Partagez | .
 

 Mission de rang C | À la recherche de l'herbe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Mission de rang C | À la recherche de l'herbe   Lun 25 Fév - 2:13

Spoiler:
 

On vint me chercher de bonne heure, avant même le soleil. Quelqu’un cogna à ma porte avec vigueur, appelant mon nom. Je me relevai difficilement, me dirigeant vers ma porte vêtue seulement de ma longue chevelure écarlate. J’ouvris, les deux yeux encore fatigués, pour me retrouver devant un ninja portant un ordre de mission. Lorsqu’il me vit, je le surpris à perdre toute sa contenance, rougissant avec de descendre son regard vers ma somptueuse poitrine. Ne lui laissant pas le loisir de faire du lèche-vitrine, je lui arrachai le parchemin des mains avant de lui claquer la porte au visage. J’ouvris le rouleau, curieuse de voir ce qui nécessitait mon réveil d’urgence. Selon cet ordre de mission, l’un des vieux personnages importants du pays du feu venait de faire une crise de je ne savais trop quelle maladie cette nuit et ils avaient besoin d’une plante médicinale au plus vite. Logique qu’on s’adresse à moi pour ça, j’étais une Kyofu. Puis, je pris connaissance de l’emplacement de ladite plante. Kusa! Mais bordel c’était loin ça!

Ni une ni deux, je sautai dans mon kimono, enfilant mes getas et plaçant mon fidèle katana à ma ceinture. Et hop! Me voici partie dans une folle aventure au pays de l’herbe! Quand même, j’aurais préféré quelque chose d’un peu plus excitant et donc requérant un peu d’habilités martiales, mais je faisais ici une course contre la montre de la plus haute importance. Je filai sur les toits de Konoha, ne prenant pas la peine de me retourner une seule fois pour vérifier si j’avais bien fermé à clé derrière moi. Je passai le bonjour au garde de la porte aux lèvres pincées, celui que j’avais du remplacer dans une mission précédente. Il me reconnu et cela me permis de ne pas perdre un temps fou avec maintes paperasses inutiles. Je m’élançai dans la forêt, abandonnant mes petits souliers de bois en chemin pour courir plus vite. L’herbe fraîche sertie de rosée me fit du bien et je sentis la fatigue m’abandonner complètement. J’étais bel et bien éveillée et j’allais me faire un devoir de revenir au village avec cette plante avant le levé du jour.

Le chemin fut long et pénible, mais je pu au moins croiser de bons amis qui me firent un brin de jasette en chemin. Ils étaient curieux de savoir de quoi avait l’air le monde des hommes et je me fis un plaisir de raconter un tas d’histoires à mon ami le geai bleu. Il allait sans doute se faire un malin plaisir à tout aller répéter aux autres en y rajoutant des détails complètements exagérés, mais ça faisait partie de son charme. Il du toutefois m’abandonner lorsque je quittai les forêts luxuriantes du pays du feu pour les plaines envahies d’herbes hautes du pays de, roulement de tambour, l’herbe. Un patrouilleur m’intercepta en chemin et me questionna sur la raison de ma présence en ces terres. Je lui montrai donc mon ordre de mission, histoire qu’il accepte de me laisser passer. Le salopard du bien la relire trois fois, ne serait-ce que pour me mettre un peu plus de retard! Saleté de patrouilleur de..! Il me souhaita finalement un bon matin et me laissa poursuivre ma route. Je poussai un long soupir, reprenant ma course effrénée.

Ici, les herbes se ressemblaient toutes pour moi. Je tentai néanmoins de suivre le petit guide qui venait avec mon ordre de mission, histoire de voir dans quelle région du pays ce satané truc pouvait bien se trouver. Je me mordis la lèvre inférieure, plus qu’enragée de me retrouvée coincée à examiner toutes les plantes une par une pour enfin peut-être découvrir celle qu’il me fallait. Un mal de tête affreux commençait à m’assaillir et les jurons sortaient de ma bouche sans que je ne m’en rende compte. J’avais même commencé à psalmodier des injures à cette fichue plante dans la langue des animaux tant je commençais à en avoir marre. Soudain, une lapine sortit de son terrier pour venir se poster devant moi, les yeux furibonds, tapant violemment de sa patte arrière contre le sol.

« Mais c’est pas bientôt fini! Vous pourriez surveiller votre langage, mes petits vont commencer à grogner comme vous si ça continue! »

Mon regard marron s’écarquilla devant la nouvelle arrivée. Bien sûr! Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt? Qui de mieux pour me trouver ce que je cherchais que d’authentiques habitants de la région?

« Désolé Usagi-sama. Je cherche quelque chose et je n’arrive pas à mettre la patte dessus. C’est une plante pour guérir un ami, vous sauriez où je peux la trouver? Je repars ensuite et je ne dérangerai plus jamais votre famille, vous avez ma parole. »

La lapine me considéra d’un air songeur avant de jeter un œil à la plante que je lui désignai sur mon parchemin d’ordre de mission. Elle me fit ensuite signe de la suivre et je m’élançai à sa poursuite, telle Alice à la poursuite du lapin blanc. Nous dévalâmes des collines, passèrent des rivières et contournâmes de petits villages. Puis, elle s’arrêta finalement pour gruger la base d’une planter et me l’offrir. Je la remerciai avant de la regarder disparaître dans les herbes hautes. Elle rentrait sûrement à son terrier. Parfait, maintenant je pouvais faire de même et rentrer à Konoha. Je pris donc également mes jambes à mon coup, espérant que j’arriverais à temps pour sauver le vieillard du pays du feu.

Je refis donc le chemin en sens inverse, traversant un océan d’herbe avant de saluer le patrouilleur. Il me demanda si j’avais ce que j’étais venue chercher et je brandis haut et fière la plante. Il me gratifia d’un sourire et me souhaita la bonne journée. À l’horizon je pus voir les premiers éclats du soleil et j’accélérai le pas de nouveau. Je plongeai dans ma forêt adorée, connaissant le terrain par cœur. Ce n’était plus qu’une question de minutes avant d’apercevoir le village caché de la feuille. Puis, enfin, je repassai devant le chuunin qui me salua de la main et remontai la rue, me dirigeant à la course jusqu’à l’hôpital de Konoha. Les premiers passants du matin me dévisagèrent, mais je n’en avais rien à faire. J’ouvris la porte à la volée, me dirigeant jusqu’au bureau de l’infirmière en chef, toute en sueur, le cœur battant à cent à l’heure, peinant à respirer. Elle me regarda d’un air ahuri avant de remarquer la plante et de la saisir de mes mains. Elle me remercia ensuite avant de disparaitre, sans doute pour amener l’objet de ma mission aux médecins. Je me laissai tomber par terre, respirant à grandes bouffées. La journée commençait bien, j’avais déjà fait ma petite course matinale!


Lignes avec compteur : 70
Revenir en haut Aller en bas
 

Mission de rang C | À la recherche de l'herbe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» Mission de rang B, Recherche du duo [ solo ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: Archives :: Le RP :: Les différents pays :: Kusa no Kuni-