Partagez | .
 

 Disparition mystérieuse [Mission]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Youshi Shinzaburo

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 28

MessageSujet: Disparition mystérieuse [Mission]   Dim 22 Sep - 21:22

Nozomi Ieatsu a écrit:
Disparition mystérieuse :
Rendez-vous au village de Tanzaku. Au début de la semaine, un enfant a disparu depuis plus aucune nouvelle de ce dernier. Vous devez enquêter sur cette mystérieuse disparition et ramener l'enfant à sa famille. Bonne Chance
Localisation : Village Tenzaku
Récompense : 90 Ryos et 40 XP.
    Le pays du feu, plus précisément le petit camp dans lequel se situe la coalition des Nozomi, qui sommes-nous ? Que voulons-nous ? Ça vous le saurez un jour si dieu le veut ! [C’est moi ça non ?] Non surement pas. [Ah merde alors.] Au moins tu pourras dire que tu as tenté de le faire, mais malheureusement ça ne marche pas à tout les coups et encore moins avec moi, j’ai appris à te connaitre et je sais parfaitement comment ça marche avec toi mon ami. [Tu m’en vois rassurer.] Ce n’était pas vraiment le but à la base mais bon... [T’inquiète, ça me rassure tout de même.] D’accord oui je vois le genre, tu es un bonhomme pour le moins étrange en fait... [Merci pour le compliment, tu m’en vois fier.] De rien, c’est toujours un plaisir de te faire plaisir. Toujours étant que là on avance pas trop dans le bordel. [Oui en effet, on ferait mieux de rentrer dans le vif du sujet au plus vite.] Bien, c’est assez simple à faire si je puis dire, il nous suffit de voir un peu le tout n’est-ce-pas ? [Oui, mais sur ce point là, c’est à toi de gérer, tu es le mieux placé, c’est toi l’interne à l’histoire après tout.] Vrai.

    Je suis Shinzaburo, ninja du clan Youshi, membre de la coalition des Nozomi à part entière, j’ai toujours partagé les même idéaux que les Nozomi, il était donc normal que je me retrouve ici. Malgré cela, j’ai gardé mon indépendance, j’aime cette sensation de pouvoir voler de mes propres ailes et ainsi faire des choses que mes parents aient pu louper à cause de leur mort si rapide. Je n’ose croire au destin, s’il existait, pourquoi aurait-il décidé de me prendre mes parents ? Il ne peut pas y avoir de destin, c’est impossible. Maintenant je n’ai plus besoin de penser réellement à tout cela, je ne sais guère ce qu’il est advenu de mon clan, d’autres sont censé être des Nozomi, mais certains ce sont-ils alliés aux Kuragari ? Dans le fond j’en ai bien peur, j’aurais temps voulu le savoir, mais il est rare que je croise quelqu’un durant mes voyages. C’est d’ailleurs toujours avec la même histoire que je retourne au campement, mais pas aujourd’hui, il y a eu cette jeune femme, je l’ai croisé sur les plaines rocheuses non loin de Tsuchi no kuni, c’était surement une grande ânerie d’aller par là-bas, mais à partir du moment où il ne m’est rien arrivé... Pour mon retour au village, à peine ai-je eu le temps de souffler que je fus affecté à une mission, c’est un travail comme un autre après tout, j’aurais surement le temps de me reposer ensuite non ? [Oui c’est exactement ça, mais pour le moment il va falloir se bouger le postérieur pour faire ce travail.] Oui tu as raison, c’est donc sans broncher que je l’acceptais et que je partis, ma direction ? Le village de Tanzaku. [N’oublies jamais le contenu de ta mission, il faut retrouver un enfant disparu depuis le début de la semaine.] Oui je sais, mais ça fait tellement longtemps qu’il a disparu, ne crois tu pas à des choses graves là ? [Certes, les première vingt-quatre heures sont les plus importantes, mais nous ne devons pas partir défaitistes, tu le retrouveras vivant et tu le ramèneras à ses parents !] Oui tu as raison, en avant !

    Je venais donc de quitter le campement et je me dirigeais désormais vers le petit village de Tanzaku, un endroit paisible où nous autres, les Nozomi, étions accueillis à bras ouvert. Ils ont plutôt un village marchant, pour ce qui est des affaires à réglé, ils nous appellent, c’est un peu un accord entre les deux camps, ils nous aident sur le plan économique, on les aide sur le plan militaire, nous sommes ninjas, eux ce sont des paysans, des commerçants et autres travailleurs en tout genre, il ne faut surtout pas que nous les laissions prendre les armes, ils n’auraient presque aucune chance de s’en sortir en cas de guerre. Dans le fond, je suis malgré tout persuadé que des ninjas vivent parmi eux, mais ils sont bien caché, ils ne se montreront qu’en cas d’attaque histoire de retenir l’envahisseur avant notre arrivé, du moins je l’espère au plus profond de moi. Le village avait surement eu vent de mon arriver d’ailleurs puisque à peine les portes de leur village en vue, c’est un homme et une femme qui courraient dans ma direction afin de s’arrêter juste devant moi.

    Femme - « Dites moi que c’est vous, dites moi que vous êtes le ninja envoyé par les Nozomi pour retrouver Tsukune ! »

    « Je suppose que oui, si c’est votre fils qui a disparu depuis si longtemps alors oui c’est moi qui suis là pour lui. »

    Femme – « Oh merci seigneur, je commençais à croire que personne ne viendrait, s’il vous plait, je vous en conjure, rammenez-le nous ! »

    « Je ferais le maximum, je vous le promets ! »

    Je n’avais pas pour habitude de promettre des choses et encore moins quand je n’étais pas sur du résultat, mais cette femme est complètement abattu, je n’ai pas le droit de la laisser dans cet état et je remuerais ciel et terre dans le seul but de lui ramener son enfant. Je sais ce que c’est de ne pas avoir ses parents et je comprends la souffrance du petit, si celle d’un parent ayant perdu son enfant est la même alors je me dois de le lui ramener et d’apaiser son âme. Ce n’est pas une promesse en l’air que je viens de lui faire n’est-ce-pas ? [Non, tu le retrouveras, j’en suis persuadé, et je t’y aiderais sois en sur !] Merci à toi, je pense que j’en aurais cruellement besoin, ton sens de la remarque est surement plus développer que le mien. [Non pas du tout, c’est juste que tu n’as pas suffisamment confiance en toi, c’est la seule raison de cela !] Si seulement tu pouvais avoir raison... [C’est le cas !] Mouais peut-être, en tout cas pour le moment, je n’ai pas vraiment de temps à perdre avec tout cela, il va falloir que je devienne un enquêteur hors paire, je n’ai guère le choix je crois. Je regardais les parents de l’enfant disparu leurs demandant d’ailleurs où ils avaient vu l’enfant la dernière fois, d’après les faits relater ce serait à l’entrée du village, ici même, parfait. [Tu vas pouvoir faire le fainéant, pas besoin de chercher le lieu de disparition.] Hé oh, je ne te le permets pas, tu sais très bien que je ne suis pas de ce genre moi ! [Oui je le sais, mais j’adore te faire gueuler un peu, ça me fait un peu d’animation.] Ha ha, baka !

    Je n’avais donc plus qu’à rechercher le petit maintenant ? Ouvrant alors mon petit sac, je saisis une feuille de papier et commençais mon pliage sous les yeux de la femme qui semblait déjà déprimé alors que je n’avais rien commencé encore. C’est un petit oiseau de papier, une hirondelle d’ailleurs pour être plus précis. Y insufflant une bonne quantité de chakra, l’oiseau de papier commença alors à bouger doucement avant de battre des ailes et ainsi commencer à décoller. Le garçon est surement perdu quelque part, je devais faire tout mon possible pour le retrouver après tout non ? Je regardais les parents des enfants une dernière fois et mon hirondelle partit la première sachant déjà ce qu’elle devait rechercher, ce fut ensuite à mon tour de partir à la recherche du garçon égaré dans le meilleur des cas. J’avançais dans la forêt, attendant de trouver un quelconque indice quand à la position du garçon, mais pour le moment rien de rien, c’est d’une angoisse... [Tranquille, tu vas le faire, il faut juste que tu reste concentrer sur ta tache.] Oui je veux bien, mais c’est bien plus facile à le dire qu’à le faire en même temps. [Peut-être bien oui, mais tu n’en reste pas moins un pessimiste sur ce coup là et je ne peux guère te laisser faire ça !] Mais peu importe après tout, qu’est ce que cela peut-il bien te faire ? [Mais tout, si tu venais à disparaitre où serait mon intérêt à moi ?] Je ne sais pas, puis quel serait ton intérêt à me voir rester ? [Tant que tu es là je suis occupé, c’est aussi simple que cela.] Mouais, si tu le dis...

    Tout à coup, c’est mon hirondelle de papier qui revint à moi alors que je continuais d’avancer gentiment, elle saisit mon manteau et le tirait légèrement pour me faire comprendre qu’il me fallait maintenant la suivre. Nous faisions alors une bonne trentaine de minutes de marche et de saut et j’en passe avant d’arriver là. J’étais alors dans un arbre au dessus d’une cabane en bois, drôle de lieu certes, mais peu importe, qu’est ce que cela foutait ici ? J’en avais une petite idée certes, mais quoi qu’il arrive je devais savoir si le petit était là ou non ! L’hirondelle fut la première à partir puis se posa sur la porte avant de taper de plusieurs coups de bec. Deux hommes sortirent assez rapidement et mon hirondelle attaqua l’un deux avant de prendre la fuite. Alors pourchassé, le moment était parfait pour voir si ma technique était toujours aussi bonne. Un nuage sombre apparut alors dans le ciel et la foudre s’abattit sur terre, paralysant ainsi les deux hommes qui commençaient à s’enfoncer dans le bois. Je pu maintenant descendre de mon arbre tranquillement avant d’être rattraper par mon oiseau de papier, il ne me restait plus qu’à aller verifier l’intérieur de la maison et vérifier que mes suscitions soient bonnes ou non. Aucune personne supplémentaire ? Un calme total ? Je n’aimais guère ça... J’entrais et ouvris la seule porte qui se trouvait être encore fermé et là, surprise, un jeune garçon était attaché là via des cordes.

    « Tsukune ? »

    Garçon - « Comment connaissez-vous mon nom ? »

    « Parfait. C’est les Nozomi qui m’envoient, je vais te ramener à tes parents. »

    D’un mudra, trois de mes feuilles de papiers se plièrent pour former des lapins qui fonçaient à présent sur les cordes pour les couper à l’aide de leurs oreilles tranchantes. Une fois terminé, chacun entraient dans mon sac et reprirent leur forme originelle alors que le garçon me suivait. Je sortit le premier afin de m’assurer d’être tranquille, mais je n’avais plus de visuel, j’apposais donc mon sceau de vitesse sur le garçon qui pourrait aller un peu plus vite en cas de besoin puis nous avancions vers le village qui nous attendait. Continuant notre percée sans la moindre embuche, c’est un craquement de bois qui me mit alors la puce à l’oreille, c’est d’ailleurs là que je les vis, les deux hommes nous suivaient de loin, poisse. D’un signe, un nouvel éclair fit son apparition et créa une lumière si dense que les deux hommes furent complètement aveuglé et nous courrions désormais le plus rapidement possible, pas de temps à perdre pour nous. Ils avaient surement déjà repris leurs esprits, ils ne tarderaient surement pas à nous rattraper, mais trois hommes du village vinrent à notre rencontre et couvraient désormais notre arrivé, le garçon était rentré, mais vu son état global, une visite chez les médecins s’imposaient malheureusement. J’avais rempli ma mission, honorer ma promesse, je pense que je pouvais désormais rentrer sans sourciller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Disparition mystérieuse [Mission]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une disparition mystérieuse [mission] suite...
» Mew,ile mystérieuse
» Mystérieuse atmosphère
» Mystérieuse disparition [mission]
» Les Mystérieuses Cités d'Or, le film !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: Partie RP :: Hi no Kuni :: Village civil Tanzaku-