Partagez | .
 

 Entraînement Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hato Kenji

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 24

MessageSujet: Entraînement Solo   Dim 15 Sep - 13:45


Le monde s'ouvre sur de nombreuses possibilités. Il est possible de naître n'importe où, n'importe comment. On peut être fils d'un roi, ou fils d'un fermier, ce n'est pas notre choix. Nous vivons avec un destin qui nous est attribué sans même réellement choisir ce qu'on va en faire. On nous dit toute notre vie qu'il faut faire avec les règles, et fonctionner comme le système nous demande de fonctionner. Certains se sentent totalement alaise avec ce genre de choses. Ils vivent des belles vies entourés de gens qu'ils aiment et apprennent à faire partie de la société. Mais il existe plusieurs castes de sociétés, et certaines n'ont pas toujours envie de rester dans la misère et la pauvreté, et se rebellent contre les choix de la vie elle-même. Hato Kenji est une de ces personnes ayant combattu  croyant n'avoir rien à perdre et tout à gagner, pour finalement tout perdre, et gagner comme seuls cadeaux, un lourd fardeau sur ses épaules, et une plaie béante sur son coeur.

Notre histoire commence il y a maintenant près de vingt-sept ans. Dans la misère et la pauvreté, le clan Hato subsiste depuis quelques générations. Esclaves du clan des Senseikunshu, le clan Hato est devenue faible, et mal nourrit. Les gens ne sont trop faible pour développer leurs propres techniques et se défendre, se retrouvant dans un cycle perpétuel de souffrance et de douleurs. Malheureusement, le cycle ne se briserait pas. Les Senseikunshu étaient bien trop puissant. Entraîner et armées, ceux-ci dominèrent rapidement ce qu'il restait du clan Hato, enfermant tous les survivants du clans dans des réserves sans possibilité de sortir, les forçant à travaillé pour eux. De la même façon que les Juifs et les Égyptiens, le clan Hato tentait de survivre de son mieux, sans pour autant y arrivé.

Aujourd'hui marque la naissance d'Hato Kenji, un petit enfant qui semblait bien en santé et physiquement stable. Une famille aimante, il grandit tranquillement, attendant vaillamment l'âge ou il devrait travaillé pour les Senseikunshu. C'était le destin de tout Hato ayant jusqu'à maintenant connu le jour, et celui qu'Hato Kenji se devrait de suivre aveuglément s'il voulait survivre.

Ici, en enfer, ce sont les Senseikunshu qui font la loi. Aucune techniques ne doivent être créer de façon à garder les Hato à un niveau faible. Aucun Hato n'a droit de répliquer à un Senseikunshu, ou sa tête peut être trancher. Un Hato conversant avec un membre du clan Senseikunshu se doit de toujours fixer ses pieds, de façon à montrer sa soumission. Le genre de choses que peu de gens arrivent réellement à prendre. Hato Kenji n'était qu'un enfant parmi tant d'autres, dans un village pauvre et soumis. Une simple personne sans aucun réel destin de tracer, du moins, à ce qu'il crut. Lors de l'été ses cinq ans, il découvrir enfin ce qu'était le pouvoir secret et sacré des Hato. Il apprit tranquillement la nuit, seul, à maîtriser ce pouvoir.

L'énergie.

Il apprit à contrôler son corps à travers le temps de façon à assimiler tous les nutriments dans ses muscles et le rendre plus solide. La seule et unique raison pour laquelle les Hato étaient de si bon travailleurs même en étant sous-nourrit, c'était par cette simple et unique capacité qu'était la concentration du chakra. Ils rendaient leurs corps plus solide, plus forts, augmentant la capacité de leurs muscles en modifiant le chakra dans leur corps. C'était là, le secret du clan Hato. La manipulation de l'Énergie.

Malheureusement, ce n'était pas faisable de raffiner ce rare Kekkai Genkai. Les maîtres l'empêcheraient, mais ça, Hato s'en fichait. Comme n'importe quel enfant, il s'amuserait à découvrir à travers les années futures, les extensions de ce pouvoir qu'est le sien et qu'il avait mérité. Il s'arrangerait pour changer le flux de son destin et le modifié de façon à faire de lui-même un héro. Tout enfant rêve d'être un héro à un certain moment. Il rêve d'empêcher telle personne de se faire battre, ou d'aider quelqu'un d'autre. Il rêve de devenir puissant, de devenir une personne sur qui on peut compter. C'est ça un héro, c'est quelqu'un qui est là lorsqu'on a le plus besoin de lui. Hato voulait être ce genre de personne, et c'est sur ce simple rêve qu'il basa le restant de sa vie. Le soir, il découvrir ses premières capacités, devenant de plus en plus dangereuses. Ses projectiles sur ses doigts prenaient enfin naissance, un à la fois. Il apprenait à travers la nuit, tirant dans la terre, à créer de plus en plus de projectiles. Il arrivait à en faire deux, un par main actuellement. Faible, mais des projectiles tout de même. C'était là, son plus grand exploit.

Hato Kenji venait d'atteindre ses sept ans qu'il se retrouva à l'extérieur, forcé à travaillé. Cela ne le dérangeait pas une seule seconde. S'il travaillait, quelqu'un d'autre ailleurs avait moins de poids sur ses épaules, et c'était bien plus qu'assez pour rendre Hato heureux de faire son travail. Les jours continuèrent d'avancer et Hato devint de plus en plus maigre, et continua son avancer en tant qu'esclave. Le problème en étant esclave contrairement à un travail, c'est qu'il est impossible d'avoir de promotions. Alors peu importe l'effort qu'il y mettait, il se retrouvait toujours au même stade. Il devenait plus maigre, tellement maigre...

L'hivers approchait, et les esclaves se mirent à ressentir des douleurs. Une épidémie frappa le clan Hato pour les plus vieux, les vieillards. Mais ceux-ci se retrouvèrent tout de même forcé de travailler, même s'ils prouvèrent à leurs maîtres qu'ils n'étaient pas physiquement en position de travaillé. C'est là, qu'Hato Kenji prit sa décision de libéré son clan. À sept ans.

Les vieillards se mirent à travaillé tout de même, et se retrouvèrent beaucoup plus lent qu'à l'ordinaire. Déjà leur âge les empêchait d'être autant productif, un nouveau facteur les empêchait de travailler; la maladie. Alors qu'Hato travaillait, il put apercevoir sur le côté un des malades tomber sur le sol et cesser de bouger. Le choc mental de voir quelqu'un mourir pour la première fois est assez violent. Surtout pour un enfant de sept ans. Une personne tenta de l'aider à se relever, mais en vain. Il était bel et bien mort. Deux membres du clan Senseikunshu chargé de gardé la clairière où le clan Hato travaillait ce jour là se rapprochèrent du corps et lui donnèrent quelques coups de pieds, riant.

« Ce faible est déjà tomber, c'est pathétique. Ce clan merdique continuera toujours de m'épaté. »

Hato Kenji, la rage dans ses yeux ,ses dents serrer, lâcha toute la charge sur le chemin ou il allait, et pointa ses deux bras et ses mains dans la direction des gardes. Arrêtant, toute la ligne de travailleur transportant des roches s'arrêta pour le regarder. Il cria de toutes ses forces et deux projectiles partirent à toute vitesse vers les adversaires. Sans s'en rendre compte, l’œil d'un des deux gardes se retrouva atteint, et explosa littéralement au contact du projectile. Un centimètre de profondeur dans un oeil, c'est fatal pour l’œil. Ça ne toucha pas le cerveau, mais l’œil de l'homme ne s'en sortirais pas. Il tomba à genoux, serrant son visage ensanglanté et tirant. L'autre esquiva le deuxième projectile à temps, et se propulsa à toute vitesse vers Hato Kenji pour l'immobiliser au sol en face des autres membres de son clan. De ses techniques Doton, il enferma les bras d'Hato Kenji dans de la pierre, de la même façon que des menottes, et le força à le suivre. Les bras dans le dos, personne ne croyait qu'Hato Kenji pourrait se sortir de quelconque situation. Il fit jeté dans les cachots et se ferait jugé à environ une semaine de délai. Les chefs Senseikunshu avaient d'autre choses à réglé.

Ils retirèrent les menottes au gamin et le laissèrent seul, un repas par jour dans sa prison sombre, où il s'entraîna sans relâche, devenant plus fort. Ses techniques devenaient de plus en plus puissantes. Il avait remarquer la qualité de ses techniques lorsqu'il avait aspirer le chakra des menottes de Doton. Il avait une plus grande quantité de chakra qu'à l'ordinaire, et ça lui serait utile. Il utilisa le chakra amassé pour remettre ses muscles en état et avoir l'air un minimum en santé. Son surplus n'était pas grand, mais c'était assez pour au moins amélioré son physique avant le tribunal, s'il voulait tenter une échappé. Le jour arriva, et Hato Kenji se sentait bien plus prêt qu'à l'ordinaire.

Au lieu d'un tribunal, Hato Kenji se retrouva dans une salle sombre avec une table au centre. De l'autre côté de la table, il voyait les mains étendu sur la table d'un homme, sans même arrivé à le voir. L'homme s'installa et on put entendre un petit rire intérieur de la part de celui-ci.

« On dit que tu as attaqué un Senseikunshu et que tu l'as blessé gravement. »

Hato Kenji ne répondit pas par air de défi envers son interlocuteur. La sentence pour avoir touché à un Senseikunshu est normalement la mort. Il avait déjà franchit la ligne, alors pourquoi s'arrêter là? L'homme laissa sortir un son de mécontentement face à la réaction du gamin. Il n'était pas vraiment content qu'un esclave se montre arrogant envers son maître.

« Je ne t'ai pas convoquer ici pour te punir, Kenji du clan des Hato, alors arrête d'avoir l'air aussi tendu et écoute moi. »

Ces mots devenaient de plus en plus étrange. Alors pour quelle raison?

« Selon le rapport, tu as su développer la capacité interdite de ton clan, et d'une façon assez, intrigante je dois l'admettre. Je suis un collectionneur. Je trouves des gens qui ne sont pas comme les autres et je les entraînes, de façon à découvrir leur potentiel total. Ensuite, c'est à moi de voir s'il vaut la peine d'être gardé. À partir de maintenant, je vais t'entraîner. Tu seras nourrit, logé, et tu ne seras plus traité comme un esclave par les autres membre du clan. Mais tu me devras respect, et même la vie. Pour une fois que je peux réellement analyser les pouvoirs du clan Hato, ne me déçoit pas. Je n'ai pas envie de t'exécuté tout de suite. Ça ne serait pas amusant. Nous commencerons demain, alors sois prêt. L'homme à l'extérieur de la porte t'apporteras à tes quartiers. Maintenant sort d'ici, j'ai des choses à faire. »

Sans même avoir le temps de dire un mot, l'homme à l'extérieur entra dans la pièce et emmena Hato Kenji avec lui à l'extérieur, pour l'emmener à ses nouveaux appartements. Hato Kenji n'était pas le seul gamin là bas. Des gens de toutes les couleurs, de tous les endroits s'y trouvaient. Un Kaguya aux cheveux blancs, un Hôzuki partageant la même couleur de cheveux, un Uchiha aux yeux rouges, un Uzumaki aux cheveux rouges, un Hyûuga aux yeux blancs, un Kyofu semblant beaucoup plus grand et fort que les autres, et pour finir, Hato Kenji aux yeux rouges aussi, sans pour autant possédé la même particularité que ceux du Uchiha.

Aujourd'hui, Hato Kenji à maintenant treize ans. Il n'a pas revue sa famille depuis l'incident. Ceux-ci se sont fait dire qu'il était mort. Ses techniques devinrent de plus en plus dangereuses et mortelles, comme celles des autres clans. Le Uchiha était de loin le plus puissant au début, mais son oeil avait des limites. Il ne semblait pas aller au delà de la troisième branche. Certes, c'était puissant, mais pas autant que d'autres monstres de combats sur-entraîner. À long termes, le Uchiha devint le plus faible. Le Uzumaki et le Hato avaient les plus grandes quantités de chakra, le Hôzuki, le Kaguya et le Hyûuga étaient horriblement puissant au corps à corps. Le Uzumaki et le Uchiha se concentraient sur les Ninjutsu, alors qu'Hato avait développer dans un anti-Ninjutsu. Il ne semblait pas arrivé à maîtriser l'art des Genjutsu ou des invocations. Il ne pouvait pas créer aucune technique à partir d'aucun des cinq éléments. Il semblait faible, mais ne l'était pas. Il avait développer son propre moyen de combat, et c'est le rendait unique. Le chou du chef. Ces enfants étaient des guerriers ayant appris à se battre ensemble et entre-eux, en faisant une équipe merveilleuse, et des amis fantastique.

Mais le colonel, celui les ayant entraîner avait un autre but pour ceux-ci. Et c'est à ce moment que le combat commença.

Le Hôzuki sauta à pieds joint dans la bataille et frappa de toute ses forces avec ses techniques le Uchiha à la tête pour l'étendre sur le sol. Celui-ci tomba. Contre l'idée de combattre ses amis, il se retrouva le premier au sol. Et on put entendre au loin la voix du colonel, et voir son sourire apparaître pour dire un simple "Finissez-le." C'est là que les combattants comprirent que c'était le dernier test; un combat à mort. Le Kaguya et le Hyûuga se mirent à se battre, et Hato se retrouva contre le Hôzuki. Le Uzumaki resta dans son coin, rassemblant son chakra.

L'Hôzuki était une véritable bête de sang. Il voulait tuer Hato comme tous les autres au point le plus extrême. Il pointa vers Hato de sa main comme un pistolet et tira une balle d'eau qu'Hato attrapa et transforma en chakra. C'est plus tard de cette technique qu'Hato créa son pistolet de chakra. L'Hôzuki fonça à pleine vitesse vers Hato. Kenji esquiva un de ses coups dédoublé de puissance pour le frapper au torse et traverser L'Hôzuki. Il fallait se souvenir des entraînements, le Hôzuki était immunisé au corps à corps. Du moins, c'est ce que tous croyaient. La main d'Hato Kenji maintenant de bords en bords du corps se mit à aspirer le chakra de sa technique de liquéfaction. Le poing dans le torse du Hôzuki, il en arracha le coeur de celui-ci maintenant autant normal qu'un humain pour l'écraser de son pied sur le sol, voyant le visage meurtris de son vieil ami tomber sur le sol. Hato Kenji se tourna vers le colonel et cria de toutes ses forces, ses mains couvertes de sang;

« POURQUOI!? »

« Parce que sinon, ce ne serais pas instructif, non? »

L'Uzumaki se mit à lancer ses techniques comme un fou. Son chakra maintenant complet, son sourire de meurtrier, le tout commencerait à devenir chaud. Des boules de feu se mirent à partir de tous les côtés pour frapper les trois adversaires, et ensuite une bourrasque de vent, créant littéralement un mur de feu gigantesque. Hato Kenji ne put laissé ses amis face à un tel danger et se propulsa de toute vitesse avec du chakra dans ses pieds vers ceux-ci. Maintenant devant, il plaça ses mains et se mit à aspirer le chakra de la technique infernale de deux éléments mixer. L'Uzumaki n'était pas n'importe quel sorte d'ennemi, il ne fallait pas le prendre à la légère. Cela prit plusieurs longue secondes pour que la technique soit entièrement aspiré. Le visage de l'Uzumaki changea, montrant à tous à quel point il n'était pas content de s'être fait annulé sa technique destructrice. Hato Kenji le fixa dans les yeux se se prépara à se battre, mais réalisa à la dernière seconde que les choses ne tournaient pas rond. Il tourna sa tête et vit l'os du Kaguya passé près de ses yeux.

Il ne pouvait pas continuer de combattre tous ses amis. Alors qu'il gardait ce sentiment de loyauté, ceux-ci l'avaient tous abandonné pour devenir les plus puissants. Les trois combattants toujours vivant cessèrent leurs querelles et s'allièrent ensemble pour attaquer de tous les côtés Hato Kenji. Ceux-ci se mirent à courir à toute vitesse vers lui pour l'attaquer physiquement, connaissant son point faible. Hato Kenji, le coeur rempli de rage, chargea le chakra dans ses pieds, criant de toutes ses forces. Maintenant à environ dix mètres chaque de lui, ils se retrouvèrent sur le sol. Une onde de choc horriblement puissante les fit trembler et les fit tomber, incapable de se relever du à leurs jambes tremblant face à un choc si violent. Hato se mit à bouillir intérieurement et chargea de chakra ses yeux à présents. Une technique qu'il n'avait encore jamais montrer. Il fixa l'Uzumaki qui semblait déconcerté par l'Onde de choc de Kenji. Celui-ci se mit à brûler et on put le voir mourir dans le désespoir. Les yeux d'Hato Kenji se promenèrent et vinrent à la rencontre de chacun des participants, brûlant dans d’atroces souffrances. Le visage du colonel ne souriait plus autant. Il ne souriait plus du tout. Ce qui semblait à la base être un combat égal pour tous était devenue une boucherie, un contre tout le monde.

« Il fallait bien que tout le monde soit contre moi... Sinon... C'aurait été injuste... Colonel... »

L'expression macabre du colonel était de loin la chose la plus satisfaisante qu'Hato Kenji avait eu la chance de voir dans sa vie. Et le colonel lui donna enfin son prix. Son prix était simple, c'était avoir un choix. Pour une fois, il pouvait choisir quelque chose. Il pouvait choisir n'importe quoi. Le colonel lui dit simplement; si c'est réalisable, je le ferai. Et Hato Kenji choisit de retourné auprès des siens. Cela faisait maintenant six ans qu'il ne les avait pas revue, et il ne voulait pas perdre une seule seconde de plus avant de revoir sa famille. Le colonel éclata de rire à un tel point que des larmes se mirent à couler de ses yeux.

« Tu veux retourné parmi les esclaves!? Maintenant que tu es fort, que tu es musclé et en santé, tu veux retourné dans les bas fonds!? Ainsi soit-il! À partir de maintenant, tu seras à nouveau un esclave, Hato Kenji. Tu es un imbécile, mais un imbécile intéressant. Je finirai par te ravoir, et je finirai par t'étudié encore plus en profondeur, Hato Kenji. »

À treize ans, Hato Kenji retourna dans les ghettos pour retrouver sa famille, mais il ne la trouva pas. En posant des questions aux autres villageois, il apprit que sa famille perdit la vie lorsqu'il disparu. Ses parents s'étaient rebellé et avaient été exécuté face à l'injustice pour leur fils. Les yeux plein de larmes, Hato Kenji perdit une partie de son coeur ce jour là. Ayant passé six années à devenir plus fort pour libéré sa famille, il s'était retrouvé à la perdre. Il avait gagné un grand pouvoir, mais avait perdu une famille aimante.

Les jours passèrent et Hato Kenji redevint un esclave comme les autres. Sa quantité de chakra était devenue tellement grande qu'il ne devint pas maigre. Il resta toujours aussi grand et aussi fort, ce qui le rendait plus productif que les autres esclaves. Cela ne le dérangeait pas, il n'avait plus aucune raison de sortir.

Quelques années plus tard, il rencontra une jeune dame de qui il tomba amoureux. Elle était magnifique, et si gentille. Elle avait réussit à apprivoisé la bête qu'était Hato Kenji et panser les trous dans son coeur. Elle était un ange parmi les démons, et Hato Kenji l'aimait plus qu'il aimait sa propre vie. Il aurait tout fait pour elle. Il l'épousa, et comptait se marier dans un future quelconque. Elle était enceinte, et ils avaient prévue de se marier et de vivre ensemble une fois hors de ces murs. C'était ça, son rêve. Hato Kenji ne voulait pas que l'enfant que sa femme portait finisse forcé de vivre enfermer et enchaîner. Il rêvait de liberté, pour lui et les autres de son clan. Pour lui, sa femme, et son enfant. Et le plan se forma. Tout se mit en place et fonctionna enfin. Devenir un héro, ce rêve d'enfant futile. Maintenant qu'il avait vingt cinq ans, c'était faisable. Il était enfin fort, enfin. Il avait continuer ses entraînements en secret, et était devenue un homme digne de son nom. Un ninja rivalisant avec les plus fort.

Hato Kenji motiva la majeur partie de son clan à se rebeller avec lui, leur promettant de pouvoir s'enfuir, et ceux-ci le suivirent comme un sauveur. Il détruit le mur sud et le clan tenta de s'enfuir, pour se retrouver dans un piège. Un des rebelles était un agent double, et donna tout le plan aux gardes, qui attendirent Hato Kenji avec impatience. Le Colonel se trouvait devant la brèche, suivit de son armée. Hato Kenji fut capturé sans tardé dans la commotion et la surprise. Il fut immobiliser par des chaines de métal gardant ses membres tous loin les uns des autres, écarté. Le colonel le positionna de façon à regarder le massacre. Les Senseikunshu assassinèrent le clan en entier d'Hato, y compris les agents double. Ils n'avaient plus besoin des esclaves, qui leurs coûtaient maintenant trop cher à garder en vie. Il valait mieux simplement...Les exterminer...

Hato Kenji fut garder vivant pour une seule raison. Son coeur meurtris, son esprit fracasser et sa mémoire teinter de la vision de sa femme se faisant égorgé et éventré pour même tué le bébé de la dame enceinte ne l'aideraient pas à quoi que ce soit. Il perdit ce qu'il restait d'humain en lui à ce moment là. Ils finirent par couler les corps dans les marais en augmentant leurs poids en utilisant du Doton, et emmenèrent ensuite Kenji à l'arène.

Dans l'arène, on put apercevoir deux hommes, entouré d'un nombre incroyable de spectateurs. Les seules personnes connaissant réellement les secrets d'Hato Kenji étaient mort. Tous, sauf le colonel. Face au colonel, Hato Kenji se retrouvait seul dans l'arène, cette fois ci sans ses amis. Le colonel lança la première offensive à toute vitesse sur Hato, qui semblait avoir encore une fois tout perdu. Le colonel l'attaqua de coups de poings au visage. Hato attrapa le poignet du colonel sans même bouger un seul autre muscle de son corps et écrasa le colonel sur le sol. Les yeux pleins de larmes et de rage, il regarda le colonel dans ses yeux et de ses lèvres on put entendre chuchoter les mots de quelqu'un ayant tout perdu.

« J'ai pitié des êtres comme toi. »

Il chargea son chakra dans son doigt et tira une simple balle de chakra dans le crâne de son adversaire pour le voir s'écraser sans vie au sol.

« Ça c'est pour le Hôzuki, et les autres gamins que tu m'as forcé à tué. »

Il cracha sur le corps du colonel et laissa tomber une dernière larme dans ses yeux vitreux. Le stade était silencieux. Personne ne parlait. Il ouvrit à nouveaux ses lèvres et s'exprima;

« Et ça c'est pour ma femme. »

Hato Kenji se chargea le chakra dans ses pieds de façon à se propulser dans les airs en formant des plaquettes sous ses pieds et quitta le stade dans les airs. Personne n'arriva à le rattraper, à la vitesse qu'il consommait son chakra, il n'aurait jamais réellement pu se faire trouver. Il se cacha dans les rives de Mizu no Kuni et jura vengeance non pas contre un seul clan, mais contre le monde. Contre les lois, les règles. Contre le destin. Il jura sur son âme qu'il libérerait le monde, quitte à devoir tuer tout le monde. C'est ainsi que Jigoku fut créer. Et il devint fou. Tellement fou dans sa tête, cherchant ses réponses, avec ce trou béant dans son coeur. Hato Kenji n'était pas n'importe quel homme. C'était un homme ayant modifier son destin pour en prendre un pire que celui qu'il avait déjà.

Il ne restait plus maintenant qu'à combattre le monde. Il fallait bien qu'Hato soit seul contre le monde. Sinon... Ça serait... Injuste.

260 lignes d'entraînement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Entraînement Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: Partie RP :: Autres lieux :: La forêt-