Partagez | .
 

 Le début d'une longue route [Gekido]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meito Tenryu

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 1144
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 101
Localisation : Dans un monde proche du votre !

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
0/0  (0/0)
Réputation: 0
Ryos: 0

MessageSujet: Le début d'une longue route [Gekido]   Mer 18 Sep - 16:52




Lorsqu'un deuxième démon apparaît, le premier disparaît.


Voilà maintenant quelques semaines voir quelques mois que tu avais quitté ton village natal... celui où tu vivais, celui que tu fréquentais chaque jour avec tes proches, celui où tu t'amusais énormément et tout le monde t'adorait fortement jusqu'au jour où cette Guerre se déclencha. Tout le monde, sans exception, se faisait tuer par le fameux clan Kuragari. Ce Clan réputé pour être l'un des deux clans les plus puissants de ce monde Shinobi. Ce groupe qui résistait à la puissance des Nozomi, c'était bien eux qui avaient décimé presque la totalité du clan. Mais tombant dans l'obscurité, prenant une décision bien précise, tu terminais le travail qu'il croyait avoir achevé. Tu tuais le fils du Chef des Tenryu pour commencer et tu tuais ensuite le père donc. Un combat que tu ne pouvais oublier, même en étant mort, car tu avais risqué ta vie sur ce jeu, c'était un personnage très fort, tu le savais !

Mais tel un imbécile, rongé par la haine, l'obscurité prenait le dessus sur toi et tu le combattais quand même. Heureusement, tu finissais vainqueur, tu gagnais, tu le tuais donc et tu te faisais nommer nouveau Chef du clan Tenryu. Malheureusement, c'était bien trop tard pour ça, car il ne restait que toi, sans compter ton père. Il essayait de s'enfuir dans ce vaste monde. Il ne souhaitait pas que tu le retrouve, car il connaissait parfaitement la suite des événements, mais tu ne le lâchais pas. Tu continuais de le poursuivre, sans relâche, jusqu'à enfin arriver à sa trace, pour tomber nez à nez avec lui au sommet d'un volcan. Tu te souviens de cette chaleur intense comme si c'était hier. Une atmosphère très lourde, pesante, qui te faisait perdre toutes tes forces. Mais ton père, comparé au Chef, il n'était rien, donc tu gagnais facilement le combat, haut la main, sans même avoir besoin d'utiliser tes mains.

C'était juste et seulement avec ton sabre que tu remportais la bataille, le poignardant en plein coeur sans aucun remord, le regard rongé par la haine. Plus tard, tu quittais donc les lieux, te retrouvant maintenant seul, dernier survivant de ton clan, dans le monde des ninjas dont la paix n'existait pas. Tu cherchais une raison de vivre. Tu marchais lentement le long des contrés et tu rencontrais beaucoup de personnes aux quelles tu apprenais tellement de leçon qu'ils n'allaient certainement pas oublier. Tu étais devenu comme un prêtre, tu montrais la bonne voix d'après toi et tu ne relâchais pas cette décision. Etant petit, tu avais énormément subis et tu ne voulais pas que ça se reproduise. Avec l'expérience de combat que tu avais acquise, tu pouvais faire beaucoup de choses, comme aider des villageois par exemple, ce que tu faisais quotidiennement. Mais là, c'est complètement différent.

Tu traversais les mers, les forêts, les lacs, le ciel... tout ça à la recherche de partenaire puissant avec qui tu pourrais travailler plus tard. Tu voulais faire un tout nouveau monde de paix, dans lequel tu allais être le chef ! C'est ce que tu désirais au plus profond de toi. Tu en avais marre d'apprendre des leçons à des imbéciles qui pratiquaient ce que tu disais, oui, mais d'autres non ! Ils continuaient à s'enfoncer dans les combats et mourraient ensuite avant de ne laisser que de la haine derrière eux. Comment allais-tu t'y prendre ? Par où allais-tu commencer ? Qu'est-ce que tu avais derrière la tête ? Des bonnes questions, mais les réponses... on ne pouvait pas les trouver. Tout se passait dans ta boîte crânienne et tu continuais lentement ton chemin, ton petit voyage, qui allait certainement atteindre l'objectif que tu visais. Le temps n'était pas top, il y avait beaucoup de vents.

Voilà quelques jours que tu ne faisais que marcher, sans t'arrêter, et que tu buvais seulement l'eau du lac. Tu voulais de l'eau propre, mais c'était difficile d'en trouver avec tous les champs de batailles que tu croisais. Ici, il n'y avait que guerre, tu ne savais pas comment faire, mais bon... l'eau du lac était plutôt bon aussi. Simplement, tu n'allais pas boire cette eau tout le temps sinon ta vie allait très vite s'éterniser. Le capuchon de ta cape blanche était sûr ta tête, tu étais couvert du froid, tes oreilles étaient donc bien au chaud et tes mains étaient à l'intérieur de ta cape. On ne pouvait y voir que le bas de ton visage... du menton jusqu'au narine. Tes pupilles se voyaient légèrement, mais c'était normal de les laisser à découvert, il fallait bien savoir où tu marches après tout. Et c'est après ces quelques heures de marches que deux personnages apparaissaient devant toi, rapidement.

    « Pauvres être inférieurs. Décidément... vous ne savez donc jamais vous arrêter. Vous ne pensez qu'à combattre. Eloignez-vous, je ne veux pas me battre. »


Ils te regardaient assez étrangement. Comme si ils étaient en manque de combat, comme si ils étaient en manque de sang, en manque de chair, tout comme toi lorsque tu étais plus jeune et que tu avais vu toutes ces nombreuses batailles dont la couleur rouge se propageait dans les moindres recoins que tu fréquentais. Ils avaient l'air décidé, tu restais calme. Ils ne pouvaient voir aucune de tes actions avec tes mains à l'intérieur de ta cape et comme des imbéciles, ils fonçaient, tête baissée sur toi. « Qu'il en soit ainsi. » Avec vitesse et efficacité, tu t'accroupissais légèrement avant de prendre les devants. Grâce à ta rapidité, tu arrivais rapidement sur eux, lorsqu'ils étaient à deux mètres de toi. Surpris, ils n'avaient pas eu le temps de réagir que tu les tranchais tous les deux à la hauteur du cou... les têtes tombaient au sol. Reprenant à nouveau ton chemin, tu rangeais ton arme blanche.

Ils n'étaient malheureusement pas à la hauteur de tes espérances. Vu les têtes que les deux hommes tiraient, tu pensais qu'ils devaient être d'un bon niveau, car ils avaient l'air vraiment affamé de victimes. Pourquoi des personnes telles que eux, avec une mentalité pareil, existaient ? C'est ce que tu te demandais actuellement. Tu poursuivais aussitôt avec tes pas lents et silencieux la route que tu entreprenais en allant sur le chemin de droite. Tes yeux étaient fixés sur ton entourage. Après ce que tu venais de voir, tu ne pouvais pas baisser ta garde ici. Les terres inconnues, quel était donc cet endroit ? Puis soudainement, tu tombais à nouveau nez à nez avec un autre mystérieux personnage. Il avait quasiment la même dégaine que toi... étrange. La curiosité te prenait et tu demandais alors:


« Qui es-tu ... ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magotsuku

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Le début d'une longue route [Gekido]   Ven 20 Sep - 0:57

Cela fait quelque jour que Shinrai est sur la route. Ayant quitté le dernier village depuis deux jour, il est maintenant à la recherche d'un autre monde, un autre aire de calme. Le chemin de terre qu'il suivait était bien tapé, signe que les gens empruntait souvent cette route. Il aurait souhaité être accompagné, mais le mentor ne voulait pas que les gens soit trop proche de lui, craignant de se faire avoir par surprise par un ennemi au courant de leur réel identité. Ils était lié à la solitude. Bien que leurs double peuvent paraître comme une deuxième personne pour eux, ils sont lié de la naissance, donc, ces doubles sont une copie quasi-conforme de la conscience original. Shinrai se demandait quel était le véritable but de son mentor. La protection, l'entraînement? Il n,en était pas vraiment sûr et... peut-être allait-il le savoir un jour. Les arbres près du chemin faisait dansé leurs feuilles dans le vent qui venait de se levé un peu. Cependant, il ne sentait pas le vent allez sur ses vêtements... ce qui était un signe.

Deux hommes sorte des arbres pour l'embusquer et le menacé.

« File nous ton argent, et on te fera aucun mal...

*Encore des bandits... comme si c'est ce qui nous attendait à chaque fois que nous allons quelque part.*

« Écoutez, nous ne pouvons pas vous donnez ce que nous n'avons pas. Nous vous prions de dégager le chemin et de nous laisser passer. »

« Dans tes rêves! »

Encore une fois, le pauvre Shinrai devrait se battre. Mais au moins, c'était pour se défendre, comme à chaque fois... Le premier bandit attaque, riposte de la part de Shinrai. Au tour du deuxième bandit, riposte de Shinrai encore. Les deux bandits se sentant humilié de leur défaite rapide, ils s'enfuient plus loins, sans doute à la recherche d'une nouvelle victime. Il espérait pour eux qu'ils ne tomberait pas sur quelqu'un de pire que lui. Il continua son chemin, marchant tranquillement à sa vitesse de croisière, soit environ un pas par seconde, sans oublier que se sont de petits pas qu'il fait.

Marchant toujours paisiblement, il croisa un autre homme, vêtu de blanc comme lui. S'agissait-il d'un de ses confrères? C'était impossible, selon les histoires de son mentor, il ne restait que lui et Shinrai de vivant. Peut-être que son mentor n'avait pas entendu parler d'un survivant, qui sait? L'autre personne s'arrêta nette, lui demandant;

« Qui es-tu...? »

Comme il s'y attendait, ce n'était pas un des siens. Même avec une simple question, il était possible pour lui de savoir si c'était un membre de sa famille.

« Nous ne sommes que de simples voyageurs, étranger. Nos noms ne vous sont donc d'aucune utilités et nous vous demandons de nous laissé passer. Nous supposons que vous avez sans doutes croisés deux hommes, est-ce possible? Dans l'éventualité, nous espérons qu'ils ne vous ont pas trop posé problèmes. »

Ses paroles étant dites, il reprit le chemin qu'il avait entreprit, souhaitant ne pas être interrompu encore par des bandits ou d'autres gens s'interposant dans son chemin pour lui poser des questions inutiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meito Tenryu

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 1144
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 101
Localisation : Dans un monde proche du votre !

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
0/0  (0/0)
Réputation: 0
Ryos: 0

MessageSujet: Re: Le début d'une longue route [Gekido]   Sam 21 Sep - 8:02




Lorsqu'un deuxième démon apparaît, le premier disparaît.


Toujours est-il que tu n'avais pas repris encore tes capacités à son summum. Si on devait comparer le niveau actuel que tu possédais, on pouvait dire que tu étais classé sous ninja de rang D... ce qui est bien dommage. Et encore le rang D, ça reste avec des doutes, ça reste à désirer. Tu n'avais encore pas récupérer du tout en faite ! En ce moment, tu ne restais qu'un simple ninja à la recherche de personnages qui pouvait être utile à toi, dans ce Monde de Shinobi, où le mot paix n'existe pas. Traversant eau, terre, ciel, tu n'avais vu jusqu'à maintenant que des combats avec des bains de sang partout, où que tu allais. Tu regardais ces personnes avec pitié, tu te demandais pourquoi est-ce qu'ils étaient aussi stupides... de perdre la vie aussi bêtement. Ces guerres, ces combats, tu ne voulais plus que ça dure, mais comment ? Oui, comment comptais-tu faire pour arrêter ça ?

Les mots ne marchaient absolument pas, malheureusement... personne ne comprenait par les mots et il fallait donc agir autrement. Ainsi, tu trouvais une autre solution... celle de la force ! Depuis que tu avais quitté ton clan, en quelque sorte, car tu étais le dernier survivant, tu avais perdu toutes tes capacités et ta récupération n'était pas encore faites. Tu possédais les bons déplacements ninjas, les bons réflexes, les bons coups ! Mais tu n'avais pas le principal chez un ninja... les techniques ! Pour le moment, ce que tu pouvais faire, c'était des attaques au corps à corps basique ou bien te servir de ton sabre... l'arme blanche que tu portais toujours avec toi afin de vaincre les ennemis qui barraient ta route. Deux individus étaient sur ton chemin lorsque tu te promenais lentement, pour rejoindre d'autres contrés du Monde Ninja. Ils étaient affamés de sang apparemment. Ils n'avaient plus vu cette couleur rouge que tu n'avais cessé de voir étant petit.

Et ceci, depuis combien de temps l'avaient-ils pas vu ? Des têtes effrayantes, des assoiffées, ils se présentaient comme ça ayant l’audace de te défier. Malgré que tout ton potentiel n'était pas encore revenu à son maximum, tu possédais quand même d'autres atouts encore utile. Et grâce à des mouvements futiles, tu perçais la défense adverse. Ils fonçaient tête baissée, ils ne réfléchissaient pas, ils étaient débiles. Pourtant, vu leurs apparences, tu pensais quand même qu'ils étaient bien plus forts que ce que tu avais prévu. Les tranchants à la gorge, les deux têtes tombaient au sol brusquement, s'écrasant d'un seul coup avant que le rouge ne se répandait dans un léger périmètre de trois mètres carrés environs. Ce n'était pas beau à voir, tu espérais que des enfants ne passent pas par là, qu'ils ne voient pas ce vacarme. Essuyant ta lame après quelques coups dans le vent...

Tu la rangeais gentiment dans son fourreau qui était accroché à ta ceinture au niveau du bassin. D'un geste de ta main droite, tu remettais ta cape blanche à sa position précédente, histoire de cacher ton corps, tout ce qui était utile pour un adversaire en combat. Ce mouvement exécuté, tu continuais tranquillement ta route, ne baissant plus ta garde après ce qui venait de se passer. Cinq minutes s'écoulaient, au grand maximum, avant qu'une nouvelle personne ne tombe sur toi. Elle était différente des deux autres personnages que tu avais croisé. Tes yeux rétrécissaient, tu te concentrais un peu plus, tu regardais attentivement qui ça pouvait bien être et tu voyais la silhouette d'un garçon. Il te ressemblait légèrement en thème de style vestimentaire... vraiment étrange. Curieux, tu demandais l'identité de celui-ci et il te répondait bizarrement, avec des "nous".

    « J'ai bien rencontré deux hommes... qui sont morts à présent. Si vous ne voulez pas décliner votre identité, ainsi soit-il. Je ne vous dérangerai pas plus, bonne journée. »


Ce jeune homme t'intéressait particulièrement. Tu le trouvais légèrement étrange avec cette façon dont il venait de parler, "nous". Qu'est-ce qu'il avait ? Peut-être qu'il n'était pas seul ? Peut-être que les deux hommes étaient ses compagnons ? Plusieurs questions qui te traversaient l'esprit, mais ce n'était que des hypothèses certaines questions. Tu préférais en rester là, ne pas réfléchir d'avantage, tu désirais partir à présent. Reprenant une bonne démarche, tu arrivais dans la direction de ce mec à la chevelure blanche. Quelques mètres vous distançaient, tu l'observais attentivement, dans les yeux. Il avait quelque chose de bizarre... mais quoi ? Ton capuchon était sur ta tête, on ne pouvait voir seulement des yeux bleus jusqu'au nez. C'était normal de se cacher après tout. Dans ce Monde, rien n'était sur... on ne pouvait jamais savoir qui était réellement nos alliés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le début d'une longue route [Gekido]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le début d'une longue route [Gekido]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une opération raté = une longue route parsemée d'obstacle.
» Première expédition, longue route à endurer ...
» Tant mieux si la route est longue... ♫
» MAYA • Peu importe que la route soit longue, de toutes tes forces : cours !
» Des VP Pour Obama, la liste est longue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: Partie RP :: Autres lieux :: Les terres inconnues-