Partagez | .
 

 Destruction de preuve : Assassinat [Rang A pv Minato]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Destruction de preuve : Assassinat [Rang A pv Minato]   Mer 8 Mai - 14:21

Départ au village de Kusa no Kuni.



Ce fut tout de même la troisième fois que je fus recommandé en mission avec Minato Namikaze. Malgré sa débilité habituelle, je devais reconnaître qu'il avait tout de même beaucoup de ressources, et je me demandais d'ailleurs ce qu'il pouvait bien cacher d'autres en plus de tout ce qu'il avait pu me montrer jusqu'ici. Passer plus de temps avec lui ferait très sûrement ses preuves, et c'est sûrement la raison pour laquelle faire une mission avec lui était la meilleure option que nous avions, lui et moi. Je finissais même par croire qu'il voulait en savoir plus sur mes capacités, et sur tout ce que je pouvais cacher. Cependant, je ne pouvais rien lui révéler sur mon passé tant que je n'avais pas retrouver entièrement ma puissance, je préférai garder en tête qu'il était possible que d'avouer ma faiblesse actuelle pouvait se retourner à tout moment contre moi. Autrement dit, je préférai attendre de récupérer mes pouvoirs ainsi que toutes mes capacités avant de révéler la vérité sur le combat entre Hashirama et moi.
Je rejoignis mon camarade devant la porte de notre chef et celui ci me plaqua une feuille sur la tête. Malgré le regard meurtrier que je désirai lui attribuer, je préférai ignorer ceci et prendre la fiche d'une main afin de lire la mission qui nous était accordée. Je lu donc qu'il fallait nous rendre dans un village à Kusa no Kuni afin de mettre à silence un espion ayant obtenu des informations sur l'organisation. Mission très importante donc, mais sûrement pas aussi compliquée qu'elle en avait l'air, ce n'était qu'un espion à éliminer après tout. Je rangeai le bout de papier dans mes vêtements et partis en direction du fameux village en question avec le blondinet à mes côtés.
La route n'était pas particulièrement longue comme le repaire de l'organisation était situé dans ce pays, c'est la raison pour laquelle nous n'avions pas utilisé la téléportation de Minato, et que nous avions préféré marcher, parler de tout et de rien nous informerait tout de même un peu plus sur l'autre.

Nous éliminerons certes l'espion, mais la source d'information ne sera pas éliminée. Pendant que tu interrogeras l'espion sur sa source d'information, tu me commanderas dans Kusa no Kuni pour que j'aille les éliminer grâce à la télépathie.

Nous nous dirigeâmes en cette direction, et ce fut une fois arrivée que je m'assis sur une branche d'un arbre environnant, donnant une dernière indication à mon allié avant de commencer cette mission.

Ton sensoriel servira à retrouver l'espion, une fois fait torture le et tiens moi au courant de son informateur. Je t'attends ici, fais ce que tu as à faire.

Je regardai mon allié partir dans ce village tandis que je l'attendais afin de me diriger vers les informateurs de cet espion. Il fallait réduire au silence toutes ces personnes si nous désirions pouvoir éviter que les informations sur notre organisation ne se répandent.
Revenir en haut Aller en bas
Minato Namikaze

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 25

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
45/45  (45/45)
Réputation: 0
Ryos: 0

MessageSujet: Re: Destruction de preuve : Assassinat [Rang A pv Minato]   Mer 8 Mai - 15:51

Je me trouvais dans mon temple, assis dans la même position depuis deux jours maintenant. En tailleur, les bras retenus par mes genoux, les yeux fermés et le visage impassible. Ma concentration était telle que même un signe chapardeur tout droit sortit de Dora l'exploratrice ne pourrait me déranger, bien que je trouverais cela tout d’abord surprenant de voir un cheapeur venir cheaper le ninja le plus rapide au monde. M'enfin, je sentais une présence derrière moi, je me retournais et vis la disparition d'un masque à partir d'un tourbillon. Tobi venait juste de venir et repartir mais dans quel but. Je me levais tout en prenant appui avec ma main droite sur ma jambe du même côté. Mon regard se tourna rapidement sur mon bureau.

Sur celui-ci était posé un parchemin, enroulé sur lui même et scellé avec un sceau que seul l'akatsuki pouvait déchiffrer. Je l'étudiai et finis par l'ouvrir grâce à une technique faîte sur mesure. Je connaissais les risques que ne préféraient pas prendre Tobi et connaissais donc les dangers que pouvaient apporter ses scellements. Je voulais pas me faire brûler vif ou me faire transporter à quelques parts ou encore.. Je ne sais pas, finir dans un bad insurmontable, me prendre pour une orange pelée ou un céréale cherchant son bol de lait. Je préférais donc ne pas prendre de risque.

Je déroulerai rapidement le parchemin et parcouru la demande de Tobi avec attention. Ce n'était pas une mission que je pouvais traiter avec une indifférence complète. Cette fois, il s'agissait de tuer un espion qui avait réussis à obtenir des informations sur notre organisation. Cela me semblait très peu probable, avec la discrétion dont les membres et moi même faisions preuve, qu'un homme puisse acquérir des informations. Et même, nous ne l'avions pas remarqué jusqu'à présent, c'était quelque chose de purement ahurissant. Je réfléchissais face à cette situation incongrue et finis par en tirer une conclusion qui me semblait être la meilleure. D'une, j'allais inviter Madara à me rejoindre et de deux, si les informations avaient réellement été "délivrées" alors c'est qu'un autre homme ou groupe d'homme était à l'affût. Mon but était donc principalement de trouver l'espion que Tobi nous avait demandé de chercher mais aussi de l'interroger afin de voir si il y avait bel et bien quelqu'un d'autre derrière ce fin remue ménage. J'invoquai ma grenouille messagère afin de faire venir Madara et me téléportai à l'entrée de la grotte, parchemin à la main.

Madara arriva quelques minutes plus tard, j'étais appuyé sur un rocher très fortement confortable. Tout en me levant, je collais la feuille de mission sur le front de mon compagnon. C'était notre troisième missions ensemble et, cette fois, il ne releva absolument rien sur ma façon de faire, peut-être commençait il à y être habitué, bien que je le soupçonnais vouloir m'arracher la tête, après tout, je commençai aussi à bien le connaître. Rapidement, je lui faisais un topo de mes réflexions et il les acquiesçât sans en demander plus, cette fois, c'était à moi d'être surpris. J'étais habitué à voir sur son visage de fine expression révélant qu'il n'aimait pas être commandé, or, cette fois, rien ne m'apparut. C'était plutôt intéressant. C'est avec cet étrange sentiment que nous partîmes dans un petit village de Kusa no Kuni, pays de l'herbe, à pied.

Sur la route, nous parlâmes de tout et de rien, du beau temps comme du mauvais, des bons jours comme des mauvais, de notre haine envers le monde shinobi qui était réelle et je pouvais voir que cette haine avait, avec nous, une fonction plutôt spécial: elle nous rassemblait, nous mettant une seule idée à vaincre en commun dans la tête. Nos doutes, nos peurs, notre courage, nos envies, notre bon sens, nos manières, tout cela disparaissait lorsque nous parlions tout deux du monde ninja. Dans nos propos et nos paroles nous pouvons sentir de la haine et de la colère, c'était tout. Le sujet dévia quelque peu avant de revenir sur celui de la mission. Madara voulait que je le commande sur la direction à prendre afin d'éliminer les sources possibles de cet espion, je n'allais pas le contredire, lui, voulant se plier de lui même à une certaine autorité, bien que celle-ci allait être minime, c'était plutôt... impromptue, je bougeais la tête de haut en bas, lui montrant mon accord puis partit en marchant, dans le village, tout en allumant mon joint. Le meilleure moyen de passer inaperçu était d'être à la vue de tous et de toute. Bien sûr, je portais des vêtements tout à fait normaux, je n'avais aucunement le manteau de l'akatsuki, seulement la bague vu qu'il était impossible que nous la détachions de notre corps. A moins, peut-être, de nous couper le doigt mais.. même cela je n'en étais pas tout à fait certain.

Je marchai dans les rues tout en réfléchissant tout d'abord à un moyen de faire parler l'espion après l'avoir trouvé. Finalement, j'eu une idée que nous pouvions qualifier d'extrémiste mais aussi de marrante. Je regardais autour de moi, il y avait bel et bien un clocher, un clocher en construction en plus. Voilà qui était parfait. J'avais réussis, après quelques minutes,à recueillir des informations plus ou moins utiles sur la personne que je recherchai. Je savais maintenant qu'il se trouvait dans un bar, dans une maison close, plutôt. J'y entrai avec fracas mais avec classe. Les regards se tournèrent vers moi. J'avais toujours mon joint à la bouche mais y était entré en caleçon. Je vis une femme, non, plusieurs femme s'évanouir à ma vue. Leur chaleur corporelle était devenue bien trop importante pour qu'elles la supportent en en étant totalement conscientes. Je souriais de fierté, mon égo en avait prit un coup, attention à ce que mes chevilles ne gonflent pas trop. J'entendais des sifflements, des miaulements et même des hennissements. J'avais l'impression de me retrouver dans une jungle en rut, cela m'importait tout de même peu, j'étais ici pour une autre raison que m'amuser a copuler avec n'importe qui. Néanmoins, je ne résistais pas à l'idée de montrer totalement ma nudité. J'enlevais le seul bout de tissus qui me séparai du monde animal et me baissais afin d'utiliser ma technique de perception. Les personnes dans la rue pouvaient certainement apercevoir mon derrière, ma propre lune rouge. Je trouvais l'espion qui se tenait entre les seins, non, les obus de deux jeunes femmes. Je lui sautais littéralement dessus en criant qu'il était beau, que je voulais son corps plus que tout au monde et que j'étais gay. Une tumulte générale se forma, me laissant l'opportunité de kidnapper l'homme en question. Je nous téléportais au sommet du clocher en construction.

Le vent soufflait véritablement fort, laissant planer quelque peu mon engin masculin. Mes cheveux s'étaient totalement décoiffés à cause des bourrasques intempestives. Le ninja espion se trouvait maintenant devant moi, à quatre patte. Il s'essayait à reprendre ses esprits mais n'y parvenait guère. Je trouvais cet homme réellement pitoyable. Je l'attrapai par la gorge, le soulevant au dessus du vide et lui posant de nombreuse question. Malgré sa faiblesse apparente, il avait un sens du devoir respectable: il ne parlerait pas, même si il devait en mourir. Malheureusement, je ne trouvais pas ça marrant. Je sortais mon katana et lui coupai la langue.

" Bon, tu ne veux pas parler, je vais faire réagir les hommes qui t'ont aidé. -Ensuite, je lui coupais les cordes vocale. - Je pense pas que tu ai besoin de ça, vu que tu t'obstines à ne pas lâcher un mot depuis tout à l'heure. Si tu as des informations compromettantes, tu devrais savoir qui je suis. Je m'excuse d'avance pour ton sens du devoir qui mènera à une vie d'enfer et de sang. -Je lui coupai son sexe- et tu ne pourras plus te reproduire, désolé, encore une fois. Oh, atta, puisque nous y sommes. -Je lui coupais aussi ses l'un de ses bras et l'une de ses jambes. Il ne pouvait même pas hurler de douleur, c'était réellement dommage pour lui. Enfin, je finissais, il allait se vider de son sang de toute façon. Je me mis à crier. - A tout les hommes qui regardent ceci et qui le connaissent. Soyez sans crainte, votre tour arrivera, si vous le connaissez réellement alors vous me connaissez et ceci ne devrait pas vous laisser indifférent. Il m'a parlé, je sais qui vous êtes, je le sais et je viendrais vous chercher. Je vous tuerai un par un, tous autant que vous êtes. Vous attaquer à nous fut quelque chose de puéril et de trop ambitieux pour de simples Hommes comme vous. "
Rapidement je jetai le cadavre de l'homme que je venais de torturer pour rien, rappelez vous, il ne m'avait pas dit un traître mot sur ses alliés. Enfin, j'usai ma technique sensorielle pour voir le déplacement incertain de personnes anxieuses. Deux groupes de gens étaient en train de se déplacer à la sortie nord et à la sortie ouest du village, nous les avions trouver. La peur était une véritable source d'inspiration pour moi, j'aimais ça.

Je prévenais Madara par la pensée, lui disant de prendre le groupe qui partait à l'Ouest. Il était le plus proche vu que nous venions du sud. Moi, je me téléportai directement à la sortie Nord, attendant mes nouveaux amis. La mort était d'augure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Destruction de preuve : Assassinat [Rang A pv Minato]   Mer 8 Mai - 17:59

Extermination à la source.



Nous arrivâmes plutôt rapidement au village de Kusa no Kuni, là où notre mission devait se dérouler. Je m'approchai d'un arbre proche du village, cette partie de la mission appartenant après tout à Minato dès maintenant, lui qui avait à s'intégrer dans celui ci afin de trouver l'espion et de le faire taire, après avoir pu extirper l'information de la localisation actuelle de sa source d'informations, c'est à dire des gens qui avaient réussi à récupérer des informations sur l'Akatsuki. Le mystère était surtout de savoir comment ceux ci s'y étaient prit. Je doutais qu'il devait s'agir d'une erreur de notre part lors de la discussion devant la grotte d'entrée, mais bon, l'erreur était commise après tout alors nous ne pouvions plus que la réparer au plus tôt avant que certains secrets ne soient dévoilés à trop de monde.
Il enleva sa cape de l'organisation ainsi que tout habit pouvant le relier à l'Akatsuki, et sortit un joint de sa poche en l'allumant pour entrer dans le village. Je grimpais tout en haut de l'arbre pour observer le village, savoir si je pouvais percevoir quelque chose pouvant nous aider pour la mission, et activai mon sharingan camouflé par mon chapeau de l'Akatsuki ainsi que de la robe noire à nuages rouges, pour percevoir d'éventuelles traces de chakra pouvant nous mener sur une piste. Je pouvais par ailleurs pister Minato comme ceci et voir ce qu'il faisait, c'était toujours utile pour me repérer dans son avancement.
Je le vis avancer dans le village et entrer dans un bâtiment particulier qui semblait être un bar. Jusque là rien de dérangeant, sauf que ..

~~Inside~~

Non, il ne va pas oser tout de même, il n'est pas comme ça. Il fait partie de l'organisation criminelle qui sera bientôt la plus connue du monde des shinobis, c'est impossible qu'il puisse penser ça. Mais d'un côté ... il n'a plus aucun habit de l'organisation sur lui, peut-être qu'il va en profiter pour ... Non, je ne dois pas penser à ça, c'est ridicule, il va faire preuve de sérieux et montrer ses capacités, récupérer des informations sur l'espion et lui faire ce qu'il faut pour le rendre au silence. Oui, il fera ça, c'est forcé.

~~Outside~~

Je voulais me persuader de ça, plutôt que de penser au pire. Jusqu'à ce que j'entendis un bruit, un vacarme énorme qui se déclenchait très rapidement. Mon regard se fixa sur quelque chose qui me troublait au plus haut point. Depuis quand un pénis avait-il une source de chakra ? ...
*facepalm*
Ma main se plaqua contre mon visage automatiquement. Il avait osé ... se mettre nu devant tout l'monde alors qu'il faisait partie de l'Akatsuki ... Ce n'était pas plus mal qu'il avait enlevé ses vêtements de l'organisation, mais quelle honte s'empara de moi lorsque je réalisais tout ce qui était en train de se passer. Et ce fut jusqu'à la téléportation de mon coéquipier sur un clocher en fondation, ce qui était jusque là la meilleure chose qu'il ai pu faire. Je vis le spectacle qui était en train de se produire, alors que Minato découpait plusieurs membres de cet espion sur la place publique, et qu'il me prévint ensuite de ce qu'il me restait à faire. Je bondis de mon arbre pour arriver très rapidement au sol, et débuta une course le plus rapidement possible en direction de la partie ouest du village, là où avait lieu ma partie de la mission, c'est à dire l'extermination des informateurs de ce défunt espion.
J'arrivai très vite en ce lieu, mon sabre étant dégainé assez vite sous ma cape d'organisation, et découvrit les quelques personnes qui se dressèrent devant moi, c'était ces personnes là que j'avais à exterminer. Je n'avais pas la même mentalité que Minato. Pour moi la torture était inutile, tuer était nettement plus brut et efficace à mes yeux. Je m'approchai d'eux avec un air un calme et hautain, le sabre en main, et me plaçai en face de la porte du village, afin de réduire leur champs de fuite.

Vous avez une chance de me dire s'il y a d'autres personnes hors de ce village qui connaîtrait les mêmes choses que vous ?

Ils ricanèrent, comme je pouvais m'y attendre. Persuadés qu'ils gagneraient, ils sortirent tous en même temps un maximum de shurikens pour me les envoyer dessus, ce qui m'obligea à dégainer mon éventail du clan d'un geste de main pour tous les contrer, et le ranger ensuite dans l'endroit qui lui était destiné. Je haussais les épaules, ce qui signifiait un "Comme il vous plaira", et fonçait en leur direction avec mon sabre en main. Pendant qu'ils étaient concentrés sur mon sabre de la main droite, je profitais que ma main gauche soit cachée sous ma robe pour tirer trois shurikens, que je pris plaisir à tirer sur trois des personnes qui m'entouraient. Je pu esquiver certains de leur coup à l'aide de mon sharingan, et profitai des mouvements que j'exécutais pour donner quelques coups de sabre rapide dans leurs points vitaux, je me devais d'en garder un seul en vie après tout pour l'interroger. J'exterminai les autres toujours avec mon sabre et en m'aidant de quelques unes de mes techniques, jusqu'à plaquer le dernier des hommes sur le sol, ma main sur sa gorge, mon sabre dirigé droit sur son front.

Et maintenant, tu pourrais peut-être me répondre ?

Et c'est ce qu'il fit, en me répondant qu'il n'y avait personnes d'autres à part toutes les personnes situées dans le village actuellement, et je savais que l'autre partie se dirigeait vers la partie Nord qu'occupait Minato. Je lui plantai la tête d'un coup de sabre et me relevai pour courir en direction de la localisation actuelle de Minato. Ma partie était finie, il ne manquait plus que la sienne, et l'Akatsuki était enfin certaine de ne plus avoir à craindre ce groupe d'espions. Je rejoignis donc mon coéquipier, qui devait lui aussi avoir fini sa partie du contrat.

Hrp : // 41lignes
Revenir en haut Aller en bas
Minato Namikaze

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 25

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
45/45  (45/45)
Réputation: 0
Ryos: 0

MessageSujet: Re: Destruction de preuve : Assassinat [Rang A pv Minato]   Jeu 9 Mai - 1:17

J'étais sur le chemin des fuyards, sur le sommet de la porte Nord de ce minuscule petit village du pays de l'herbe. J'avais remis mon manteau noir orné de nuage rouge ainsi que ma capuche. Les rayons du soleil formèrent un faible éclat sur mon bandeau frontal rayé, montrant mon ancienne appartenance au village de Konoha. Je regardai, de loin, le fin groupe qui courrait et s'approchait de plus en plus de ma porte, tel un faucon regardant sa proie. Je souriais d'une façon que nous pouvions qualifier de malsaine mais, c'était mon sang qui exigeait de voire rouge. Bien que je pouvais me défaire de cette sensation, je ne pouvais nié le plaisir qu'elle m'apportait. Combattre ce côté ci de mon être me demanderait trop d'effort, c'est pourquoi je le laissai paraître de temps à autre. Enfin, les véritables espions arrivèrent.

Je sautais en arrière, me mettant à une dizaine de mètre devant eux. La surprise ainsi que la frayeur se mélangèrent dans leur regard. Il y avait deux hommes et une femme, c'était un groupe relativement faible. Je lus sur leur visage qu'il savait à qui ils avaient à faire, et je l'espérais, tout de même. D'une car j'avais fait une présentation de moi même, certes, peu convenable, sur le le clocher et de deux, ils étaient sensés avoir des informations sur nous, la profondeur de leur espionnage m'était inconnu mais, pour tout dire, je ne m'en inquiétais pas: ils finiront tous morts. Avant, je me devais juste de découvrir si il n'y avait pas eu d'autres fuites. Je levais la tête, doucement, laissant mes yeux bleues briller dans le soleil. Je libérais mes cheveux en abaissant ma capuche. Enfin, je commençais une course, les bras pendant à mes côtés.

De mon bras gauche, je lançai l'une de mes doubles lames tout en laissant l'autre dans leur fourreau, grâce à la chaîne qui les reliée et je me téléportai dessus. La lame empoignée, je décapité les deux hommes, laissant seule, face aux ténèbres, la femme. Je l'attrapai par les cheveux et la jeté par terre. Une masse de poussière s'éleva, elle se leva à moitié et ce, très faiblement. Allongée sur le sol, elle s'appuyait sur ses coudes tout en me regardant avec haine et dégoût. Je faisais abstraction de ce regard et lui demandai si personne d'autres, à part elle, était au courant. Elle ne me répondait pas. Je lui donnais deux coups de pieds dans le ventre. Du sang sortit par ses lèvres et ses narines. Ses joues étaient maintenant bien plus enflées et son œil droit avait des spasmes musculaires. Je rigolais à la vue de ce pitoyable état de détresse, elle ne tarderait pas à répondre, le désespoir se lisait dans ses pupilles. Cette fois, en lui promettant la vie sauve, ou plutôt, une vie sans plus jamais de souffrance, je lui demandais une nouvelle fois si quelqu'un, mise à part elle ou l'autre groupe de fuyard, était au courant de notre organisation, elle fit une négation de la tête. Les larmes coulées à flot sur son visage immaculé de sang et de boue. Je la remerciai et respectai ma part du marché. Lentement, je dégainai l'une de mes lames de son fourreau, je me mis à genoux et pris son menton entre mon index et mon pouce. De la pointe de ma lame, je passai l'une de ses mèches blondes derrière son oreille: elle tremblait. Pourtant, il me semblait avoir un sourire plutôt protecteur au lèvre, m'enfin, peut-être qu'il faisait plus peur qu'autre chose, j'allais revoir mon arsenal de sourire en rentrant dans ma grotte. Finalement, je lui plantai la lame dans le crâne. Une fine coulée de cervelle descendit des deux côtés du trou.

Je lâchai la tête qui tomba de nouveau dans la terre, là où était sa place d'origine. Je courrai maintenant en direction de Madara afin de vérifier que tout avait été finit, des deux côtés. Très vite, nous nous croisâmes et nous pûmes repartir au repère.


lignes utilisées pour:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Destruction de preuve : Assassinat [Rang A pv Minato]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Destruction de preuve : Assassinat [Rang A pv Minato]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La destruction de la ruche [rang B]
» [Libre]Nobunaga est mort! [Big Town, Rang B, Chasseurs de Prime, Assassinat]
» [Réservé] Destruction massive !!! [Rang S]
» Demandes de rang
» Chavez soupconne une tentative d'assassinat contre sa personne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: Archives :: Le RP :: Les différents pays :: Kusa no Kuni-