de ma famille, passait avant tout le reste et rien ne me prouvait qu’il adhérait, ni même respectait, les principes de la volonté du feu. Je devais jouer finement, pour le bien de mon village. Pour que la paix soit préservée le plus longtemps possible et que les villageois puissent enfin retrouver une bonne qualité de vie. En même temps, Suna no kuni avait du essuyer une attaque de la part du pays de l’eau, et pas n’importe laquelle. Si cet homme avait été nommé par les forces Kirienne et que pourtant, il était encore en poste après le retrait des troupes, alors le peuple devait l’aimer suffisamment pour ne pas se rebeller. Et le fait qu’il proclame ouvertement ennemi du pays de l’eau venait ajouter à la liste de choses qui le classaient comme un allié potentiel. Il plongea son regard dans le mien et je le soutins, écoutant ce qu’il avait à me dire. Il m’expliqua être en fait né dans le village du sable, mais que son passage à la brume serait trop long à expliquer. Peut-être, mais en attendant rien ne me disait qu’il ne repasserait pas éventuellement de l’autre côté. Il poursuivit en assurant que ses ambitions étaient nobles, autrement il ne serait pas venu seul. Oui, ou peut-être était-ce un autre stratagème pour gagner ma confiance plus aisément. « Voyez, je ne représente aucune menace et vous pourriez me régler mon compte vite fait, alors pourquoi vous sentir menacée, coopérez donc », c’est comme ça que ses paroles sonnèrent à mon oreille. Son prochain point rejoint toutefois mes propres interrogations alors qu’il parla d’Hashirama Senju. Il me rappela, comme si j’en avais besoin, qu’il avait également passé quelques temps à la chefferie du village de l’eau avant de me demander qu’elles étaient réellement les relations entre Konoha et Kiri. Il conclu en disant qu’il devrait sans doute partir si j’étais l’amie de notre ennemi. Cette fois, c’est moi qui décochai un sourire. Il parlait de façon à me donner envie de le retenir, ce que je ne ferais pas. Un pas dans ce sens serait lui donner le pouvoir. Toutefois, il était impératif de dissocier Hashirama de Konoha, les actes récents du Shodaime étant inconnus du village de la feuille après tout.

    - Je n’ai moi-même jamais rencontré Senju-sama. Mais s’il y une chose que je sais de cet homme, c’est qu’il est le père de la volonté du feu. Cette volonté qui brûle en chacun de nous et qui nous pousse à nous dépasser, main dans la main, pour créer un monde meilleur. Chaque habitant de ce village est un membre de ma famille et il en allait de même pour le Shodaime, j’en suis convaincue. Pour moi, il est impossible qu’il cautionne de son plein gré les agissements d’Uchiha Madara, surtout si l’on tient compte de ce qu’à subit votre patrie. C’est inacceptable. Pour moi, il est clair que la figure politique qu’est Senju-sama a été utilisée dans cette histoire pour endormir notre vigilance. Et les rumeurs sont…préoccupantes. Certains événements ont également eu lieu au village, ce qui me porte à être plus méfiante que jamais envers le pays de la brume. Je ne crois pas que nous puissions laisser la situation se développer encore bien longtemps sans que nous n’y portions attention. Mais j’imagine que c’est pour ça que vous êtes ici, non? Alors, qu’êtes-vous venu me proposer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizutirigi Haosha

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 1328
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
5/5  (5/5)
Réputation: 0
Ryos: 0

MessageSujet: Re: Rencontre autour d'un verre de thé ~   Ven 26 Avr - 19:59

Le soleil commençait à nourrir la pièce de rayons de plus en plus intenses, découpés par les fenêtres du grand bureau. Mais, ce soleil là n'était pas celui du sable, il était plus doux, moins agressif. D'où il venait, le soleil rendrait déjà l'atmosphère suffocante. Ici, il y faisait plus doux, et cela n'avait rien de désagréable, juste, d'une certaine manière, plus étrange. A vrai dire, intérieurement, Haosha était tel un enfant, il cherchait à découvrir tous les recoins de la pièce, toutes les petites spécificités de ce village, sans pour autant quitter l'attention qu'il avait sur la jeune Hokage. Au jugé, il lui parut qu'elle devait avoir sensiblement le même âge que lui, voir un peu plus. Son visage semblait marqué par une sorte de dilemme, pensait-elle réellement que le Kazekage était un ennemi ? Après tout, le chef du sable aurait surement eu la même réaction si la situation avait été inversée. Il fallait dire que l'homme des sables n'avait pas un comportement traditionnel de Kazekage, au lieu de montrer un sérieux de circonstance, il ne cessait d'arborer quelques sourires ci et là, dévoilant une certaine impertinence. La capacité qu'avait la Godaime à rester strictement sérieuse l'impressionna, le seul acte de rester trop sérieux quelques minutes était un supplice pour le jeune chef de Suna. Enfin, la situation le tiraillait tout de même, l'empêchant de découvrir des sourires trop larges, mais plutôt quelques esquisses de sourires. L'ambiance lui paraissait si lourde.. Le contexte était grave, après tout. Peut être que le choix de ces deux chefs entraînerait le monde dans un nouveau conflit, ou l'enliserait un peu plus dans sa déchéance. Les yeux d'Haosha, suspendus aux lèvres de la Godaime n'attendaient que des réponses, même si elles furent incomplètes, qu'ils puissent penser à un futur viable, pour eux, et pour leur peuples respectifs. La vie de ce monde passerait par une entente entre les deux villages, pour reformer la stabilité d'antan. Quand il repensait à l'époque des grands maîtres du Nord, Kumo et Iwa, le jeune shinobi ne pouvait que se dire qu'il enviait la stabilité qu'il y avait régné durant tant d'années. Lorsque le Mizutirigi eut fini de parler, la Hokage ne manqua pas de réagir rapidement.

- Je n’ai moi-même jamais rencontré Senju-sama. Mais s’il y une chose que je sais de cet homme, c’est qu’il est le père de la volonté du feu. Cette volonté qui brûle en chacun de nous et qui nous pousse à nous dépasser, main dans la main, pour créer un monde meilleur. Chaque habitant de ce village est un membre de ma famille et il en allait de même pour le Shodaime, j’en suis convaincue. Pour moi, il est impossible qu’il cautionne de son plein gré les agissements d’Uchiha Madara, surtout si l’on tient compte de ce qu’à subit votre patrie. C’est inacceptable. Pour moi, il est clair que la figure politique qu’est Senju-sama a été utilisée dans cette histoire pour endormir notre vigilance.

Intéressant. Toute forme d'impertinence quitta le village de l'homme du sable, il venait de rencontrer la plus haute forme de sérieux, et il ne pouvait plus se permettre un quelconque sourire. Hashirama Senju fut un grand homme, toutes les légendes s'accordent pour le dire, ayant fondé le village de Konoha, la période de sa vie en tant que Mizukage restera surement la plus mystérieuse qui ait pu exister. La théorie du complot.. Cette théorie était viable après tout, utiliser le mythe du maître Senju donnait une certaine grandeur supplémentaire au village de la Brume. Malgré les hypothèses de Rukia, le Maître du Sable resta sceptique, certes, il était clair que l'image de l'homme avait dû être utilisée à des fins politiques, au sens le plus large du terme, mais, comment un homme de cette grandeur avait-il bien pu disparaître autant de temps, et revenir dans le village du règne du grand Madara ? Si il avait toujours été l'homme simple et confédérateur qu'il avait été à Konoha, le seul fait qu'il puisse être apparu à Kiri restait un mystère, à moins que cet homme fut strictement manipulé.

- Et les rumeurs sont…préoccupantes. Certains événements ont également eu lieu au village, ce qui me porte à être plus méfiante que jamais envers le pays de la brume. Je ne crois pas que nous puissions laisser la situation se développer encore bien longtemps sans que nous n’y portions attention. Mais j’imagine que c’est pour ça que vous êtes ici, non? Alors, qu’êtes-vous venu me proposer?

Alors, Konoha aussi aurait eu des antécédents avec la Brume ? Les futures propositions du Kazekage auraient surement l'accueil escompté. Si la Godaime était si méfiante du village de la brume, elle ne pourrait que croire à l'honnêteté de la démarche du chef de Suna. Doucement, et d'une voix claire, presque douce, l'homme se lança dans ses propositions :

"Je ne vais pas y aller par quatre chemins, chère collègue, il est nécessaire que nos deux villages fassent bloc face à la menace de la Brume. Dans le cas où Kiri se positionnerait comme ennemi de la stabilité de ce monde, nous devrions nous allier. Mais, peut être serait-il intéressant que nous allions par nous-même nous rendre compte de la situation, une rencontre improvisée avec le Mizukage se révélerait bien plus efficace."


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rencontre autour d'un verre de thé ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre autour d'un verre de thé ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Autour d'un verre
» Discussion nocturne autour d'un verre: PV Blodwen C. Kelly
» DECLAN&JENNIFER- "Parlons autour d'un verre"
» Discussion autour d'un verre et plus... [PV: Eldaln Silhae; Kamitate Renzan]
» Discussion autour d'un verre ? [Pv Shinji']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: Archives :: Le RP :: Konoha :: Bureau du Hokage-