Partagez | .
 

 Un jour à la montagne, mais oui, mais oui, mais oui, un jour à la montagne j'ai magnétiser un peu tout.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Youshi Shinzaburo

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 28

MessageSujet: Un jour à la montagne, mais oui, mais oui, mais oui, un jour à la montagne j'ai magnétiser un peu tout.   Sam 27 Avr - 23:22

    La scène qui va suivre risque de vous paraitre pour le moins étrange, je sais très bien que vous vous attendez à voir Ryo dans son rôle de méchant, d’assassin et j’en passe, mais dans cette scène précise, le héros de notre histoire n’a que sept ans, ce qui signifie donc qu’il n’a pas encore développer cette haine intense contre la race humaine, ne vous attendez donc pas à des miracles de sa part, vous n’en aurez clairement pas. En tout les cas, j’espère que la scène qui va suivre vous enchantera et vous permettra de voir un peu qui était Ryoichi par le passé, ne jamais oublier d’où l’on vient pour savoir où l’on va, c’est une règle d’or après tout n’est-ce pas ? Enfin tout ça pour dire que vous allez surement être surpris par ce que vous risquez de voir aujourd’hui.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Pays de l’ours, au sein même de son village ninja, Hoshi, connu comme étant avant tout le village de l’étoile. Le point de ralliement des paons comme certains ont tendances à le dire. J’étais devenu un Genin il y a très peu de temps en arrière je le reconnais, mais en rien cela n’enlevais des choses à mon talent comme me le dit si souvent mon père. Il parait que je suis apte à devenir un ninja bien meilleur que lui si je m’efforce à suivre le chemin que j’ai tracé pour y parvenir. On aurait très bien pu rejoindre Suna c’est vrai, mais est-ce réellement un endroit où nous vivrons convenablement dans le fond ? Mère vient de là-bas et pourtant elle l’a quitté, pourquoi ? Une raison que j’ignore complètement, mais peu importe dans le fond, je dois avant tout penser au moment présent. Alors que je venais tout juste d’être nommé genin d’Hoshi comme Hisa et bien d’autres élèves de l’académie, un grand rendez-vous avait lieu, celui pour les équipes ninjas. Quatre équipes venaient d’être nommées d’ailleurs jusqu’à ce que vienne mon nom. Je me rappellerais longuement cette phrase alors prononcé par notre Isuno-sensei, lui qui nous avait tout appris durant l’académie.

    « Équipe E avec le jônin expert Hisachi Ubino. Akino Morino, Hisa Kimura et Ryoichi Onô. Puisses la bonne fortune vous accompagner. »

    Assès étrange je l’admet cette fin de phrase, mais pour moi cela n’avait aucune importance, je suis dans l’équipe d’Hisa et rien que cela me permettait d’avoir le sourire aux lèvres. Après tout, elle est mon amie, la seule. Alors que nous sortions tranquillement de l’académie, Hisachi-sensei, le meilleur ninja du village nous attendais déjà dehors et nous regardais du genre "alors c’est vous les boulets que je me ramasse ?" D’accord, je le conçois, ce type est pour le moins étrange et effrayant, mais au plus profond de moi je le sais, j’en suis même sur, nous apprendrons énormément de choses, il pourra nous apporter de grande chose, du moins ça je l’espérais. Ne nous laissant pas faire le moindre pas supplémentaire, nous attendions l’arriver du troisième membre de l’équipe, celui qui ne peut pas me voir en peinture du fait que je sois un étranger à ses yeux, je me fiche éperdument de cela, je n’ai rien à lui prouvé après tout. Une fois arrivé, notre nouveau professeur nous demanda de le suivre assès rapidement, ce que nous fîmes sans même ronchonner, pas comme ci nous avions le choix en même temps et nous nous retrouvions en quelques minutes au beau milieu d’un merveilleux jardin fleurit, un endroit comme jamais encore je n’en avais vu, c’était comment dire... merveilleux. C’est d’ailleurs ici que notre sensei s’installa et nous demanda de prendre place. Laissant Hisa au milieu, je m’asseyais à sa droite et attendis donc les nouvelles directives.

    Notre nouveau mentor décida de nous remettre un morceau de papier à chacun afin de déterminer la nature de notre chakra, il fallait simplement que l’on fasse passer du chakra en direction du papier, chose simple en soit, le papier d’Akino brula, celui d’Hisa vit une sorte de bois prendre le dessus et le miens devint poussière. Je ne sais pas eux, mais moi je le vis, le regard d’Hisachi-sensei à la vue de la réaction du chakra sur la feuille d’Hisa et la mienne, c’était pour le moins étrange d’ailleurs à première vue. Il afficha finalement un grand sourire et nous demandais ensuite pourquoi nous avions décidé de devenir ninja, Akino voulait devenir Hoshikage et faire bannir les étranger, de son côté Hisa voulait la même chose mais les faire accepter de tous, deux causes bien différentes, une guerre en vue semble t-il ? Peu importe, je sauverais Hisa coute que coute !

    « Hisachi-sensei, pourquoi devrions nous répondre à cela ? Père est ninja, mère est ninja et moi j’ai le talent, j’ai juste suivis leurs voie, mais je ne suis pas réellement sur de savoir pourquoi... »

    « Ne t’inquiète pas Ryoichi, toi aussi tu trouveras une raison d’agir ! Les enfants, j’ai observé et écouter, nous partons aujourd’hui, nous nous rendons dans les montagnes grises afin de nous entrainer, nous en avons surement pour un à deux ans au moins, soyez prêt ! Nous dormirons là-bas, j’ai une demeure secondaire, Akino, tu maitriseras le Katon à la perfection, Hisa, le Mokuton est rare, il te sera très utile. Ryoichi, le Kinton, il n’y a pas meilleur endroit pour le maitriser que les montagnes grises, vous reviendrez plus fort, soyez en sur ! »

    C’est avec une grande sympathie qu’il nous laissa profiter un peu de la journée pour nous préparer et faire nos séparations avec nos familles respective, nous partions, nous ne savions pas pour combien de temps nous en aurions, mais une chose est sur, nous en reviendront grandis. Avant de partir mère m’avertit que notre mentor était quelqu’un de très dur et que personne n’a encore jamais réussi à passer l’entrainement de démarrage avec lui, une belle épreuve à surmonté du coup, j’y arriverais et j’encouragerais mes équipier à réussir aussi, nous devons être les premiers à nous imposer dans cet exercice ! C’est donc en milieu d’après-midi que nous nous rejoignions tranquillement à l’entrée du village où Hisachi-sensei nous attendais déjà. Je le regardais, Hisa arriva la seconde et Akino en dernier lieu, nous attendions le top départ, mais avant tout il nous donnait les dernières directive de route et nous voilà donc partit à travers bois pour rejoindre le lieu dit.

    [Après plusieurs heures de route durant lesquelles le soleil s’est abattu longuement sur notre belle équipe et pendant lesquelles Akino faisait la gueule pour le grand désarrois des trois autres ninjas, ils arrivèrent enfin sur les lieux de l’entrainement, les montagnes grises qui doivent leurs nom à la terre non fertile s’y trouvant et au sable ressemblant surtout à des cendres. Au sommet de l’une des montagnes, sur une parfaite plateforme créer par dame nature en personne se situait un grand chalet de bois assès classique de l’extérieur, mais à l’intérieur il était comparable à un hôtel cinq étoiles au moins. Autant dire que le lieu semble parfait.] J’étais resté bouche-bée une fois sur place et ce pour plusieurs raisons. Premièrement, je ne savais pas qu’un tel lieu pouvait exister, la vue est splendide. Deuxièmement, le chalet est digne des plus grands hommes politiques de notre époque, un chef de village ou un Daimyo aurait été heureux ici, mais nous ? Bien trop parfait pour les pauvres petites créatures que nous sommes. Troisième et dernier point, ici c’est dame nature qui règne en maitre, et c’est justement ce genre de lieu que j’aime tout particulièrement, quand dame nature est une priorité je suis heureux simplement. L’humain est sale, l’humain détruit, l’humain ne mérite pas de conserver sa place en ce monde après tout.

    Nous étions donc sur place et nous pouvions nous reposer de ce long voyage et installer nos affaires afin d’être confortablement installé avant de passer à table de le soir. Ariake-sama est vraiment une bonne cuisinière, vous qui n’avez pas gouté ses plats ne pouvez pas vous en rendre compte, elle est réellement parfaite dans une cuisine, il y a matière à prendre des cours je vous le promets ! Bref passons, la première journée s’acheva sans rien de plus, nous avions suffisamment fait parait-il. Le second jour se leva et là nous apprenions enfin comment allait se découper notre séjour ici, premier jour repos, second, entrainement physique, troisième et quatrième entrainement au ninjutsu, cinquième entrainement intensif au ninjutsu, sixième entrainement physique intensif et septième décrassage. C’est un programme délicat mais il ne changera pas jusqu’à notre retour à Hoshi, autant dire que nous alliions surement en chier, mais cela était pour la bonne cause n’est-ce pas ? Cela nous permettrait de nous améliorer, de devenir plus fort, suffisamment pour pouvoir défendre le village, prouvez notre valeur et pour ma part, montrer que je ne suis pas juste un étranger à Hoshi.

    Les quatre premières semaines passèrent avec beaucoup de difficulté, la mise en marche du système était délicate, nous souffrions, non, nous mourrions presque. Les entrainements physique étaient horribles, mais l’intensif ninjutsu était pire, il nous forçait à puiser au fin fond de nos réserves de chakra, il nous forçait à nous vider, nous apprenions en même temps notre limite d’ailleurs et malgré la fatigue on continuait encore et toujours, nous devions être les élèves parfait. L’autre garçon de notre équipe était un vrai boulet, plus les jours passaient et plus je m’en rendais compte, il était toujours en retard, il passait son temps à râler pour rien, il ne semblait pas apprécier le travail, mais rien que l’entendre râler nous fatiguait Hisa et moi, mais nous ne disions rien, on se battait à deux, pour trois, après tout nous sommes une équipe non ? S’il ne veut pas travailler alors nous le ferions pour lui quitte à nous détruire plus vite encore. Petit à petit, les premiers aboutissements se faisaient ressentir, en affrontement, la fainéantise d’Akino se faisait ressentir, nous ne perdions jamais contre lui, il s’en mordrait les doigts, c’est sur !

    Nos premières techniques se développaient, s’amélioraient même, nous étions en forme, nous étions doué, nous deviendrions puissant. Une année c’était déjà écouler et le programme venait de changer, le jour de repos devient le jour d’affrontement, les jours d’entrainements deviennent de l’entrainement intensif et l’entrainement intensif devient l’entrainement supérieur. [Vous allez en chier mon petit loup.] Quoi ? Qu’est ce que ? Qui est là ? Et où ? [Arrêtes donc de t’inquiéter, ce n’est que moi, le narrateur, tu sais celui grâce à qui tes récits peuvent vraiment voir le jour...] Quoi ? Attend, ça veut dire que j’ai quelqu’un qui me suis constamment ? [Oui voilà c’est ça tu as tout compris !] Et je peux au moins savoir à quoi tu vas me servir réellement ? [Bien sur, j’introduis tes actions, je fais les passages de temps, je te donne des conseils vu de l’extérieur, je t’aide à t’améliorer par rapport à ce que je vois et plein d’autres choses.] Mouais, je ne sais pas vraiment si cela va me plaire, je présume que je n’ai pas trop le choix ? [En effet tu n’as pas vraiment le choix.] Bon ok, on verra plus tard pour quelque détail important.

    [Après une année et demi de passé dans les montagnes grises et l’entrainement solitaire de chacun, Hisachi décida d’un nouveau test, un affrontement comme ils n’en ont encore jamais fait, quelque chose de surprenant, quelque chose d’irrémédiable, cela les aideras ou bien les détruira, c’est un affrontement à double tranchant.] A c’est donc toi qui fait ça ? Franchement je suis fan merci ! [Pas de quoi, j’en connais un qui devrait en prendre de la graine...] Qui donc ? [Un boulet, laisses tomber il n’en vaut pas la peine, parole de scout.] Mouais si tu le dis, ça doit peut-être être vrai... Bref, revenons en à nos moutons, il semblerait qu’Hisachi-sensei veuille nous tester une dernière fois, aujourd’hui ce sera un travail d’équipe durant lequel il jugera de nos compétences diverses. Le test des clochettes, deux clochettes, à nous de les prendre, celui n’en possédant pas ne déjeunera pas, très bien. Je regardais mes compagnons bien que l’un d’eux me dérange énormément et je pris la parole directement histoire de faire ressortir le meneur que je suis capable d’être alors que notre mentor était déjà partit plus loin pour nous laisser nous préparer.

    « Peu importe, je n’en veux pas de son repas, je vous le laisse si je le prends. Ce que l’on doit faire s’en s’associer et bosser en équipe, Akino, pour l’amour de dieu, n’en fais pas qu’à ta tête aujourd’hui et suis le mouvement. Si tu ne te lies pas à nous c’est peine perdu, je peux te faire confiance là-dessus ? »

    [Je me permet donc d’instaurer une petite page de pub pendant que la stratégie est mise en place. Il est vrai que les montagnes grises sont belles, elles existent depuis maintenant plusieurs millier d’années et dame nature n’a eu de cesse de la forger encore et encore pour lui donner certaines passerelles, d’autres piège ou encore quelques dénivelé, cette chaine de montagnes est l’endroit rêver pour un entrainement intensif, vous pouvez tout aussi bien venir y passer des vacances d’ailleurs. Les montagnes grises, un paysage hors norme, le bonheur est assuré ici.] Merci beaucoup l’ami. Nous nous dirigions donc sur le champ de bataille, notre sensei était là et nous attendait, les montagnes grises, une terre pleine de fer, le métal que j’ai appris à soulever grâce à ma magnétisation, je suis pour le moins avantager ici. Premier coup, des shurikens magnétique, simple il faut le reconnaitre, mais peu m’importe dans le fond, la seule chose qui compte reste la victoire, techniques qu’il bloquait rapidement avec un mur de terre.

    « Trop faible, trop lent, tu peux mieux faire Ryoichi ! Ne te laisses pas endormir par ton talent ! »

    Il a raison, c’est pour cela que je lançais mon attaque pour la seconde fois et je forgeais rapidement une lance que j’envoyais au pied d’Hisachi afin de le forcer à sauter, c’est alors qu’Hisa apparut et utilisa la prison de bois juste avant qu’une imposante boule de feu ne vint s’y écraser, est-ce fini ? Certainement pas, il était là, debout, devant nous. Il nous regardait et riait presque, Akino manquait d’entrainement, la stratégie était bonne mais la différence est trop importante pour marcher, voilà donc l’explication que nous venions de recevoir à l’instant. [Pour des raisons de sécurité, nous passerons les détails de la scène qui vient d’arriver car elle est devenue sale, les trois jeunes gens se sont fait démolir et ce, malgré la résistance de Ryo pour protéger Hisa, Akino était mauvais certes, mais l’équipe ne marcherait pas sans lui, ils devraient s’entendre désormais. En tout cas, c’est sur cette cuisante défaite qu’ils quittèrent les montagnes grises pour Hoshi.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un jour à la montagne, mais oui, mais oui, mais oui, un jour à la montagne j'ai magnétiser un peu tout.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mais t'es ou ? Mais t'es pas là ? Mais t'es ouuuu ?... [END]
» Mais t'es où ? Pas là, mais t'es pas là !
» « La vie c’est comme les icebergs, un jour ils se retournent et toute la merde est mise à jour »- Danae L. Kyte
» " S'il n'y avait personne sur terre, je resterais. Mais puisque ce n'est pas le cas, je m'en vais. ♦ PRIVATE ~ LILIETH"
» Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre.Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde... [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: Archives :: Le RP :: Les différents lieux :: Les montagnes-