Partagez | .
 

 Quand on se voit sur une statue [Pv: (LIBRE ENTRAÎNEMENT) ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meito Tenryu

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 1144
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 101
Localisation : Dans un monde proche du votre !

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
0/0  (0/0)
Réputation: 0
Ryos: 0

MessageSujet: Quand on se voit sur une statue [Pv: (LIBRE ENTRAÎNEMENT) ]   Mar 13 Mar - 19:45

    Encore et toujours, je n'arrêtai pas de voyer. Je marchai et marchai jusqu'à ne jamais m'en arrêter. On pouvait dire que j'étais inépuisable et je dois ça à mon époque. Lorsque j'étais à la tête du clan Uchiha et que j'utilisais justement ce maudit clan à combattre, à faire la guerre. C'est après toutes ses grosses et longues batailles que j'en arrive enfin ici. Un vieil homme toujours aussi démoniaque, puissant comme il l'était avant. Mon nom... Madara Uchiha. Plusieurs gens doivent savoir notamment ou plutôt doivent croire que je suis mort. Malheureusement pour eux et bien la réponse est non. Je suis toujours en vie, oui satan est encore et toujours là pour faire la mal autour de lui et c'est pas maintenant qu'il compte d'arrêter je pense. Enfin bon...

    J'avais décidé d'aller dans un endroit plutôt spécial. Un coin que j'aimais beaucoup, que j'appréciais énormément, mais surtout qui me rappeler beaucoup de souvenir. Cet endroit, la Vallée de la Fin... Un bien belle endroit dit-on et d'ailleurs moi-même je savais pas une chose. Oui, je ne savais pas qu'on m'avait dessiné dessus. Je savais pas qu'on avait crée en fait une statue de moi et de mon pire ennemi enfin rival Hashirama Senju... Voilà une nouvelle que j'avais appris récemment et c'est justement pour ça que je voulais allé voir ça de plus près. On dit que les statues sont très belle, qu'elles ont parfaitement été sculpté à mon allure. Est-ce vrai ? Nous allons tout de suite le savoir. Peu à peu, j'arrivais donc calmement et rapidement vers la Vallée de la Fin ou plutôt j'approchais. J'avais beaucoup de temps devant moi, rien ne pressait maintenant que j'avais passé le grade de ANBU.

    Quoi que je fasse je n'avais plus aucun test à passer maintenant et c'est ce qui me passionner le plus. Avant, j'avais de la puissance à reprendre et il me fallait devenir le plus fort possible très vite. Maintenant, je suis un homme en paix, calme et joyeux prêt à reconquérir mes anciennes techniques. Le faire ça n'allait pas être facile, car tout ça demandait énormément d'entraînements. Bien sûr ce n'est pas pour autant que j'allais baissé les bras. Je comptais bien réussir l'épreuve, la surmonter et devenir un être comme avant, puissant, fort, quasiment indestructible. Enfin bref, soigneusement, je m'installai sur mes deux pieds, debout tout en bas de ma statue. Oui, j'étais arrivé enfin à cet endroit et à l'aide de mes yeux normaux, oui j'ai bien dis normaux et non avec le sharingan, je regardais attentivement les deux pierres sculptés. Elles étaient vraiment très belle, j'étais belle et bien comme ça avant en tout cas. Je m'approchais calmement vers les pieds de la statue.

    Observant dans mes alentours, il semblait y avoir personne. Regardant le sol, rien n'était louche ou quoi que ce soit d'autre. Ainsi, je baissai légèrement ma garde et puis de toute façon que je le fasse ou non ça servirait à rien. Jamais on ne pourrait me toucher par surprise. Fermant doucement les yeux, je repensais à toute cette histoire, la bataille que j'avais eus avec mon ancien rival. Tout se triballait dans ma tête très vite pour que je finisse par ouvrir les yeux et que je dise des mots à mon goût:

    << Que l'entraînement commence.... >>


    Un pied d'appuie vers l'avant, c'était le pied droit. La forêt dans les alentours, c'était parfait pour moi afin d'utiliser de nouvelles techniques. Je voulais d'ailleurs tenter quelque chose. Arriverais-je ? Il fallait le savoir, mais pour ça il faut essayé. Avant ça, je voulais réessayer une technique de type feu que j'avais appris il n'y a pas longtemps. Un échauffement si on peut le dire. Un sourire léger au lèvre, je commençai par enchaîner avec des mudras. Tigre, chien, coq, cheval,.... Un à un les signes s'exécutèrent. Chacun des signes faisaient apparence à des animaux en fait. Personne ne sait pourquoi, mais c'est ainsi. On peut dire que c'est le Rikudo Senin d'un côté vu que c'est lui qui a inventé tout ça. Lorsque mes mudras se terminèrent, je pris un léger recule vers l'arrière avec mon torse pour alors revenir vers l'avant et lancer une attaque:

    << Katon, Shinkyuu Goukakyuu no Jutsu ! >>


    Brusquement, une énorme et gigantesque boule de feu se matérialisa juste devant mes yeux d'une vitesse rapide et efficace. Le feu continua donc de sortir de ma bouche pour rendre alors la boule encore plus grande et voilà qu'elle était finalement terminer. Elle arrivait à pleine vitesse sur les arbres et les branches furent ainsi brûler. La suite de mon entraînement pouvait continué jusqu'à ce que j'entendis un bruit étrange dans mes alentours.

    << ...... >>


    Ce n'était pas mon imagination ça c'était sûr. Qui pourrait bien osé déranger mon entraînement ? De plus je pouvais sentir un petit chakra non loin, mais pas où exactement. Si celui-ci ou celle-ci parvenait à faire mumuse avec moi en se cachant, il est sûr qu'elle allait avoir de mauvaise surprise. Allait t'elle -ou il- sortir de sa cachette ou bien allait t'elle -ou il- continuer son enfantiage ?

    [51 lignes]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Quand on se voit sur une statue [Pv: (LIBRE ENTRAÎNEMENT) ]   Mar 13 Mar - 23:14

Alors que j'attendais la réponse de mon examen juunin, ne tenant pas en place j'avais besoin d'espace et de liberté, je n'avais pas de mission en cours et Shord était bien trop occupé par son remplacement du Mizukage partis en vacance pour passait du temps avec moi. J'avais donc envie de faire un petit voyage en solitaire qui me permettrait ainsi de développer quelques nouvelles technique et pourquoi pas rencontrer de nouvelles personnes, voir de nouveaux paysage. Car quand j'y repense je ne m'étais pas très éloignée de mon village natale n'allant pas plus loin que là où mes missions me le demander. Alors que j'ouvrais tranquillement mon planisphère de la carte des différents pays ninjas, il me fallait choisir une destination : Konoha, Suna, Kumo.... Tants de choix, mais si peu de temps, car je ne veux pas partir trop longtemps non plus, car je ne voulais pas non plus que l'on remarque ma petite absence, car je ne sais pas lorsque j'aurais mes nouvelles responsabilités dans l'optique où j'obtiendrais mon examen. Pour déterminer mon choix, j'aimais bien aller visiter chacun de ces pays, mais ne pouvais pas un seul ferai l'affaire. Jetant quelque piécette à l'effigie de chacun des pays contre mon mur celle qui sera le plus près de celui-ci sera donc ma destination. Les pièces venaient donc de heurter mon mur, tourbillonnant quelque seconde avant de s'arrêtaient net, laissant apparaitre ma futur destination : « Konoha ». Ce serais donc le village caché de la feuille, y aller faire une visite de courtoisie et pourquoi pas rencontrer des ninjas de ce pays ne serait pas mal vu de la part de leur Hokage. C'était donc partis, j'avais pris un maximum de ration de nourriture et de boissons afin de pouvoir camper à la belle étoile, mon petit sac sur le dos je sortais fièrement par les portes de mon village saluant comme à mon habitude les deux gardes postaient là pour la surveillance.

Il me fallut quand même une bonne semaine de marche et de quelque footing pour me dégourdir les jambes afin de rejoindre le pays de la feuille, qui ne ressemblait en rien au niveau du paysage à Kiri, alors que mon propre pays était en grandes partis recouvert de petits lacs ou de grandes rivières, laissant apparaitre chaque jour de bons matins une légère brume avant de s'estomper avec la monter du soleil dans le ciel. Quant à lui le pays de la feuille était rempli de bois avec d'immenses arbres, je venais de me stopper net, car au loin je pouvais apercevoir la fameuse vallée la fin, pour le moment je ne l'avais vu que dans des livres que j'avais plus ou moins bouquiné, mais la voir en vrai était quelque chose à vous couper le souffle, ces deux immenses statues ne porter par leur adjectif pour rien elles devaient bien faire une centaine de fois moi ce qui me fit penser que l'univers était bien plus grand que moi.

Alors que j'approchais pas à pas de ce lieu qui pourrait être parfait pour un entrainement matinal, je pus entendre des bruits de pas non loin, je sentais un immense chakra dans le coin quelqu'un s'entraînait déjà mon idée aurait été utilisé par quelqu'un. J'étais naturellement de nature curieuse il me faillait donc allait voir qui pouvait se tenir là et pourquoi pas faire sa connaissance et participer à son entrainement, Alors que j'étais tranquillement cachés derrière les broussailles je pus le voir utiliser un jutsu de type "Katon", une affinité que je ne maitriser pas du tous, car j'étais plus accès sur le point faible de ce type de jutsu le "Suiton". Il avait dû me repérer car il c'était arrêter net, regardant au alentour devrais-je me montrais a cet inconnus?

J'étais plutôt une personne très sociable, alors je sortis tranquillement de ma cachette, avec quand même une main sur le pommeau de ma fidele épée on ne sais jamais à qui s'attendre de nos jours, je lui lançais quand même un:

"Salut, excuse moi de t'avoir observé je suis une shinobis du village de Kiri prénommée Miharu Asumi"

J'attendais sa réponse espérant ne pas m'être fait un ennemi d'entrée de jeux.


Revenir en haut Aller en bas
Meito Tenryu

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 1144
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 101
Localisation : Dans un monde proche du votre !

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
0/0  (0/0)
Réputation: 0
Ryos: 0

MessageSujet: Re: Quand on se voit sur une statue [Pv: (LIBRE ENTRAÎNEMENT) ]   Mer 14 Mar - 16:11


    C'était une belle journée aujourd'hui enfin tout ça n'est rien que pour moi, mon avis. Je ne savais pas pourquoi, mais rien qu'en regardant le ciel, je pensais que j'allais apprendre beaucoup de choses aujourd'hui. Technique ou je ne sais trop quoi je savais absolument pas, mais des trucs j'allais en apprendre. J'étais donc devenu un Nukenin de rang S maintenant. Enfin moi je me considérais comme ça vu mon niveau de puissance et surtout que j'étais un déserteur. Depuis que j'étais revenu en ce monde enfin que je m'étais réveillé après ce long sommeil de plusieurs années, j'étais un ninja d'un niveau Chunin, mais voilà que maintenant je me retrouve à un niveau de ninjas des forces spécial voir peut-être même plus haut enfin si j'ose dire, voir le grade de Kage. Je ne voulais pas dire exactement ça je vous assure, mais je pensais à avoir environ ce niveau. Peut-être que non ou peut-être que oui je ne le savais pas, mais pour moi c'était ça. Enfin bon, après plusieurs heures de marches sans m'arrêter et pas encore fatiguer, j'étais arrivé à la Vallée de la Fin.

    Un endroit bien comestible et sympas surtout. Poser tout en bas des deux grandes et immenses statues d'où l'une d'elle me représentait, j'observais attentivement celle de Hashirama Senju mon plus grand rival et surtout celui qui m'a vaincu. Le seul ayant réussis à ma battre et bien c'est lui, mais bon tout ça c'était le passé, car si nous recombattons maintenant je suis à cent pour cent sûr d'avoir une chance de gagner. Mais bon, évitons de partir sur le hors-sujet. Comme je l'ai dis précédemment, j'étais arrivé dans la Vallée de la Fin. J'avais décidé de m'entraîner ici, je ne savais pas pourquoi, mais mon intuition me disait que j'allais très vite apprendre mes jutsu's dans cet endroit. D'ailleurs pour débuter cet entraînement, je lançai une attaque de type feu, Katon la gigantesque boule de feu. Cette technique était et est très connu dans le clan maudit dont j'appartiens, le clan Uchiha. Nous sommes des experts en l'art du feu, nous connaissons tout de ça, mais ceux qui posent problème sont les ninjas de type Suiton. Heureusement, plusieurs ninjas comme moi par exemple arrivent à déployer....

    Une seconde affinité. C'est ce qui rend généralement les ninjas forts même très fort. Avoir une deuxième affinité est souvent un atout pour les ninjas, car il permet ensuite de le prendre par surprise et c'est super. Mais comme je l'ai dis, quelques ninjas arrivent à faire sortir cette deuxième affinité donc plusieurs autres n'y arrivent pas de plus qu'il est très dur de la déployer surtout quand on fait partie d'un clan où l'on a la plus part du temps que les techniques héréditaires. Bref, après avoir envoyé cette attaque dans les bois de quoi m'échauffer un peu, j'entendis ou plutôt je sentis un chakra dans les alentours. Il ne m'avait pas l'air familier et il fallait absolument que je découvre c'est qui. Non pour l'assassiner ou quoi que ce soit du genre, mais j'avais besoin d'entraînement et un partenaire pourrait faire l'affaire justement. Surtout que j'en avais beaucoup à apprendre, énormément même. Il fallait à tout prix qu'elle se montre lorsque soudainement, le miracle arriva et elle osa se montrer. Oui, je dis bien "elle", car c'est en fait une fille. Des cheveux rouges longs, une allure de guerrière.

    << Salut, excuse moi de t'avoir observé je suis une shinobis du village de Kiri prénommée Miharu Asumi. >>

    Ce fut les paroles de la jeune demoiselle. Directement sans aucun regret, elle m'annonça son identité. Elle devait donc avoir confiance en moi... Ce qui est dramatique. Me faire confiance n'est pas vraiment bon pour mes adversaires, mais on dirait bien qu'elle savait ce qu'elle faisait donc je le laissais faire. Maintenant, il fallait tout prix qu'on commence ce que je voulais faire. L'entraînement... Les discussions n'étaient pas mon truc surtout que j'étais pas venu pour ça. Mon identité, et bien je pourrais tout à fait la révélée, mais seulement si elle est assez forte pour que je lui dise. Si ce n'est qu'une ninja de pacotille, cela ne me servirait à rien de lui dire, mais comme tout adversaire, il se doit le respect donc je lui dirais sauf plus tard. Car pour l'instant, je n'avais qu'une chose, mais vraiment qu'une chose et c'était l'entraînement. La puissance, la puissance et la puissance. C'est tout ce qui m'intéressais moi le reste j'en avais rien à foutre. Ainsi, il fallait que je lui propose donc, mais je pensais qu'elle allait très bien comprendre toute seule si je faisais cela:

    << Katon, Goukakyuu no Jutsu ! >>

    C'était inattendue en tout cas je pensais pas qu'elle allait s'attendre à ça. Soudainement, je prononçais donc le nom de la technique que je comptais envoyé. Durant le temps que je le disais, rapidement et efficacement je continuais avec des signes des mains. Les mudras s'enchaînaient un à un et tout ça très vite pour alors que je finisse avec le signe du cheval et que j'envoie de ma bouche une boule de feu. La boule de feu commençait donc à prendre de plus en plus de place. Elle devenait très grosse jusqu'à arriver à sa taille maximum. Le seul moyen serait d'utiliser une technique. Commencer à faire de l'acrobatie serait impossible étant donné qu'elle possédait déjà de un la main sur son sabre au cas où je l'attaquerai ce qui fut le cas d'ailleurs. Je pensais pas qu'elle allait comprendre à où je voulais en venir, mais si elle prenait ça pour un combat à mort, ce serait vraiment bien vu qu'elle ne retiendrait ensuite pas ses coups et j'aurai donc plus de difficulté. Et lorsque j'ai de la difficulté, cela m'excite vraiment, car j'adore surmonter les épreuves. Comment allait t'elle se débrouiller ?

    [51 + 56 = 107 - 100 = 7 lignes]


Techniques Apprises:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Quand on se voit sur une statue [Pv: (LIBRE ENTRAÎNEMENT) ]   Mer 14 Mar - 21:45

Alors qu'il était simplement dressé là face à moi, quelque chose clochait pourtant je ne savais pas nécessairement quoi. Il fallait me remémorais la scène, j'était tranquillement caché derrière des buissons l'observant en train de s'entrainer sur une technique de "Katon" une espèce d'énorme boule de feu laissant une tranchée après son passage de quelques mètre, cinq à vue d'oeil. Il était donc devant moi, je venais de lui donner mon identité de la façon la gentille possible. Mais je pouvais apercevoir ses yeux, il y avait quelque chose de louche dans le fond de ses yeux une lueur que j'avais déjà vu et qui ne me plaisait pas pour autant. Un silence de mort c'était installé entre nous deux, si moi j'avais eu la politesse de déclinais mon identité lui n'avais encore rien dit, seul le vent et le chant des oiseaux pouvaient arriver jusqu'à mes oreilles, mais en aucun cas son prénom. Alors que je pouvais entendre chacun des bruits dans les alentours, mais une odeur particulière arrivait jusqu'à mes narines. Une odeur plutôt bizarre, quelque chose d'âcre et cette odeur je la connaissais c'était celle qui ornait tant de champ de bataille, celle du sang!

Alors que je venais tranquillement en voyage, j'allais rencontrer quelqu'un qui devait côtoyer la mort bien trop souvent à mon gout et j'espérais quand même ne pas voir la mienne en cette belle journée. Trop peu de gens savaient que j'étais actuellement pour un petit voyage toute seule dans un coin perdu et jamais des renforts même les plus rapide n'arriverait jamais à temps, je devais donc me préparer à tous.

Et j'avais raison, alors que la personne qui était devant moi que je pourrais qualifier maintenant d'ennemis suite à ces actions. Il se mit donc à composer quelque mudras, alors que j'étais certainement moins rapide que lui dans la composition des mudras, j'ai quand même eu le temps de reconnaitre la même technique de tout à l'heure et cette fois-ci, elle n'était pas orientée vers les bois, mais directement sur moi! Sa commençais, peut-être top rapidement à mon gout, car je ne connaissais pas encore l'identité de mon adversaire. La même boule de feu que tous à l'heure, c'était rapide aucune possibilité d'esquive. Mon cerveau était en ébullition, il faillait éteindre ce feu cela devenait une question de vie ou de mort et j'étais réellement trop jeune pour mourir et surtout en une si belle journée, car si je devais mourir au combat je m'étais imaginé ça d'une façon un peu plus lugubre et surtout avec un temps plus mauvais que celui d'aujourd'hui.

J'avais une idée bien à moi, un peu bizarre, car j'avais en stock une technique qui à la base était plus pour l'attaque que la décence, mais c'était ça ou j'allais devenir un petit steak cuisson cramé au troisième degrés. J'avais déjà bossé cette enchainement des centaines de fois, il ne me fallait pas plus de trois ou quatre secondes et à vue d'oeil j'avais six ou sept secondes avant que la boule de feu me brûle les cheveux. C'était parti il m'avait mis hors de moi, pour mon enchainement il me fallait de l'eau et pas qu'un peu. *Aussitôt dit aussitôt fait*

"Suiton, Takitsubo no Jutsu"

Une énorme quantité d'eau sorti de nul venait d'apparaitre sous les yeux de mon adversaire il ne restait plus qu'à faire apparaitre mon petit dragon d'eau. Ces mudras que je les connaissais parfaitement, car elle restait quand même l'une de mes techniques préférés.


"Suiton, Suiryuudan no Jutsu"

Le voici, juste à temps, mais je n'avais pas eu assez de temps pour qu'il puisse atteindre mon adversaire, mais juste assez pour qu'il devienne assez grand pour au moins aller affronter cette énorme boule de feu qui me fonçait dessus sans même que j'ai pu demander à mon adversaire comment il aller. Eau contre feu, un beau combat même si l'eau et l'élément contraire du feu, mon dragon n'avait pas pu prendre assez d'ampleur pour faire face à mon ennemi ainsi qu'à sa technique. On pouvait quand même apercevoir la tête ainsi que le début du corps de mon dragon qui vint au contact directement avec la boule de feu de mon adversaire, sa allait chauffer pour moi, mais mon plan avait fonctionné, mon dragon venait d'avaler cette immense boule de feu s'évaporant à son contact laissant des millions de minuscule de goutte d'eau en suspension dans l'air comme un énorme nuage de vapeur. L'action n'avait durée que quelque seconde, mon adversaire est fort certainement plus que moi sa devenait amusant.

Nous revoilà au début de la scène, sauf que nous allons entamer l'acte deux. Nous étions encore une fois l'une face à l'autre nous regardant dans le blanc des yeux sauf que je n'avais moi plus le même regard plein de tendresse et de demande d'amitié que tous à l'heure. Que me réservait-il maintenant? Une drôle d'idée quand même que de partir en voyage pour rencontrer de tel maboule.


"Hé!! Je recommence, moi c'est Asumi et toi espèce de cracheur de feu, répond au moins à cette question..."

Mon épée toujours dans son fourreau, alors que je ne possédais pas encore l'affinité raiton, mon épée avait comme une âme à part entière, on pouvait donc apercevoir quelque éclair s'échapper de mon fourreau, comme moi et mon fameux sabre étaient liés par autre chose que les fameux manuscrit de Kiri ou chacun des sept épéiste de kiri inscrit son nom et scelle un pacte avec son sang ainsi que le fer de son épée.


50 Lignes
Revenir en haut Aller en bas
Meito Tenryu

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 1144
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 101
Localisation : Dans un monde proche du votre !

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
0/0  (0/0)
Réputation: 0
Ryos: 0

MessageSujet: Re: Quand on se voit sur une statue [Pv: (LIBRE ENTRAÎNEMENT) ]   Jeu 15 Mar - 11:42


    À présent j'avais attaqué cette jeune fille lui faisant croire que je voulais sa mort alors qu'en fait je prenais ça pour un entraînement. Si jamais je lui disais que ce n'est qu'un entraînement, elle retiendrait donc légèrement ses coups pour ne pas trop me blesser et moi c'est pas ce que j'ai envie. Il me faut pas ça, il me faut des vrais cas de dangers et c'est justement pour ça que je l'ai attaqué. Lui faisant croire que je veux sa peau, ferait alors en sorte qu'elle devra se battre de toutes ses forces et c'est donc comme ça qu'elle pourra non seulement ne pas me laisser de possibilité, mais aussi cela pourrait la rendre plus forte. Oui c'est dans des combats à mort qu'on le devient. En combattant encore et encore de toutes nos forces, les muscles se développent, deviennent plus résistant et tout ça nous fait donc devenir plus puissant. Bien sûr ce n'est pas tout... En utilisant plusieurs fois le même jutsu on peut le rendre plus gros et plus résistant lui aussi donc pas que le corps musculaire enfin normalement les ninjas doivent savoir ça. Bien sûr si ils ne le savent pas je peux les combattre après tout ils font partis d'un village.

    Et ceux qui font généralement partis d'une nation sont bien moins puissant. La paix, c'est tout ce qui veulent et c'est en plus comme ça qu'on reste à un niveau normal sans évolué et sans diminuer. Enfin en tout cas pour moi à part quelques exceptions comme mon rival Hashirama Senju, je n'ai jamais vu de puissant ninja qui font partis du village. Du moins en dehors des Kage bien sûr, car eux doivent être au minimum puissant quand même sinon pourquoi il deviendrait chef du village. Mais bon, il faudrait en tout cas que je l'estime en tant que ninja fort, car il est très rare de me voir dire des compliments à une personne. Généralement ils ne font pas le poids face à moi et je les traite donc d'incapable, d'un ninja nul ou mauvais si vous préférez enfin tout ce qui est en rapport avec ses mots quoi. Si seulement les ninjas pouvaient savoir comment la vie est cruel ha la la... Quand je pense qu'ils font confiance que au ninja de leurs villages et leurs Kages. Pfff.... il existe des gens bien plus fort encore que leurs chefs pathétiques et même que moi d'ailleurs. Oui, je suis peut-être fort, mais je sais très bien qu'il existe des ninjas qui me...

    Surpassent. C'est très dur d'en trouver, mais je le sais bien qu'il y en a. C'est d'ailleurs comme ça que m'ai venu l'idée de devenir le prochain Rikudo Senin, devenir le second ermite légendaire. Beaucoup de personnes ont essayé, mais malheureusement pour eux tous ont échoués sauf que moi ce sera différent. Je n'échouerai pas ma tâche, je réussirais quoi qu'il se passe. Bien sûr avant ça il me faudra énormément de temps et surtout il me faudra des choses à récolter comme les... Bijuus par exemple. Oui les grands monstres qu'on nomme les démons à queues. Et je suis sûr que ce ne sera pas une tâche facile. Bref, après avoir rencontré cette fille que j'ai attaqué immédiatement lorsqu'elle me donna son identité, je voulais voir ses capacités et la tester en combat à mort même si je considérais ça comme un entraînement. Pour débuter, j'avais ouvert les offrandes avec une attaque d'un niveau très bas qu'on apprend depuis tout petit chez les Uchiha. Son nom, la boule de feu suprême.... Une grosse boule légèrement grosse, mais surtout puissante quand même et j'étais impatient de voir la suite.

    Elle fonçait à toute vitesse vers la demoiselle à la chevelure rouge. Rapidement et efficacement, elle avait profité du peu de temps quand je faisais mes mudras pour faire apparaître un gros volume d'eau non loin d'elle. Nous étions à la Vallée de la Fin, entre les deux statues dont l'une me représente et l'autre d'Hashirama et bien il y a une coulée d'eau justement. Pourquoi avait t'elle donc fait ça ? Serait t'elle bête ? Enfin bon chacun sa méthode ensuite. Juste après qu'elle est fait ça, je lançai donc pour finir ma boule de feu qui arriva à pleine vitesse sur la jeune femme. Celle-ci continua avec un enchaînement pour alors crée un dragon d'eau. Voilà déjà une information de plus. Ainsi donc elle maîtrise le Suiton. Devrais-donc faire appelle à ma deuxième affinité ? Le Doton... Je ne le savais pas trop, mais on dirait qu'apparemment oui sauf que montrer mes capacités seraient une grave décision et donc il ne le fallait pas. Lorsque les deux attaques entrèrent en collision, une vaste et épaisse fumée eut lieu prenant beaucoup de place sur le terrain. Voyant ça, j'en profitai pour prendre du recule.

    À une certaine distance, j'aperçus le dragon qui avait complètement éteint ma flamme et arriva sur moi à pleine vitesse. Il était déjà moins puissant à cause de mes flammes c'était donc déjà ça. Ensuite, j'en profitai donc de cette vitesse qui avait légèrement diminuer pour faire un petit saut sur la droite en enchaînant comme ça ainsi de suite jusqu'à en faire un géant et esquiver l'attaque adverse. Toujours sur mes deux pieds en bonne posture, j'attendis calmement que tout ça s'efface de ma vue quant quelques secondes plus tard, tout redevint à nouveau comme avant. La jeune demoiselle n'avait toujours pas bouger, elle était belle et bien là. Malheureusement, elle continua avec ses discours en me posant une question simple sauf d'une expression plutôt déplaisante. La première fois je ne lui avais rien dis donc pensait t'elle peut-être que je lui dirais la deuxième fois. Le principe était assez simple pour moi. Si jamais elle parvenait à être assez forte pour se défendre je lui dirais, mais si non et bien ce ne sera qu'une chose, je ne lui dirais rien et je la blesserai lui créant un trouble dans sa tête avec mon sharingan.

    Ce n'était pas sûr, mais c'était simplement l'une des idées que j'avais en tête. Je suis Madara, ne pouvait t'elle pas le voir dans la statue à côté d'elle ? Celle juste en face de celui d'Hashirama Senju. Bon sang, auraient t'ils tous oublier l'ancienne époque, les deux légendes de ce monde ? Pfff.... Quelle déception.... L'heure de ma deuxième attaque sonna. Je la fixais calmement dans les yeux pour alors me remettre à faire des mudras. Cette fois-ci c'était différent d'avant et même très différent. Lorsque je terminais le tout, j'emballai ma main dans ma poche pour la refaire sortir et envoyer une vingtaine de shurikens. La direction de ces projectiles étaient la demoiselle, mais de simples armes qui tourbillonnent ne servirait à rien. Ainsi, je fis juste après les avoir lancé un bon saut en l'air pour alors prononcer le nom de ma technique de l'assaut numéro deux:

    << Katon, Housenka Tsumabeni... >>

    De ma bouche sortit alors plusieurs pétales de feu. Leurs nombres étaient équivalents à ceux des shurikens que j'avais envoyé de mes deux sacoches latérales. Les minuscules boules de feu étaient vraiment petite en fait de quoi enflammer mes projectiles justement. Rapidement et efficacement elles atteignirent toutes leurs objectifs pour alors faire de mes armes à distance des shurikens de feu. Au nombre d'une bonne vingtaine, elles fonçaient toutes vers la jeune femme à la chevelure rouge. Comment allait t'elle se débrouiller face à ça.

    [7 + 69 + 7 = 83 - 80 = 3 lignes]


Techniques Apprises:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Quand on se voit sur une statue [Pv: (LIBRE ENTRAÎNEMENT) ]   Dim 18 Mar - 23:48

Ma technique avait eu l'effet souhaité, éteindre sa boule de feu c'était déjà ça en moins. Alors que mon dragon comme je l'avais pensée avait perdu en vitesse et en puissance permettant ainsi à mon ennemi en face de moi qui ne m'avait toujours pas donné son identité pu facilement l'éviter d'un simple bond sur le coter. Il devait certainement avoir l'avantage du terrain contrairement à moi qui venais pour la première fois aussi prêt du village de la feuille pour un simple voyage touristique afin de découvrir un autre pays que le mien.

Alors que quelque seconde auparavant je lui avais de nouveau demandé comment il se prénommait, il n'avait toujours pas décidé de me donner son nom. Je ne pensais pas pour ma part avoir de contrat sur ma tête nécessitant que l'on m'assassine ou quoi que ce soit d'autre, pourquoi m'attaquer t-il sans raison, il n'avait pas de bandeau frontale preuve de son appartenance à un pays. Il devait donc avoir déserté son pays natale, mais pourquoi voulais t-il ma peau alors que je voulais simplement faire connaissance. Il était actuellement devant moi malgré le fait que l'on été en plein combat on pouvait apercevoir de magnifiques paysages au loin peuplés de magnifique et d'immense arbres, le temps n'était pas non plus le même, beaucoup plus de vent, mais un temps beaucoup moins humide ce qui ne me déplaisait pas du tous. Je pouvais apercevoir non loin dans le dos de mon ennemi les portes d'entrée du pays de la feuille, je me savais rapide et je pourrais donc fuir dans cette direction au cas où quelque chose commencerait à tourner au vinaigre.

Le combat avait pris une pause de plus ou moins quelque seconde, moi de mon coter de cette immense arène végétale j'observais mon adversaire cherchant une faille ou quelque chose à exploiter; mais cette adversaire ne devait certainement pas faire son âge et devait cacher en lui quelque technique interdite lui permettant certainement de ralentir son vieillissement ou quelque chose comme, car j'avais l'impression d'avoir vu son visage quelque part en y réfléchissant plus longuement. Derrière moi, une falaise d'une quinzaine de mètre donnant sur l'immense lac de la vallée de la mort avec ces deux fameuses statues signe de l'affrontement du chef du clan Senju ainsi que d'Uchiha Madara. Oui c'était ça, c'était lui mon adversaire. Mais comment ? Il devrait être mort de vieillesse depuis le temps, quelque chose d'en cette affrontement ne tourné vraiment pas rond et je devrais m'en assurer le plus rapidement possible.

Alors que j'étais en pleine réflexion mon adversaire en face de moi ne laissa pas passer cette occasion de me prendre plus ou moins par surprise, il avait passé sa main dans son étui à shuriken et en avait sorti une bonne vingtaine, les shurikens était une bonne arme à distance pour les stratèges afin de faire se déplacer leur adversaire là ou il le souhaitait, mais contre quelqu'un comme moi et avertit cette action ne lui servirait à rien sauf à dépenser le maigre prix de ses shuriken payés. Alors qu'il venait à peine de les lancés, il utilisa encore une de ces technique katon afin de les enflammés laissant apparaitre devant mes yeux de toute petites boules de feu. J'avais encore ma main sur mon pommeau comme à mon habite mon sabre était encore au chaud dans son fourreau, il me faudrait certainement l'utilisée afin de dévier les quelques shurikens enflammés volant dans ma direction.

Un grand chuintement ce fit entendre, mon sabre était dégainé. Je voulais en avoir la certitude quant à l'identité de mon agresseur. Alors que ses shuriken fonçait d'en ma direction, j'eus l'idée de fonçait directement sur eux utilisant mon sabre à mainte reprise et effectuant quelque acrobatie afin d'en éviter la plupart, un seul me toucha partiellement m'arrachant une légère mèche de cheveux au niveau de mon oreille droite ce qui me mit hors de moi je détestais que l'on touche à mes cheveux. La vague de shuriken passait, je concentrais un peu de mon chakra au niveau de mes jambes, car je voulais me rapprocher au plus près de lui, j'avais rengainé mon épée dans son fourreau comme toutes bonne épéiste digne de ce nom. Je m'étais déplacé extrêmement rapidement devant lui, apparaissant sans même qu'il n'est pu voir l'acrobatie effectuer devant lui mon sabre pointé direction de sa carotide, cette fois-ci j'obtiendrais son identité.

« Alors tu vas me dire comment tu t'appelles sinon tu vas te prendre une sacrée balafre de la part de mon sabre »

J'étais vraiment énervé contre lui, alors que j'étais simplement venus pour un simple voyage touristique et pourquoi pas rencontrée des collègues du pays de la feuille à la place je m'étais retrouvé à observer un inconnu s'entrainer à quelque technique de type katon et maintenant je me retrouvais en pleine affrontement face à lui.

50+44=94 lignes

hrp: excuse moi vraiment pour le temps de reponse
Revenir en haut Aller en bas
Meito Tenryu

Ninja Inconnu

avatar

Messages : 1144
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 101
Localisation : Dans un monde proche du votre !

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
0/0  (0/0)
Réputation: 0
Ryos: 0

MessageSujet: Re: Quand on se voit sur une statue [Pv: (LIBRE ENTRAÎNEMENT) ]   Lun 19 Mar - 20:10


    Le combat allait bientôt s'éterniser apparemment. J'étais très lasser de tout ça et d'ailleurs même un peu fatigué. Combattre un petite gamine que je pourrais éliminé sur le champ ne m'intéresser point du tout. Je voulais plus d'action, un vrai combat contre un vrai adversaire. Voilà ce qu'il me fallait vraiment, mais ce n'était malheureusement pas avec elle que j'allais en avoir. Du moins je pensais ça d'après ce que j'avais vu pour l'instant. Son sens d'observation semblait déjà assez mauvais. Une grosse masse de coulée d'eau juste à côté de nous et voilà qu'elle en avait crée un nouveau non loin... à quoi cela servait ? Perdre du chakra inutilement on dirait, mais bon peut-être qu'elle n'est que Genin ou bien en cours de maintenance voir maximum Chunin. Si celle-ci me parvenait à sortir qu'elle était à un grade de Junin et bien j'en mets mon doigt dans l'oeil. C'était impossible, mais peut-être bien qu'elle allait bientôt le devenir c'est possible. Oui, comme on dit d'ailleurs, rien n'est impossible, mais ce qu'ils disent n'est pas absolument vrai. Rien n'est impossible ? Essayez donc de surpasser le Rikudo Senin...

    Vous allez me dire que c'est possible ça ? Seul une personne voir deux peuvent peut-être en être capable. Il n'y a que de rare gens qui le peuvent dans ses personnes exceptionnels pour vous avouez la vérité je me vois moi ainsi que Hashirama Senju, mais rien n'était dit. Comme l'autre Uchiha par exemple, celui que j'avais rencontré à mon examen Junin ainsi que celui d'ANBU. Il semblait d'une force puissante, extrême comparable à la mienne même, mais ce n'était pas sûr. Enfin bref, tout ça pour dire qu'il y a belle et bien des choses qui sont impossible. Revenons donc à nos moutons. Voilà déjà deux attaques que j'avais fais là on pouvait dire enfin si je me souviens bien et maintenant j'avais lancé une troisième. Celle-ci était simple, voir les capacités de mouvements de mon adversaire. J'envoyai donc plusieurs shurikens d'un nombre incalculable presque. Tout seul ils semblaient innoffensif c'est donc pour ça que j'y ai ajouté ma touche finale. Une technique de type Katon, aussi dit le feu qui les alluma donc tous. De petites boules minuscules fonçant à une vitesse hallucinante sur la demoiselle.

    J'étais impatient de savoir qu'est-ce qu'elle allait faire. Une nouvelle technique Suiton peut-être ? Des autres projectiles dont elle en possède.... Rien n'était sûr. Tranquillement sur mes deux pieds, je restai calme à attendre jusqu'à ce qu'elle dégaina son sabre. Un petit flash blanc à cause du soleil prit place sur la lame de l'épée de la jeune femme. Elle fonça à toute vitesse contre tous ses projectiles pour alors les éliminer un par un. Elle était rapide et se débrouiller pas mal pour une petite fille. Sa démarche était assez simple à suivre quand même et je pus d'ailleurs remarquer qu'elle arrivait sur moi. Un combat au corps à corps ? Intéressent tout ça, mais peut-être bien qu'elle ne savait pas quelque chose. Il est très dur de vaincre un Uchiha au corps à corps. Ils sont généralement fait pour ça à l'aide de leurs pupilles. Pas à pas, elle s'avançait donc vers ma position et voilà que j'activai mon sharingan à trois virgules. Mes pupilles changèrent de forme et devinrent d'une couleur rouge assez clair. Trois virgules autour d'un rond point noir au milieu et voilà que tout était bon. J'étais prêt et elle arriva pour dire:

    << Alors tu vas me dire comment tu t'appelles sinon tu vas te prendre une sacrée balafre de la part de mon sabre. >>

    Son sabre était pointer sur moi, je l'avais vu venir ce coup, mais je m'étais simplement laisser faire. Les bras allongés le long de mon corps, je restai immobile la fixant dans les yeux. Me donner des ordres à moi ? Pff.... Quelle déception. Ne voyait-elle pas qui j'étais ? Pourtant il y a quelques instants elle avait bien tourné la tête pour regarder les deux grandes statues. Cette demoiselle me faisait bien rire et je ne comptais pas le cacher. D'un sourire démoniaque, je riais légèrement comme un foutage de gueule si on peut le dire. Je me payais sa tête en fait. Mais pour ne pas être autant mal polie et vu qu'elle désirait tant savoir qui j'étais, j'allais lui répondre. Au début, j'hésitais. Elle ne m'avait pas vraiment montrer grand chose et même maintenant elle avait un peu foncé tête baisser. Dire que j'aurai pu l’exécuter vite fait bien fait. J'ai préféré être gentil, ne pas la tuer. Après tout elle me servirait peut-être à quelque chose dans l'avenir. Bien sûr tout ça reste plus tard et là maintenant il fallait que je réponde à son truc enfin à sa question où elle me menaçait avec une arme de deuxième classe. Ma bouche s'ouvra et je dis:

    << C'est très simple... mon nom est Madara Uchiha. L'unique créateur de ceux qui possèdent ses fameuses pupilles qu'on nomme le sharingan. Comme ceux que tu peux voir justement dans mes yeux. Impressionnant non ? Tu dois surement te demander comment suis-je encore en vie. Et bien c'est assez long et complexe à expliquer. Sur ce, je ne peux t'en dire plus... mais sache que je reviendrai bientôt et ça tu peux le dire à ton Kage pour qu'il signale même tous les autres Kage. Ne sous-estimez pas la force des Uchiha, ce serait une grave erreur de le faire.... >>


    Rapidement et efficacement d'un clin d'oeil de pupilles, il me suffit alors de la plonger dans un Genjutsu. Une illusion que j'appréciais beaucoup, car elle ne nécessitait pas de mudras ni à regarder l'adversaire dans les yeux, mais simplement d'un clin d'oeil enfin pour moi vu que je possédais justement ses yeux spéciaux qu'on appelle le Sharingan. Cette illusion faisait en fait simplement voir la mort de celui d'en face. Ainsi, vu comment nous étions elle était obligé de se le prendre, c'était inesquivable et voilà donc qu'elle fut immobilisé. Je pouvais d'ailleurs l'éliminer en ce moment même, mais je devais partir et surtout il fallait qu'elle prévienne son Kage que je suis encore là. Crée des plans discrètement et quand j'attaque que personne de l'équipe adverse ne soit prêt c'est pas drôle c'est donc pour ça que cette fille devait prévenir son Kage que j'étais encore en vie. La demoiselle ne bougeait donc plus et voilà que je m'en allais d'un coup de déplacement instantané.

    [3 + 61 = 64 - 40 = 24 lignes]


Technique Apprise:
 

Technique en Attente:
 


Dernière édition par Uchiha Madara le Jeu 22 Mar - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Quand on se voit sur une statue [Pv: (LIBRE ENTRAÎNEMENT) ]   Lun 19 Mar - 21:49

J'étais devant mon adversaire mon sabre caressant gentiment sa jugulaire, laissant apparaitre une légère goutte de sang coulant tranquillement le long de sa gorge, je ne compreneais pas du tous pourquoi, mais un sourire narquois vint se dessiner sur ses lèvres. Il se mit à hurler de rire, je ne compri pas pourquoi, devenais t-il fou? Cet homme ne m'inspirer en rien confiance, j'avais même un frisson de peur qui était en train de me parcourir le corps. Pourquoi mon corps réagissait-il ainsi alors que j'étais en position favorable, mais quelque chose clochait.

J'avais réussi quelque seconde plus tôt mon assaut en direction de mon adversaire en esquivant et en contrant la plupart de ses shurikens enflammé grâce à mes sabre. Il me déclina enfin son identité, j'avais raison c'était bien Uchiha Madara et il était encore bien en vie alors qu'il devrait déjà être dans une tombe depuis un long moment. Il voulait que je signale à mon Kage pour qu'il le signale à son tour à toutes les autres nations, s'il voulait que je fasse un rapport sur sa présence c'est qu'il avait quelque chose de prévu et de certainement pas très saint.

Il venait enfin de me montrer les fameuses pupilles du clan Uchiha, j'étais déjà certainement morte à l'heure qu'il est. Aucun moyen de retraite, j'étais dans de beaux draps comment ma famille et mes proches allaient apprendre la nouvelle de ma mort? Mon adversaire s'avança vers moi avec ce qui devait être une épée, je n'avais pas compris d'où il la sortait, mais il s'avançait vers d'un pas non chaland. Alors que je voulais simplement me reculée afin de me préparais à l'affrontement au sabre, il était certainement cinglée de me défier au katana, j'étais quand même l'une des sept épéiste de Kiri, s'il pensait réellement me ridiculiser arme à la main il pouvait se mettre un doigt dans l'oeil. Mais mes pieds étaient comme déconnectée de mon cerveau je voulais bouger à tout prix mais pas moyens. Il avançait encore et encore je pouvais sentir sa lame le long de mon ventre, elle rentrait et sortait un milliard de fois, mais je ne mourais pas, sauf que je ressentais chacune des lame rentrait et déchirée l'intérieur de mon corps.

Alors que je pensais mourir d'une seconde à l'autre après son milliers de coup de sabre de mes intestins, tous disparut d'un coup j'étais la seule au milieu de notre lieu d'affrontement et il n'était plus là, il avait disparu. J'étais certainement tombée dans l'un des fameux genjutsu des pupilles de son fameux clan qu'est celui des Uchiha. Il me fallut quand même quelque temps avant de retrouver mes esprits, je devais le signaler à mon Kage au retour de mon voyage. Je pu reprendre mon voyage avec chacun de mes sens aux aguets.

94+26=120 lignes

Technique apprise
Spoiler:
 
120-40-30-30-20=0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quand on se voit sur une statue [Pv: (LIBRE ENTRAÎNEMENT) ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand on se voit sur une statue [Pv: (LIBRE ENTRAÎNEMENT) ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» quand une maman voit le mal partout dans une toux - batillie
» C'est quand on a tout perdu qu'on est libre de faire ce que l'on veut - Julia
» Quand ce n'est pas une métaphore [libre]
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)
» [CLOS] [Mini Event] Quand on te tend un piège bien venimeux... (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: Archives :: les différents endroits importants :: Vallée de la Fin-